Publié par Christian Larnet le 4 février 2016

vti_002

Avec six amis, des Irakiens dont deux réfugiés, un jeune a violé une jeune fille de 17 ans, à Ostende, et a filmé la scène, qui a été découverte par hasard lors d’une enquête de police.

Dans la vidéo, on voit le groupes de musulmans, âgé de 14 à 24 ans, retirer le pantalon de la jeune fille, lui écarter les jambes, se livrer à des attouchements, puis la violer, tandis qu’ils rigolent, dansent et chantent en arabe autour de la victime.

Un enseignant du VTI (Vrij Technisch Instituut) d’Ostende a remarqué une photo, sur le smartphone d’un jeune de 14 ans, où on le voit en uniforme avec une mitraillette.

Une enquête a été déclenchée, et la police a alors découvert la vidéo compromettante dans le smartphone du jeune musulman, filmant les ébats de ses copains sur la jeune fille visiblement évanouie.

Vite appréhendés, les coupables étonnés qu’on les interpellent ont déclaré aux enquêteurs : « Elles ne doivent pas se plaindre. Les femmes doivent obéir aux hommes.. »

Le maire socialiste Johan Vande Lanotte, choqué des propos des violeurs, a vivement réagi :

« On ne doit pas rester indifférent : certains nouveaux arrivants ont une vision des femmes qui pose problème, nous devons vigoureusement défendre nos valeurs »

« Ce qui s’est passé est très douloureux et cela doit conduire à des peines sévères, » a ajouté le maire d’Ostende.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

Le viol collectif s’est produit en novembre dernier, mais il n’a été révélé que cette semaine, au hasard de la découverte de la photo que le jeune montrait à ses copains de classe.

Très agressifs, ils ont déclaré à la police qu’un viol collectif est une chose tout à fait normale dans leurs pays d’origine

Lors de la soirée du viol, la jeune fille de 17 ans était allée boire un verre avec ses copines avant de se rendre à une fête à Ostende où elle a consommé trop d’alcool au point de finir inconsciente. De là, le groupe de musulmans l’ont emmenée dans un autre lieu et l’ont violée.

Lors de leur interrogatoire par la police, les coupables se sont montrés très agressifs, allant jusqu’à déclarer, comme le rapporte Het Laatste News, qu’un viol collectif est une chose tout à fait normale dans leurs pays d’origine.

L’un des musulmans a affirmé que « la jeune fille a demandé de l’emmener » – alors que les images montrent qu’elle n’était plus maîtresse de sa volonté.

Un autre a lancé aux policiers, sûr de son bon droit, que la jeune fille n’avait aucun droit de se plaindre, « parce que les femmes ont seulement besoin d’écouter les hommes ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : hln.be

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

54
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz