Quantcast
Publié par Jean Vercors le 28 mars 2016

Une pétition en ligne a été lancée en soutien au soldat de Tsahal actuellement jugé par un tribunal militaire, accusé d’avoir assassiné un terroriste à Hebron, ville occupée par les colons arabes palestiniens.

Plus de 82% des Israéliens le soutiennent.

Le tribunal se base sur le film d’un islamo-gauchiste de l’ONG B’Tselem (financée par l’Union Européenne et la New Israel Fund pour provoquer puis traquer les juifs en train de faire des fautes) qui a filmé l’exécution du terroriste qui venait de poignarder et blesser un soldat.

Plus de 50,528 signatures ont été enregistrées en 3 jours, car ce soldat n’aurait jamais dû être arrêté, bien au contraire, il aurait du recevoir tous les honneurs et la médaille du mérite : grâce à son action rapide et décisive, il a peut-être empêché une catastrophe.

La pétition précise que le terroriste n’était pas venu offrir des chocolats Ferrero aux soldats en ce jour de Pourim. Il est arrivé avec son ami terroriste, armé de couteaux, dans l’intention de tuer des soldats. Le terroriste était vêtu, en cette chaude journée, d’un manteau d’hiver où il pouvait facilement dissimuler une charge explosive, ce qui aurait pu créer une tragédie.

Le soldat israélien a tiré sur le terroriste à terre, le soupçonnant d’avoir un gilet explosif (pratique courante chez les colons arabes) sous son gros manteau.

Mais la gauche a aussitôt mené un lynchage médiatique contre lui sur les réseaux sociaux.

En réaction, des centaines de milliers d’Israéliens ordinaires, en particulier des anciens combattants, se sont ralliés pour prendre sa défense.

La pétition explique : « Un terroriste qui planifie une attaque meurtrière contre les citoyens de l’État et contre le personnel de sécurité doit savoir qu’il ne reviendra pas vivant à la maison, et qu’il n’ira pas en prison« .

L’ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman est intervenu à la radio militaire, dimanche matin, pour se plaindre de ne pas être autorisé à visiter le soldat incarcéré en prison militaire, alors que que les terroristes arabes ont droit à des visites des députés arabes. Lieberman a également accusé le premier ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Ya’alon de faire des cadeaux à B’Tselem, non pas une fois, mais quatre fois depuis que la nouvelle vague de terreur arabe qui a commencé en septembre 2015.

Un vétéran de Tsahal a déclaré :

«Le gouvernement ne cesse de parler d’une vague de terreur, une vague de terreur. Ce n’est pas une vague de terreur, c’est une guerre. Une guerre !

Comment savez-vous quand un terroriste est neutralisé ? Si ses mains sont menottées, très bien. S’il prend une balle dans la tête, alors oui, vous le savez. Mais s’il a pris une balle dans une jambe, il peut encore se déplacer. S’il a pris une balle dans un bras ou ailleurs, il peut encore se déplacer – et ils le font. Nous l’avons vu, et nous avons vu des soldats mourir à cause de cela. Donc ce n’est pas cela, neutraliser. Neutraliser, c’est quand on sait qu’il ne peut plus bouger. »

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

De nombreux Israéliens ont manifesté, brandissant des affiches, donnant des coups de klaxon en criant des slogans. Ils se sont réunis à Be’er Sheva en face de la prison n°4, samedi soir, là où le soldat est incarcéré. Sur certaines pancartes, on pouvait lire : « Eizenkot [c’est le nom du chef des armées], nous avons besoin d’un chef d’état-major israélien, pas d’un belge. »

Un manifestant a déclaré : « J’ai servi en Judée-Samarie, Gaza, partout, et j’ai perdu des amis dans tous ces lieux. Je sais ce qu’est la guerre. Ceci est la guerre ».

Une manifestation géante est attendue mardi devant la prison militaire de Jaffa où sera tenu le procès du jeune soldat.

Des appels demandent la démission du Général en chef de l’armée Eizenkot.

La pétition, qui a été adressée au premier ministre israélien, au ministre de la Défense Moshe Ya’alon, au chef d’état-major, le lieutenant-général Gadi Eizenkot précise :

« Nous avons vu un bon nombre de cas dans le passé où des soldats et des commandants ont perdu la vie parce que nous sommes l’armée la plus morale du monde, nous avons vu des terroristes même blessés courir sur des personnes innocentes pour les poignarder.

Nous avons vu des cas où un terroriste a réussi à tuer un garde de sécurité qui a essayé de l’arrêter et finalement a payé de sa vie. Ce soldat, un héros d’Israël, a dû tirer sur un terroriste pour le tuer, pour éviter le risque, même le plus faible, de perdre sa vie et celle de ses amis.

Vous devez le décorer pour avoir agi ainsi.

Et si vous ne comptez pas le faire, nous citoyens d’Israël, lui attribuons la Médaille de bravoure pour sa performance et son acte de courage »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

king-david-idf-vf-500x800

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz