FLASH
[19/11/2018] Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 26 avril 2016

afflux de migrants

Croatie : aider les migrants pourrait bientôt devenir un délit, passible d’une amende de 3.000 Euros.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un projet de loi, que le gouvernement conservateur croate aimerait faire voter, même s’il suscite déjà une certaine polémique dans le pays.

L’objectif visé ne serait pas tellement le citoyen, mû par la compassion, mais surtout les extrémistes pro-migrants, en provenance de nombreux pays européens, qui depuis l’année dernière se mobilisent pour favoriser l’invasion de refugiés et de clandestins.

Les activistes « no border » italiens écrivent clairement sur leurs sites qu’ils soutiennent les migrants dans leurs actes de « résistance » (à quoi puisqu’ils ont fui la guerre dans leur pays) et de violation des frontières internes et externes de l’Europe.

L’été dernier, la Croatie fut confrontée à une marée humaine empruntant la route des Balkans.

La proposition de loi de Zagreb sanctionnerait tout accueil de migrants chez soi, leur transport en voiture, mais également la distribution de nourriture et de boissons aux migrants économiques, qui n’ont pas le droit à l’asile.

A ce jour, la Croatie punit quiconque aide les clandestins à entrer ou à transiter illégalement par le pays – ce qui est bien normal si l’on veut appliquer la loi.

La nouvelle loi, qui doit encore être votée, serait un tour de vis supplémentaire, visant surtout à freiner le phénomène des activistes : des volontaires d’ONG officielles en provenance de divers pays d’Europe, faisant partie de la gauche antagoniste ou anarchiste, qui voudraient une Europe ouverte à tous les déshérités de la planète.

L’année dernière, en Croatie, à la frontière avec la Serbie, les activistes « no border » se firent passer pour journalistes ou personnel humanitaire, afin de canaliser le flux humain vers le cœur de l’Europe.

Quand les Hongrois érigèrent leur mur, ils communiquèrent aux migrants sur internet ou via les portables, des routes alternatives, indiquant les parcours à suivre sur le terrain.

La proposition de loi croate a été publiée, et les citoyens peuvent exprimer leurs propres opinions à ce sujet. Il s’agit du premier pas vers le vote au Sabor, le parlement croate. La prochaine étape sera l’examen du projet par les commissions, à commencer par celle des Droits humains, présidée par le député de la minorité italienne, Furio Radin, qui a immédiatement appelé à une levée des boucliers. Le Centre d’étude pour la paix de Zagreb a qualifié la proposition de loi de « criminalisation de la solidarité ».

Le gouvernement veut durcir la loi et imposer une amende de 3.000 Euros à celui qui aidera les migrants illégaux, même à titre bénévole. La seule exception autorisée serait l’intervention pour empêcher un décès, soigner une blessure grave ou en cas d’urgence sanitaire.

Le projet de loi, disais-je plus haut, vise surtout à dissuader les bonnes âmes et les activistes « no border », ces « humanistes » gauchistes pro-migrants, que nous avons pu observer en action à Calais, à Vintimille et sur la route des Balkans.

En mars, dans le camp de migrants d’Idomeni en Grèce, les extrémistes « no border » sont entrés en action par deux fois en distribuant des tracts, rédigés aussi en arabe, informant les migrants des points de passage de la frontière macédonienne surveillée par la police. Celà provoqua des heurts violents, des centaines de blessés et une cinquantaine d’arrestations d’activistes, relâchés par la suite.

Les « no border » italiens soutiennent les relais de solidarité #OVERTHEFORTRESS, le long de la route des Balkans et le projet “Melting Pot Europe”.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Officiellement, ces activistes s’autofinancent ou bénéficient de fonds recueillis via les réseaux sociaux en ligne, mais l’hebdomadaire Panorama a découvert que la campagne extrême pro-migrant est amplement relancée sur le site « Melting Pot Europa », sponsorisé par l’Institut national d’assistance aux citoyens, l’INAC. Depuis plus de 40 ans, l’INAC s’implique dans le social et dans son projet « Melting Pot Europa » soutenu par la Confédération italienne des agriculteurs, qui fournit une assistance gratuite aux migrants pour l’obtention de permis de séjour et les regroupements familiaux.

En outre, le réseau « no border », actif dans les plus importants pays européens, est appuyé par une organisation bien structurée depuis des années : « United against Racism-Fascism-Nationalism ». Parmi les sponsors, on trouve les fossoyeurs de l’Europe, et vous ne serez pas surpris : le grand « philanthrope » George Soros, la Commission européenne et le Conseil de l’Europe.

Ce sont ces mêmes institutions – paradoxalement vues par les « no border » italiens comme étant aussi détestables que de la fumée dans les yeux – qui propagent la lutte contre la Forteresse Europe, même dans les cercles Arci : associations récréatives et culturelles italiennes, liées à la gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source: « La Croazia alza il suo muro! Aiutare i migranti è reato!  » (Il Giornale.it) Traduit par Rosaly

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz