Quantcast
Publié par Nancy Verdier le 27 février 2016

unnamed

Amère expérience que vivent des militants de Génération Identitaire, qui viennent d’être condamnés à 7000 Euros d’amende pour avoir placé une banderole «Expulsons les Islamistes» sur le toit de la gare d’Arras, où un massacre jihadiste fut évité de justesse en août 2015.

Tout le monde se souvient de l’attaque estivale du train Thalys, reliant Amsterdam à Paris, par le jihadiste marocain Ayoub El Khazzani, qui lourdement armé a tenté de tirer sur les passagers du wagon, dans l’intention de perpétrer un massacre. Il se trouve que grâce à l’intervention courageuse de trois passagers américains, de Français et Britanniques, qui ont désarmé et maîtrisé le tireur, l’attaque a avorté et s’est soldée par quelques blessés.

Une semaine après l’évènement, 11 jeunes militants et militantes de Génération Identitaire déployaient une grande banderole «Expulsons les islamistes» sur le toit de la gare.

Ceux-ci viennent d’être condamnés, à la demande de la SNCF, à de lourdes peines d’amende et de dommages et intérêts pour un montant s’élevant à 7 000 euros. Une somme à laquelle il faut ajouter les frais de justice engagés pour cette procédure.

Si je me souviens bien et si je comprends bien

Si je me souviens bien, tous les hommes qui se sont interposés face au terroriste du Thalys ont été salués en «héros» par la presse et ont été reçus à l’Elysée par François Hollande pour être décorés de la Légion d’Honneur.

Tous sauf deux voyageurs, qui d’emblée ont compris de quoi il s’agissait, un cadre d’entreprise français qui s’est interposé le premier et qui a tenu à garder l’anonymat et un enseignant franco-américain qui en tentant d’arracher la kalachnikov des mains du jihadiste, s’est pris une balle en pleine figure, et a du rester longtemps hospitalisé, un peu oublié de la presse et de tous….

Pour François Hollande, toujours à la traîne dans les sondages, les héros anglo-saxons, qui se sont mis à trois pour ligoter le fou furieux délesté de son arme à feu, et qui s’acharnait sur eux à coups de couteau, fut une belle aubaine.

La cérémonie fut simple et spontanée. Madame l’ambassadeur des Etats-Unis fit les quelques mètres qui sépare sa résidence du palais présidentiel pour venir rendre les honneurs aux beaux G’Is, et puis ce fut au tour de l’Amérique d’exulter dès qu’ils posèrent le pied sur le sol natal. Il y avait de quoi : En France, des soldats américains avaient sauvé des français.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Le gouvernement français peut dormir tranquille.

Tout va pour le mieux, les jihadistes continuent de circuler librement de Belgique en France et même à travers toute l’Europe. Le hasard veille sur notre pays puisque les services spéciaux, malgré leurs faibles moyens, parviennent à intercepter des tueurs par le plus grand des hasards (comme Nemmouche, le djihadiste du Musée de Bruxelles, après qu’il eût commis son crime antisémite).

Depuis ‘Charlie’, demeure dans les esprits cet émouvant défilé de 4 millions de «Je suis Charlie» organisé à la va vite sans mesures de sécurité particulières, avec un aéropage impressionnant de sommités mondiales. Même Mahmoud Abbas, le chef terroriste ‘palestinien’ y côtoyait le premier ministre israélien. Et personne, après Charlie, n’a réclamé l’expulsion des jihadistes.

Le monde entier s’est ému de ce grand moment de recueillement et de solidarité… L’essentiel est là.

La côte de popularité de Hollande peut remonter. L’essentiel est aussi là. Le hasard est son meilleur allié lui qui fut élu Président par hasard.

Alors pourquoi mettre de l’huile sur le feu ?

Ce qui compte, c’est le «rassemblement», pas la diversion ou la controverse. Rassemblons, rassemblons… Il faut pleurer, déposer des gerbes de fleurs, se recueillir, faire la fête quand tout se termine bien, mais en aucun cas il ne faut manifester contre les jihadistes. On risquerait de stigmatiser les musulmans pacifistes… qu’on ne voit jamais manifester dans les rues de Paris contre les attentats et leurs auteurs.

Alors, que des ‘malfrats’ de jeunes Français qui se disent «de souche» en plus (quelle horreur) soient inquiets de l’avenir du pays et réclament, banderoles hissées haut sur le toit d’une gare, l’expulsion d’islamistes criminels qui n’hésiteront pas à tirer sur des citoyens français innocents le moment venu, ça, pas question. La SNCF a porté plainte, et il s’est trouvé encore des juges pour condamner le message et l’action de ces jeunes, même après les terribles attaques islamistes du 13 novembre dernier…

Bien entendu, les avocats des Identitaires ont fait appel de cette décision inique. Encore de nouvelles procédures et de nouveaux frais à la charge de ces militants en majorité étudiants ou jeunes travailleurs.

Où sont les plaintes, où sont les condamnations des émeutiers jihadistes de 2014 dans les rues de Paris et de banlieue ?

Il s’est passé ça :

paris palos

Et ça dans les rues de Paris :

quenelle juillet

Où sont les plaintes, où sont les condamnations ?

??????????

Si je me souviens bien…

La ville de Paris a honoré Mahmoud Abbas, qui incite les jeunes arabes sous son autorité à tuer des israéliens

mahmoud-abbas-anne-hidalgo

Et on a désormais comme ministre de la justice un certain Urvoas qui défend et côtoie des islamistes et protègent les boycotteurs d’Israël…..

Si je comprends bien, donc…

Les jeunes Français «de souche» qui s’inquiètent de la sécurité du pays, s’opposent à son islamisation et aux islamistes, n’ont pas aux yeux du gouvernement Hollande et de la justice française, le profil de héros.

Et il ne faut pas qu’ils le deviennent.

Leurs protestations ne peuvent et ne doivent trouver d’écho. Ce sont des « franchouillards », islamophobes. Il faut leur enlever toute envie de protester. Il faut « casser » leur organisation « fascisante ». Car ils sont les ennemis naturels du pouvoir, de ce macabre pouvoir qui refuse d’agir et de voir le danger là où il est réellement. (1)

Mais ce qui est certain, c’est qu’avec de tels jugements contraires à l’éthique, au bon sens politique et au bon fonctionnement de la démocratie et des lois républicaines, les islamistes ont un boulevard devant eux…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

(1) Le drame de Cécile Vannier est d’ailleurs en train de ressurgir grâce à la volonté de ses parents. Cette lycéenne de Levallois alors âgée de 17 ans avait été victime d’un attentat au Caire en 2009, lors d’un voyage en groupe organisé par la ville. Or dans l’enquête menée par les autorités et surtout par ses parents depuis cette date, reviennent des noms de jihadistes associés à la tuerie du Bataclan. Et ceux-ci sont toujours libres…. Ce qui veut dire que la tuerie du Bataclan aurait pu être évitée..

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz