Publié par Guy Millière le 5 avril 2016

fin du monde

J’aimerais ne pas être consterné par la France. J’aimerais vraiment. Je ne puis pour autant qu’être consterné.

Qui peut imaginer qu’un Musulman djihadiste est attaché à la nationalité française

François Hollande achève donc de montrer qu’il est un Président nul. Après avoir suscité un débat interminable et vain sur la « déchéance de nationalité », il met fin au débat et renonce totalement à un projet qui, dès le départ n’avait aucun sens. Qui peut imaginer qu’un Musulman djihadiste est attaché à la nationalité française ?

Comme si ce renoncement ne suffisait pas, il n’en finit pas de reculer concernant la « loi sur le travail », et bien que celle-ci soit désormais presque totalement vidée de sa substance, elle n’en suscite pas moins des manifestations qui tournent à l’émeute et aux agressions contre les forces de police. Hollande va vraisemblablement renoncer à la « loi sur le travail », même vidée de sa substance.

Il lui restera ensuite à renoncer à se présenter pour un second mandat en 2017, lui qui se voyait déjà à nouveau en haut de l’affiche. Je parierais maintenant qu’il y viendra, faute de pouvoir faire autrement. Je sais que je risque de perdre mon pari. Hollande est un homme médiocre et sans envergure, mais il peut se révéler, lorsqu’il s’agit de sa position, aussi tenace qu’une sangsue.

Je pourrais me dire que les socialistes et leurs acolytes vont être marginalisés pour longtemps. Encore faudrait-il pour que cette perspective me soulage qu’il y ait une alternance envisageable qui soit digne de ce nom. Or, pour l’heure, je ne vois rien venir, ou pas grand chose.

Marine Le Pen économiquement parlant, continue à relire l’évangile selon saint Marx

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Marine Le Pen économiquement parlant, continue à relire l’évangile selon saint Marx. Les Républicains n’ont pas de programme défini, mais voir leurs électeurs sur le point de plébisciter Alain Juppé tout en disant souhaiter un renouvellement de la vie politique et davantage d’intégrité chez les dirigeants suffit à me donner des sueurs froides.

Tout cela s’opère sur fond de montée du danger djihadiste auquel les Européens continuent à répondre avec des bougies, des fleurs, des larmes, et guère de révolte. Si j’étais djihadiste, cela me donnerait envie de sourire, avec mépris.

J’aimerais ne pas être consterné par l’Europe entière. J’ai le sentiment d’assister à la mort lente d’une civilisation. J’ai le sentiment qu’aucun sursaut n’aura lieu.

J’aimerais me tromper. J’aimerais vraiment.

Je n’ai plus qu’un pied en Europe, et j’aimerais être certain qu’après les effroyables années Obama, les Etats Unis vont se redresser. Les Républicains (américains) persistent à tout faire pour tenter d’assurer l’élection de Hillary Clinton : j’ai pensé un instant qu’ils s’étaient calmés, cela ne semble pas être le cas. Si Hillary Clinton est élue, la mort lente de la civilisation européenne ira de pair avec la mort lente de la civilisation américaine.

Il me restera à trouver un endroit pour attendre la fin du monde. Je cherche déjà.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz