FLASH
[16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  |  ‪La Courneuve : un musulman a poignardé un homme en hurlant Allahou Akbar‬  |  Aubervilliers : attaque au couteau à cris d’Allah Aoukbar : probablement un couteau déséquilibré  |  Cologne: la police parle d’une prise d’otage à la gare  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 2 mai 2016

l'islamisme

 » Le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.« Pape François. (*)

Voila une déclaration papale sur l’islam que ne semblent point partager quelques bergers de l’Eglise.

Madrid :

Prêtre jésuite
Père Manuel Carreira

Le Père Manuel Carreira, jésuite et astrophysicien réputé, a déclaré :

« L’islam, la pire des pestes, qui ait jamais frappé l’humanité. « 

Lors d’une interview au journal El Español, Manuel Carreira a partagé ses points de vue sur les problèmes actuels, notamment la crise migratoire, la relation entre l’Occident et l’islam, et la relation entre l’Etat et l’Eglise.

Il a affirmé :

« Prétendre que l’islam est compatible avec les droits et les valeurs des nations européennes n’est pas plausible.

L’Etat doit préserver l’héritage chrétien, s’il ne veut pas mettre son existence en péril.

L’Etat ne doit pas imposer une quelconque attitude religieuse. L’éthique chrétienne, sur laquelle se sont basés les pays occidentaux, ne doit pas être occultée : c’est sur cette éthique, que se sont fondés ces Etats et c’est elle qui a fait d’eux ce qu’ils sont. Il est donc nécessaire de la défendre.

Le catholicisme est un élément-clé, central, dans le développement de l’état, qui s’applique à tous les pays occidentaux. Dès lors, les pays européens ne pourraient accepter l’abolition du christianisme, sans mettre leur propre existence en péril.

Il y a une laïcisation croissante et cela pourrait être même souhaitable, jusqu’à un certain point, car la religion ne doit pas constituer un élément politique. Mais l’Etat a le devoir de protéger son héritage chrétien, comme faisant partie du bien commun.

L’islam est absolument incapable de respecter la dignité humaine et les droits de l’Homme. L’islam est la pire des pestes qu’ait connu l’humanité. »

Manuel Carreira voit en l’islam une menace importante pour les pays occidentaux :

« Je dirais que l’islam est la pire des pestes qu’ait connu l’humanité en 2000 ans. L’islam est absolument incapable de respecter la dignité humaine et les droits de l’Homme.

Un musulman en Europe, soit il nie ce respect, il est alors une menace interne pour l’Europe, soit il accepte, il devient alors un incroyant, et selon la loi islamique, il est passible de la peine de mort. D’une manière ou d’une autre, il n’y a aucune contribution de l’islam à une société moderne, respectueuse des droits fondamentaux de chaque être humain » a ajouté Carreira.

L’idée d’un état multiculturel est une bévue intellectuelle

 » L’idée d’un état multiculturel est une bévue intellectuelle. Cela ne correspond raisonnablement pas à la réalité. Selon moi, prétendre que l’islam est compatible avec les droits d’une nation européenne n’est pas plausible.

L’islam, poursuivit le jésuite, fut créé comme un christianisme décaféiné, car ils obscurcirent tout simplement ce qu’ils ne comprenaient pas, comme la Trinité et l’incarnation de Dieu. L’islam est une sorte de ‘christianisme minimaliste complètement déformé’, avec sa propre théologie, relevant d’une pensée simpliste qui se développa entre le 7e et le 9e siècle. »

Source (1).

(L’Espagnol Manuel Maria Carreira Verez SJ est astrophysicien, mais aussi philosophe et théologien. Depuis 1974, il est membre du Vatican Specula. Il fut également employé par la NASA à l’élaboration de nombreux projets et enseigna pendant plus de trente ans dans de nombreuses universités, dont la John Carroll University aux USA et la Pontifical University of Comillas en Espagne.)

o=o=o=o=o

Hongrie :

archevêque hongrois

L’archevêque hongrois Guyla Marfi : “L’immigration conduit à l’islamisation de l’Europe.”

« Le seul objectif de l’islam est d’exporter ses propres valeurs. Et en ce moment, l’immigration est le principal vecteur d’islamisation de l’Europe. »

A l’occasion d’une conférence intitulée « Problèmes démographiques en Méditerranée aux 19e et 20e siècles », l’Archevêque de Veszprém, Gyula Marfi, l’une des plus hautes autorités ecclésiastiques hongroises, s’est exprimé sans langue de bois :

C’est le jihad par la démographie !

« Selon moi, la migration actuelle n’est pas basée sur des causes bien précises, mais plutôt sur des objectifs spécifiques. Ne mentionner que les causes, c’est soit mentir, soit se tromper. La surpopulation, la pauvreté ou la guerre ne jouent qu’un second ou un troisième rôle dans la migration.

Dans les familles musulmanes, naissent en général 8 à 10 enfants, non par amour des enfants, mais pour une simple raison : ils s’estiment supérieurs, et le jihad leur impose de conquérir toute la planète, peu importe le moyen utilisé. C’est le jihad par la démographie !

La conquête du monde, c’est écrit [dans le coran], et les musulmans doivent seulement l’apprendre par cœur et obéir

Dans la charia, nous pouvons lire que le monde est constitué du Dar al-Islam, la terre de l’islam, et du Dar al-Harb, le territoire de la guerre, qui doit être conquis et islamisé. C’est écrit, et les musulmans doivent seulement l’apprendre par cœur et obéir. En discuter, c’est interdit, ils se bornent donc à exécuter les ordres « .

Pour l’Archevêque, l’objectif actuel des islamiques serait de conquérir l’Europe, et cette dernière ne semble pas être prête à répondre à cette déclaration de guerre.

 » Momentanément, le but est d’occuper l’Europe, où actuellement tout le monde croit ce qu’il veut, mais en fait, personne ne croit en rien. Pour l’islam, cela représente un terrain de conquête idéal. »

Il ajoute :

« Aucun continent ne peut survivre longtemps sans une idéologie forte. Dès lors, il faudrait le reconnaître et prendre sérieusement conscience que la migration actuelle poursuit un seul but : l’islamisation de l’Europe. »

Bianka Speidl, une experte en islam a récemment raconté que lors d’une conférence sur l’islam à Londres, un professeur musulman américain avait présenté ses excuses pour les attentats terroristes qui discréditent l’islam. Les universitaires musulmans présents en grand nombre lui répondirent en le sifflant copieusement. A méditer !

Si l’Europe devient Dar al-Islam, alors, elle cessera d’exister. Nous ne devons pas l’oublier. Cela signifiera la fin de la liberté et de l’égalité. « 

Source : (2)

o=o=o=o=o

USA :

Schall

James Vincent Schall, prêtre jésuite américain :  » L’islam a été violent tout au long de son histoire, par son obéissance à la loi d’Allah ! « 

  • Le simple fait que l’islam soit considéré comme une « religion » ne saurait mener à la conclusion qu’il ne peut être violent, ou s’il l’est, que c’est par des gens ayant dévoyé ses enseignements.
  • On ne peut occulter ce qui se trouve dans le coran, et confirmé par les musulmans eux-mêmes.
  • Le réalisme signifie que nous pouvons et devons appeler ce qui se passe par son nom. Si nous évitons de le faire, nous souffrirons des conséquences d’avoir échoué à dénoncer la vérité.
  • Le mandat d’Allah à ses fidèles est d’asservir progressivement le monde à sa volonté et à sa loi. Seulement alors, la terreur cessera et la paix, la vraie, régnera.
  • Ce que nous, non musulmans appelons des actes de violence, sont considérés par les musulmans comme la juste exécution de la volonté d’Allah.
  • Les macabres décapitations de Chrétiens, même innocents, sont vues comme des actes de justice, des actes de « vertu ».
  • Les gens, qui ne parviennent pas à comprendre ce « devoir religieux » de l’islam, qu’ils soient musulmans ou non, sont irréalistes et dangereux. Leurs propres présuppositions les empêchent de reconnaître le véritable but de l’islam et d’agir en conséquence, afin d’empêcher l’expansion de l’islam en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique.
  • Les protagonistes musulmans d’aujourd’hui savent que leurs prédécesseurs furent, au cours des siècles, sur le point de conquérir l’Europe, et ce à maintes reprises.
  • Ce qu’ils réalisent aujourd’hui, c’est la magnifique opportunité qui s’offre à eux de réussir là où leurs ancêtres ont échoué.
  • Tout en étant « idéalistes », ils n’en sont pas moins réalistes. Ils voient le vide spirituel qui frappe l’Occident. Leur erreur est de choisir une compréhension erronée du véritable Dieu. On ne peut qu’admirer et craindre une foi aussi aveugle, qui traverse le temps et l’espace sans la présence réelle du « Logos », la Parole, dont la présence incarnée sur terre est explicitement niée.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

  • Ce à quoi nous assistons aujourd’hui, à notre grande surprise, est un autre pas vers la mission historique envisagée par l’islam comme la volonté d’Allah, un objectif qui inspire et redonne à ses adeptes la vigueur du passé.
  • Aussi longtemps que le coran existera, ses objectifs enflammeront encore et encore les prophètes, les imams, les politiciens, les jeunes, et les inciteront à repartir à la conquête de l’Occident et du reste du monde.
  • Le devoir de conquête est enraciné dans le coran et promu comme un acte d’adoration du dieu appelé Allah. Refuser de l’admettre, c’est irréaliste et dangereux.
  • Nous devons comprendre la nature religieuse de l’expansion islamique et ses méthodes pour y parvenir. En essayant de faire abstraction de ces motivations ancrées dans l’âme même de cette « religion » particulière, il devient impossible de décrire ce qui se passe réellement dans l’esprit de l’adversaire.
  • Les guerres sont d’abord combattues dans les esprits et il s’agit bien ici d’une guerre. Ce n’est pas la troisième guerre mondiale, mais une prolongation des guerres que Mahomet lança contre Byzance, la Perse, la Syrie l’Afrique du Nord, l’Inde, l’Espagne et les Balkans.

Source (3)

o=o=o=o=o

« Trop de fois, nous ne vous avons pas accueillis ! Pardonnez la fermeture et l’indifférence de nos sociétés qui craignent le changement de vie et de mentalité que votre présence demande. Traités comme un poids, un problème, un coût, vous êtes au contraire un don. » Pape François.

Italie :

Monsignore

Luigi Negri, archevêque de Ferrare : «  Assez ! Il n’y pas que les migrants ! Pourquoi les Italiens pauvres sont-ils snobés ? Nous avons la responsabilité d’un peuple, constitué non seulement d’étrangers, mais aussi et avant tout d’Italiens. »

Mgr Luigi Negri jette la pierre conte les politiques migratoires qui oublient les citoyens italiens.

« Parmi nos compatriotes, les pauvres ne cessent d’augmenter !« 

Les récits, certes dramatiques, de gens venus d’ailleurs ont relégués les problèmes des Italiens pauvres

Luigi Negri n’utilise pas le politiquement correct, quand il s’exprime. Il n’hésite pas à attirer l’attention sur nos concitoyens qui, oubliés par les responsables politiques et certaines autorités religieuses, deviennent les derniers dans leur propre pays. Les récits, certes dramatiques – mais pas toujours – de gens venus d’ailleurs ont relégués les problèmes des Italiens pauvres dans les oubliettes de l’indifférence.

Retraités qui n’arrivent pas à finir le mois et fouillent dans les poubelles, travailleurs pauvres, expulsés de leur logement immédiatement offert aux migrants, enfants en difficultés souffrant de la faim … la pauvreté se répand, oui, la pauvreté des Italiens !

Serait-il raciste, l’archevêque, ou tout simplement réaliste ?

 » Les Italiens qui vivent dans la pauvreté sont nombreux. » a déclaré Luigi Negri au Resto del Carlino.

« Il me suffit de penser à mon diocèse. Des personnes de la classe moyenne ou de la bourgeoisie de Ferrara viennent manger dans nos cantines. Le problème frappe tout le monde. La crise a rompu une digue, que nous pensions très solide, celle de la sécurité économique.

Cela doit nous faire réfléchir. Et pourtant, personne n’en parle. On pense seulement aux migrants, à leur offrir l’hospitalité, la wi-fi, les cartes prépayées pour leurs téléphones portables, des cours de langue, de l’argent de poche, des repas, qu’ils jettent à terre avec dégoût, des loisirs, des séances d’aquagym, etc.

Nous, les Evêques, avons la responsabilité d’un peuple, et ce peuple n’est pas seulement constitué d’étrangers, (comme certaines élites dirigeantes semblent de plus en plus le croire), mais aussi, (oh, surprise), de nombreux Italiens. Privilégier ostensiblement les migrants par rapport aux citoyens italiens serait une erreur monstrueuse et créerait une situation d’exclusivité préjudiciable à tous.

Penser qu’il suffit d’invoquer une ‘mobilisation générale’ pour l’accueil des refugiés ne couvre qu’un aspect d’un problème bien plus vaste. Je le répète, si nous assumons des comportements exclusifs, nous n’accomplissons pas correctement notre devoir de pasteurs. Nous devons nous occuper de notre troupeau dans son intégralité. Et les premières brebis de ce troupeau sont les Italiens. Pourquoi sont-ils oubliés ? Une lutte entre pauvres et la pire des choses qui puisse se produire. C’est, hélas, ce qui est en train de se passer. »

Le Pape François va-t-il réprimander ou excommunier les prêtres jésuites Manuel Carreira et James Vincent Schall et les Archevêques Guyla Marfi et Luigi Negri pour avoir tenu des propos contraires à sa doxa ?

L'Europe

(*) « Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux. Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.  » (Exhortation apostolique du Pape François « Evangelii gaudium » publié le 26 novembre 2013 – § 253)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

(1) Jesuit Manuel Carreia : ‘Islam, the Worst Plague the Human Race Has EverSeen,’”Jihad Watch /Eponymous Flower: “ El Español : El Islam es la peor peste que le ha ocurrido a la humanidad.

(2) L’arcivescovo ungherese: « L’immigrazione porta all’islamizzazione dell’Europa » (Il Giornale.it)

(3) “Realism and islam” by James Vincent Schall, prêtre jésuite américain, écrivain, philosophe, et enseignant de philosophie politique à l’université de Georgetown. (extraits)

(4) « Monsignore Negri: « Basta! Non ci sono solo i migranti. Snobbati gli italiani poveri » (Il Giornale.it)

Traduction et adaption, Rosaly.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz