Publié par Rosaly le 5 mars 2016

Serviteur

Ces derniers jours, le Pape François a fait deux déclarations étonnantes. D’un côté, il appelle à secourir les réfugiés, de l’autre, il reconnaît que l’Europe fait face à une invasion arabe.

Soit ses propos sont déformés ou tronqués par les médias, soit ce Pape François est vraiment déconcertant.

« Il y a tellement de réfugiés qui débarquent en Europe et ne savent où aller.... Si nous accomplissons des oeuvres de miséricorde, en secourant les réfugiés, par exemple, les péchés deviendront blancs comme neige et purs comme la laine. »

Ainsi s’est exprimé Pape François, lors de l'audience générale, en exhortant à faire plus pour aider les migrants.

Ou comment obtenir l’indulgence pour ses péchés. Faire le bien dans l’espoir d’une récompense, ce n’est pas très esprit chrétien … il me semble.

« Cherchez la justice, secourez l’opprimé, rendez la justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve, pensez aux nombreux réfugiés qui débarquent et ne savent où aller» a souligné le Pape, en s’inspirant du prophète Esaïe (1 :17-18)

1:17 « Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l'opprimé ; faites droit à l'orphelin, défendez la veuve. »

1:18 « Venez et plaidons ! dit l'Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; S'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine."

« C’est le miracle de la miséricorde de Dieu » a jouté le Pape. "Et nos péchés deviendront blancs comme neige et purs comme la laine et les peuples pourront vivre dans la paix.»

« La miséricorde de Dieu est offerte à tous et les paroles du prophète Isaïe sont aussi valables aujourd’hui, pour nous tous, appelés à vivre comme les fils de Dieu. »

Ensuite, il lança un appel contre « l’argent sale » :

« Si un bienfaiteur vient à vous et vous offre le fruit du sang des gens exploités, maltraités, réduits en esclavage, avec un travail mal rétribué, je dirai à ces gens : 'SVP reprenez votre chèque et brûlez-le'. Il est nécessaire de s’approcher de Dieu avec des mains purifiées, en évitant le mal et en pratiquant le bien. »

Paroles des plus sages, en ce qui concerne l’argent sale. Par contre, son appel à la miséricorde envers les « migrants » ne suscita pas l’enthousiasme escompté.

Ci-après, les commentaires de deux lecteurs du journal :

« Je pense que le verset d’Esaïe, repris par le Pape, fut écrit à une époque où la situation était différente. Il ne devait pas s’agir d’accueillir des millions de personnes, mais de quelques étrangers. L’accueil incontrôlé de millions de migrants n’apporte que dégradations et violences, provoque du ressentiment et de la rage, ce qui est exactement à l’opposé du pieux souhait du Pape : 'les peuples pourront ainsi vivre en paix'. Le Pape ne peut se limiter à actualiser seulement l’Evangile : « Qui suis-je pour juger ? », mais il devrait aussi le faire avec certains passages de l’Ancien Testament, qui ne sont plus d’actualité, à la lumière de ce qui est en train de se passer dans le monde. »

-----

«Cher Pape François, ce ne sont que de vains bavardages : « … penser aux nombreux réfugiés qui débarquent en Europe et ne savent où aller.» Ces soi disant « réfugiés » savent très bien où aller, là où ils peuvent vivre grâce au travail des autres. Vos fables, Pape François allez les raconter ailleurs. Les péchés restent des péchés, et profiter de la crédulité et de la bonne foi d’autrui est aussi un péché. »

Autre déclaration surprenante du Pape François :

« Nous assistons à une invasion arabe de l’Europe. »

Mais, ajoute-t-il, ce n’est pas nécessairement un mal : « le vieux continent a toujours subi des invasions, au cours de son histoire, il s’en est toujours sorti enrichi et agrandi. »

Ces paroles n’auraient pas détonné dans la bouche d’Innocent XI, mais prononcées par le Pape François, lors d’une récente interview au journal catholique français « Vie », elles nous laissent ébahis. (Innocent XI soutint la croisade contre les Turcs en finançant le roi de Pologne Jean Sobieski III et l'empereur germanique Léopold Ier dans une campagne qui s'acheva par la levée du siège de Vienne par les Turcs, en 1683.)

Le Pape a admis, sans crainte, que le vieux continent fait face à une «invasion», mais a immédiatement spécifié qu’il ne jugeait pas ce phénomène négatif :

« Nous pouvons parler aujourd’hui d’une invasion arabe. C’est un fait social », a expliqué le Pape.

« Combien d’invasions l’Europe n’a-t-elle pas subi au cours de son histoire. Et elle a toujours su les surmonter, pour se retrouver agrandie et enrichie par l’échange de cultures. »

Une confirmation de l’inspiration cosmopolite, qui semble animer ce pontificat et qui ne plaît pas trop aux franges plus conservatrices de la galaxie catholique.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

L’invasion arabo-musulmane, Pape François, risque de sonner le glas de l’Europe chrétienne. Il n’y a pas d’échange de cultures avec les musulmans, mais l’imposition de leur « religion », de leur « culture », de leur « civilisation » aux nôtres. La soumission demandée n'est pas un échange et en tous cas pas un enrichissement. Dans le doute, regarder le passé, qui éclaire le présent : cela n’a pas varié d’un iota depuis Mahomet. Seul l’islam doit régner sur le monde. N’avez-vous pas lu le coran ?

Par le passé, l’Europe chrétienne a chassé les Arabo-musulmans, il y a eu la Reconquista, elle a vaincu les Ottomans à Lépante, puis à Vienne.

Aujourd’hui, vous nous demandez d’accepter cette invasion musulmane, vous nous demandez de nous soumettre, de devenir des dhimmis. Vous rendez-vous compte de ce que vous dites, vous un Pape, le défenseur de la Chrétienté ?

Ce n’est pas la paix entre les hommes qui se profile à l’horizon, mais l’horreur de la guerre.

L’hydre islamique étend ses tentacules et vous enveloppe dans son étreinte mortelle.

A ceux qui critiquent l’immigration incontrôlée, le Pape demande de suivre les enseignements évangéliques.

Encore faudrait-il que les « invités » respectent aussi nos droits, notre civilisation, notre culture !

Cette immigration incontrôlée se fait au détriment de nos propres peuples, à qui il est demandé de s’effacer pour laisser leur place aux étrangers venus d’ailleurs - et de payer pour eux, et personne ne pourrait expliquer la différence avec payer la jizya s'il était poussé à répondre la question.

Ensuite, il en appelle aux eurosceptiques et se demande : « où peut-on trouver un Schuman ou un Adenauer, ces grands pères fondateurs de l’Europe moderne ? »

Aujourd’hui, nous avons Merkel, Juncker, Schutz, Tusk, etc. les fossoyeurs de l’Europe.

Enfin, il s’adresse à la France en termes assez durs :

« Une critique que je formule à l’égard de la France concerne la laïcité, qui résulte parfois trop de la philosophie des Lumières, pour laquelle les religions étaient une sous-culture. La France n’a pas encore réussi à surmonter cette hérédité. La France doit devenir un Etat plus laïc, et s’ouvrir à une forme de transcendance, selon des différentes traditions religieuses et philosophiques. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

Papa Francesco: "Se si aiutano i migranti i peccati diventano bianchi » Il Gironale.it

Il Pontefice sorprende ancora: "Il Vecchio Continente ha sempre subìto invasioni della sua storia e sempre ne è uscito arricchito e ingrandito. » Il Giornale.it (traduits et adaptés par Rosaly)

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz