Quantcast
FLASH
[11/11/2019] 9 #terroristes recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens  |  [10/11/2019] Irak : 5 soldats italiens blessés par une explosion  |  [07/11/2019] François Bayrou (il avait fait de la séparation de la politique et de l’argent l’un de ses chevaux de bataille), sera probablement mis en examen pour détournement de fonds publics  |  [06/11/2019] Nouveau sondage: 62% des supporters de #Trump disent qu’ils le soutiennent quoi qu’il arrive  |  Un habitant de Gaza qui devait traverser le point de passage d’Erez pour retourner à Gaza s’est enfui vers un kibboutz. Les habitants ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur pendant que les forces de sécurité balayaient la zone  |  Attentat islamiste en Jordanie : le terroriste est 1 palestinien de Gaza. Bilan 8 personnes poignardées dont 3 Espagnols, 1 Suisse et 1 Mexicain  |  56% des électeurs pensent que #Trump sera réélu, selon un sondage Politico  |  [05/11/2019] Non confirmé : la Turquie aurait capturé la sœur de Baghadi, le leader d’ISIS éliminé par les Etats-Unis  |  [31/10/2019] Les islamistes ne s’arrêtent jamais : Une roquette tombe dans la region d’Echkol en Israël sur un terrain vague  |  La Chambre des représentants approuve une résolution partisane visant à officialiser les procédures de l’enquête sur la destitution du président Trump  |  Très surprenant de voir combien de responsables gouvernementaux, d’universitaires et de journalistes, après toutes ces années, restent confus au sujet des islamistes – qui ils sont, ce qu’ils croient et pourquoi ils se battent  |  [29/10/2019] l’armée israélienne vient d’intercepter un drone non identifié volant au dessus de Gaza  |  Le successeur de Baghdadi pressenti pour diriger ISIS a également été éliminé  |  Violents affrontements en ce moment à Beyrouth entre le Hezbollah, qui frappe les manifestants, et la société civile  |  [27/10/2019] Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique, a été pris pour cible lors d’un raid de l’armée américaine et aurait été tué, a indiqué Newsweek  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 29 avril 2016

2015-12_Manuel_Valls_SPD_Bundesparteitag_by_Olaf_Kosinsky-2

Il faut que le chef de l’Etat, le premier ministre et le ministre de l’Intérieur en soient conscient : la République est en danger.

La République est en danger peut-être même davantage de l’intérieur que de la menace terroriste venue de l’extérieure.

De Rennes à Lyon, en passant par Nantes, Paris, Grenoble, Bordeaux, Marseille ou Toulouse, dans tout le pays les bandes de casseurs s’organisent, ou sont organisées, manipulées, dirigées.

Les blessés parmi les forces de l’ordre se multiplient. Demain il y aura des morts.

Les dégats matériels se chiffrent déjà par millions d’euros.

Le droit de grève n’est pas en cause. C’est le droit de « casser » qui doit être interdit

Des explosifs sont lancés, demain sortiront les fusils, les kalashnikovs.

Le droit de grève, de manifester, n’est pas en cause. C’est le droit de « casser » qui doit être interdit, même par la force si nécessaire. Le laxisme a trop duré.

Il faut autoriser les forces de l’ordre, et même l’armée, à mettre hors d’état de nuire ces bandes de casseurs cagoulés.

Les gauchistes qui approuvent ne doivent pas être épargnés, ni les médias qui n’hésitent pas à mettre en exergue « le coup de poing d’un flic sur un étudiant insultant », ou « le coup de pied d’un CRS contre une furie déchaînée », ni la CGT qui affiche des slogans stigmatisant ces derniers et encore moins l’UNEF, qui estime que l’usage des forces de l’ordre est disproportionné. Et, enfin, les syndicats en général qui ne représentent qu’eux-mêmes.

Cela suffit !

Que François Hollande se souvienne qu’en mai 1968, le général De Gaulle n’avait pas hésité à ordonner à son ministre de l’Intérieur de « tirer sur les casseurs », comme il n’avait pas hésité à le faire six années auparavant contre les manifestants pacifiques de la rue d’Isly, à Alger, le 26 mars 1962.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Christian Fouchet avait refusé, après avoir longuement hésité, car il savait déjà que le règne du général touchait à sa fin.

⇒Voici le témoignage et l’aveu de Christian Fouchet le 28 octobre 1969 :

«J’en ai voulu au général de m’avoir limogé au lendemain de mai 1968. C’était une faute politique.

De Gaulle m’a reproché de ne pas avoir maintenu l’ordre en mai 68.

– ‘Vous n’avez pas osé tirer’ m’a-t-il dit.

J’aurais osé s’il l’avait fallut – lui ai-je répondu.

Souvenez-vous de l’Algérie et de la rue d’Isly. Là j’ai osé et je ne le regrette pas parce qu’il fallait montrer que l’armée n’était pas complice de la population algéroise. »

(Source : Jean Mauriac « L’après-de Gaulle : Notes confidentielles 1969-1989* – page 41)

Il est fort probable que le règne des Hollande, Valls, Cazeneuve, touche également à sa fin, mais ils auront au moins une sortie plus glorieuse, s’ils rétablissent l’ordre républicain qu’ils ont largement contribué à déstabiliser, avant de quitter la scène.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz