Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mai 2016

ShowImage

 

« L’antisémitisme est autorisé à exister sans être inquiété dans certains cercles de la gauche britannique », explique Alex Wickham, le rédacteur en chef du blog politique de droite Guido Fawkes.

Lahav Harkov, journaliste à la Knesset, analyste pour le Jérusalem Post et « fière sioniste » comme elle l’écrit sur son compte Twitter, a interviewé @WikiGuido (Alex Wickham) qui a mis en lumière une grande partie du courant antisémite au Parti travailliste britannique (gauche).

Wickham, à l’instar en France des IngloriousBasterds, est celui qui le premier a montré du doigt les nombreux membres du parti Travailliste et personnalités politiques qui ont publié des propos antisémites sur les médias sociaux, ce que la presse traditionnelle ne fait jamais – honte sur elle.

Selon Wickham, les idées antisémites prévalent surtout chez la gauche pro-palestinienne.

“La plupart d’entre eux peuvent faire des critiques contre le gouvernement israélien, il n’y a aucun problème là dessus, mais il y a un courant puant qui est antisémite, et qui dépasse la ligne blanche de la critique de la politique vers la haine des juifs. C’est ce que nous avons vu ces dernières semaines”.

Ses révélations ont permis la suspension de cadres du parti, explique Wickham. “Ce ne sont pas des gens qui disent ‘je ne suis pas d’accord avec le gouvernement israélien sur xyz,’ mais qui parlent des Juifs et d’Hitler, ce qui est quelque chose de complètement différent.”

Wickham avoue son scepticisme quant à la capacité du chef du Labor Party Jeremy Corbyn de combattre l’antisémitisme dans les rangs de son parti.

“Le problème avec les Travaillistes, c’est que le chef du parti est un membre de l’extrême gauche pro-palestinienne, et rien que ça, ça encourage ce genre de choses. Ils ont des responsables comme Corbyn qui dit que le Hamas et le Hezbollah sont ses amis, et qui fait vraiment un très pauvre score, quand il s’agit de compter les fois où il s’est dressé contre les extrémistes islamiques et contre l’antisémitisme. En fait, il les défendait, et patagaient les mêmes plate-formes politiques avec eux.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Quand vous avez quelqu’un comme lui aux commandes, ça ne fait qu’encourager ces vues [antisémites] ».

Interrogé pour savoir ce qu’il pense de la décision de Corbyn de suspendre les membres du parti et de réclamer une enquête, Wickham répond que le chef du parti “s’est rendu compte qu’on doit au moins le voir en train de faire quelque chose.”

Et en même temps, Wickham explique que Corbyn nie que son parti a un problème d’antisémitisme : “c’est à se tordre de rire, les faits le démontrent.”

“Que [Corbyn] continue d’insister qu’il n’y a rien de mal soulève des questions sur le sérieux avec lequel il prend les choses”.

Pour se défendre, des soutiens du Labor ont fait dévier le sujet dans une autre direction, arguant que les révélations sur l’antisémitisme de leurs membres tombent comme par hasard juste avant l’élection essentielle de Londres jeudi prochain, mais Wickham rejette l’accusation d’un revers de la main comme étant “un peu osée.”

“On rapporte ces problèmes depuis deux ou trois mois, ça couvait,” explique-t-il. “Il y a eu un flot constant de membres du parti Travailliste, des conseillers à des niveaux subalternes, qui ont fait des commentaires antisémites infâmes. Ca a vraiment décollé la semaine dernière, quand on a exposé que le député Travailliste [Naz Shah], un personnage bien plus important, a partagé des caricatures qui disent que les juifs doivent être transportés en Amérique.”

La radiation de Shah a été publiée partout dans le monde (je vous rassure Lahav, pas en France).

“On ne parle que de ça, vraiment,” dit Wickham. “A moins qu’ils fassent quelque chose, ça continuera avec beaucoup d’autres qui sortiront des bois.”

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation, Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : m.jpost.com

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz