Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bernard Martoia le 13 février 2016

Meeting_1er_mai_2012_Front_National,_Paris_(5)

Après le résultat décevant du Front National au second tour des élections régionales du 13 décembre 2015, Marine Le Pen s’est astreinte à un sevrage médiatique.

D’aucuns attendaient avec curiosité le séminaire des cadres du parti au Country Club d’Etiolles dans l’Essonne pour tirer les leçons de cet échec en vue de l’élection présidentielle de 2017. Bien que cette réunion soit tenue à huis clos, le journaliste Geoffroy Lejeune a pu recueillir des témoignages consternants que Valeurs Actuelles a divulgué dans sa dernière édition.

Première responsable de cet échec, Marine l’assume en ouvrant le débat : «il faut s’ouvrir, je suis prête à tout entendre. » Nombre de cadres se précipitent alors pour déplorer la ligne gauchisante du parti sous l’influence de Florian Philippot. « Il faut amender le national-colbertisme, » réclament-ils à l’unisson mais la patronne s’est empressée de le défendre en disant que c’est sa vision à elle aussi.

Marine Le Pen : « Moi, je ne connais pas la droite, je n’en viens pas.»

Consternation dans la salle lorsqu’elle a répondu : « Moi, je ne connais pas la droite, je n’en viens pas.» D’aucuns l’ont entendu ajouter : «je n’y comprends rien.» La trahison et l’incompétence de l’héritière du parti fondé par son père Jean-Marie viennent de se révéler au grand jour !

Les politiques français sont tous dans le moule socialiste et étatiste

La confession de Marine est révélatrice du fossé qui sépare les dirigeants politiques de l’aspiration des citoyens français.

L’État providence, pourtant premier responsable du déclin de la France, reste leur univers indépassable. La députée Marion Maréchal-Le Pen a osé dire ce que pensent depuis longtemps quelques observateurs comme votre serviteur : «Si, aujourd’hui, nos adversaires réussissent à nous créer une image de néo-communistes, même s’il y a beaucoup de mauvaise foi, il n’y a pas de fumée sans feu.» Elle a déploré l’absence de position claire de son parti sur le droit du travail, les seuils sociaux, la semaine de 35 heures, les retraites, les régimes spéciaux, la fonction publique, etc. …

Agissant dans l’intérêt général, Robert Ménard s’est permis de donner à Marine le conseil suivant : «si tu ne changes pas, tu perdras les élections ; si tu changes, tu as une petite chance.»

Marine Le Pen entraîne son parti dans le mur

Elle a affirmé qu’elle ne changerait pas de cap (à gauche toute) pour 2017. Elle refuse d’admettre que son parti est de droite. La seule chose qu’elle concède sur les plateaux de télévision, c’est que le FN est un parti national. Nombre de cadres désorientés ne demandent qu’à l’aider mais ils se prennent une claque en retour. «Chaque critique constructive était vécue par elle comme une agression», a déploré un participant.

Le précédent de Mitterrand en 1981

Preuve qu’un dirigeant politique ne change jamais de conviction mais parfois de tactique, Marine se veut désormais plus souriante et plus rassurante pour attraper les gogos. Le lancement de sa campagne pour 2017 ressemble étrangement au slogan de la «force tranquille» inventé par le publiciste Jacques Séguéla pour rassurer le bourgeois qu’il n’avait rien à craindre de l’élection de François Mitterrand en 1981.

L’histoire a démontré tout le contraire.

Lorsque le socialisme s’installe dans un pays, il est difficile de le chasser malgré l’appauvrissement généralisé qu’il génère.  Les huit années de la présidence de Barack Hussein Obama ont profondément changé la société américaine. Il n’est plus insultant de se présenter sous une étiquette socialiste en Amérique comme le démontre la victoire de Bernie Sanders, ce mardi, dans l’Etat du New Hampshire.

Une fâcheuse coïncidence de date anniversaire

Signe historique non mentionné par les journalistes, le séminaire du FN s’est tenu le 6 février, une date mémorable avec la manifestation antiparlementaire organisée en 1934 par des ligues d’extrême droite pour protester contre le limogeage du préfet Jean Chiappe à la suite de l’affaire Stravinsky. Elle se solda par la mort de 37 manifestants et fit plus de 2000 blessés lorsque les forces de police reçurent l’ordre de tirer dans la foule.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Si le séminaire d’Etiolles n’a pas versé de sang, gageons que la ligne communiste défendue par le duo Marine & Florian va faire verser beaucoup de larmes aux militants et aux cadres du FN un certain dimanche soir de mai 2017…

Marion Maréchal Le Pen représente l’avenir de la France

L’erreur gravissime des cadres du FN remonte au 16 janvier 2011 lorsqu’ils ont élue Marine présidente du parti en pensant qu’elle était la copie de son père. (1) Pour la prochaine élection du chef du parti, je me permets de leur prodiguer le conseil suivant : « Votez pour Marion ! »

Marion dispose d’une carte maîtresse par rapport à sa tante : elle est dotée du logiciel libéral

La députée du Vaucluse a toutes les qualités requises pour lui succéder malgré son très jeune âge. Elle est jolie, intelligente, attentive, pondérée et d’une retenue sans faille qui fait défaut à sa tante malgré les incessantes attaques des journalistes dont elles sont toutes deux victimes. Mais Marion dispose d’une carte maîtresse par rapport à sa tante : elle est dotée du logiciel libéral. En effet, il ne suffit pas de promettre la fermeture des frontières, le renvoi des clandestins et des déboutés d’asile, la révision du droit de la nationalité (retour au droit du sang) pour sauver la France. Autant la guerre civile liée à l’immigration musulmane que la banqueroute liée à la gestion socialo-communiste menace notre vieille nation chrétienne.

N’en déplaise à beaucoup de Français abrutis par la propagande socialiste dès la maternelle, le rôle de l’État régalien est de protéger physiquement les citoyens et de leur redonner la liberté et le goût d’entreprendre, car il n’y pas de création de richesse en dehors de l’entreprise privée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Note

(1) Marine Le Pen est née le 5 août 1968, une année terrible pour le destin de la France. Cela explique  peut être son logiciel communiste dont elle ne peut, hélas, se défaire.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :