FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 26 avril 2016

afflux de migrants

Croatie : aider les migrants pourrait bientôt devenir un délit, passible d’une amende de 3.000 Euros.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un projet de loi, que le gouvernement conservateur croate aimerait faire voter, même s’il suscite déjà une certaine polémique dans le pays.

L’objectif visé ne serait pas tellement le citoyen, mû par la compassion, mais surtout les extrémistes pro-migrants, en provenance de nombreux pays européens, qui depuis l’année dernière se mobilisent pour favoriser l’invasion de refugiés et de clandestins.

Les activistes « no border » italiens écrivent clairement sur leurs sites qu’ils soutiennent les migrants dans leurs actes de « résistance » (à quoi puisqu’ils ont fui la guerre dans leur pays) et de violation des frontières internes et externes de l’Europe.

L’été dernier, la Croatie fut confrontée à une marée humaine empruntant la route des Balkans.

La proposition de loi de Zagreb sanctionnerait tout accueil de migrants chez soi, leur transport en voiture, mais également la distribution de nourriture et de boissons aux migrants économiques, qui n’ont pas le droit à l’asile.

A ce jour, la Croatie punit quiconque aide les clandestins à entrer ou à transiter illégalement par le pays – ce qui est bien normal si l’on veut appliquer la loi.

La nouvelle loi, qui doit encore être votée, serait un tour de vis supplémentaire, visant surtout à freiner le phénomène des activistes : des volontaires d’ONG officielles en provenance de divers pays d’Europe, faisant partie de la gauche antagoniste ou anarchiste, qui voudraient une Europe ouverte à tous les déshérités de la planète.

L’année dernière, en Croatie, à la frontière avec la Serbie, les activistes « no border » se firent passer pour journalistes ou personnel humanitaire, afin de canaliser le flux humain vers le cœur de l’Europe.

Quand les Hongrois érigèrent leur mur, ils communiquèrent aux migrants sur internet ou via les portables, des routes alternatives, indiquant les parcours à suivre sur le terrain.

La proposition de loi croate a été publiée, et les citoyens peuvent exprimer leurs propres opinions à ce sujet. Il s’agit du premier pas vers le vote au Sabor, le parlement croate. La prochaine étape sera l’examen du projet par les commissions, à commencer par celle des Droits humains, présidée par le député de la minorité italienne, Furio Radin, qui a immédiatement appelé à une levée des boucliers. Le Centre d’étude pour la paix de Zagreb a qualifié la proposition de loi de « criminalisation de la solidarité ».

Le gouvernement veut durcir la loi et imposer une amende de 3.000 Euros à celui qui aidera les migrants illégaux, même à titre bénévole. La seule exception autorisée serait l’intervention pour empêcher un décès, soigner une blessure grave ou en cas d’urgence sanitaire.

Le projet de loi, disais-je plus haut, vise surtout à dissuader les bonnes âmes et les activistes « no border », ces « humanistes » gauchistes pro-migrants, que nous avons pu observer en action à Calais, à Vintimille et sur la route des Balkans.

En mars, dans le camp de migrants d’Idomeni en Grèce, les extrémistes « no border » sont entrés en action par deux fois en distribuant des tracts, rédigés aussi en arabe, informant les migrants des points de passage de la frontière macédonienne surveillée par la police. Celà provoqua des heurts violents, des centaines de blessés et une cinquantaine d’arrestations d’activistes, relâchés par la suite.

Les « no border » italiens soutiennent les relais de solidarité #OVERTHEFORTRESS, le long de la route des Balkans et le projet “Melting Pot Europe”.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Officiellement, ces activistes s’autofinancent ou bénéficient de fonds recueillis via les réseaux sociaux en ligne, mais l’hebdomadaire Panorama a découvert que la campagne extrême pro-migrant est amplement relancée sur le site « Melting Pot Europa », sponsorisé par l’Institut national d’assistance aux citoyens, l’INAC. Depuis plus de 40 ans, l’INAC s’implique dans le social et dans son projet « Melting Pot Europa » soutenu par la Confédération italienne des agriculteurs, qui fournit une assistance gratuite aux migrants pour l’obtention de permis de séjour et les regroupements familiaux.

En outre, le réseau « no border », actif dans les plus importants pays européens, est appuyé par une organisation bien structurée depuis des années : « United against Racism-Fascism-Nationalism ». Parmi les sponsors, on trouve les fossoyeurs de l’Europe, et vous ne serez pas surpris : le grand « philanthrope » George Soros, la Commission européenne et le Conseil de l’Europe.

Ce sont ces mêmes institutions – paradoxalement vues par les « no border » italiens comme étant aussi détestables que de la fumée dans les yeux – qui propagent la lutte contre la Forteresse Europe, même dans les cercles Arci : associations récréatives et culturelles italiennes, liées à la gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source: « La Croazia alza il suo muro! Aiutare i migranti è reato!  » (Il Giornale.it) Traduit par Rosaly

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz