Publié par Annika le 21 mai 2016

u1_pigIl y a cinq ans, un groupe de chrétiens évangélistes, mécontents de l’accroissement de la population musulmane dans la ville de Dearborn au Michigan, a décidé d’organiser [une nouvelle] manifestation anti-islam.

Parés de têtes de porcs sur un piquet et de pancartes anti-islam, ils ont défilé de par la ville en proférant aux musulmans qu’ils croisaient :

« Vous êtes des malades ! », « Vous allez brûler en enfer ! ».

Les députés du Sheriff arrivèrent pour déloger les manifestants et rétablir l’ordre public – alors que ces derniers se faisaient bombarder de cailloux, bouteilles d’eau, et œufs.

En cause dans cette affaire était l’«heckler’s veto», une position controversée que prennent les policiers, quand ils coupent court une manifestation ou un speech. Ils le font afin d’apaiser une foule en colère, et d’éviter des réactions violentes d’un groupe opposé.

C’est une position controversée, car contraire à la liberté d’expression garantie par la constitution américaine.

Pour cette raison, les manifestants intentèrent un procès contre le Sheriff Benny Napoleon et deux députés, en déclarant qu’ils faillirent à leur devoir, puisqu’au lieu d’offrir leur protection, ils ont illégalement forcé les manifestants à se disperser (les menaçant d’amendes). Ceci afin de réduire au silence un discours protégé par la loi.

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Deux décisions de justice, dont celle de la Cour d’appel, donnèrent gain de cause au Sheriff.

Puis cette affaire fut transférée à une Cour supérieure, la cour d’appel Fédérale (U.S. Court of Appeals for the Sixth Circuit), qui – elle – donna gain de cause aux manifestants… Ces derniers juges rédigèrent ainsi leur rapport :

Cour d’appel : « le premier amendement exige que nous tolérions les points de vue de ceux avec qui nous sommes en désaccord »

« [La protection du] premier amendement … enveloppe toutes sortes de discours, même quand ce discours est répugnant d’intolérance, conçu pour offenser, et même quand le résultat d’un tel affront suscite des représailles violentes. (…)

La diversité des points de vue et des cultures n’est pas toujours facile.

Une incapacité ou une réticence générale à comprendre des points de vue neufs ou différents peuvent causer la peur, la méfiance, et même la haine.

Mais … le premier amendement exige que nous tolérions les points de vue de ceux avec qui nous sommes en désaccord. »

C’est pas beau ça ?!

Toujours est-il que loin de vouloir s’arrêter là, cette affaire fut transférée à la plus haute cour américaine, la Cour Suprême de Washington D.C., afin qu’elle tranche une fois pour toute.

Le 16 mai dernier, la Cour Suprême des Etats Unis, autorité qui a le dernier mot en matière de constitutionalité, refusa le dossier (to hear the case) – sans offrir de raison – ce qui signifie qu’elle ne voyait rien à ajouter à l’arrêt de la Cour d’appel fédérale, qui reste valable.

Le droit à la liberté d’expression fût ainsi renforcé.

3 à 5 juges à la Cour suprême seront remplacés dans les 4 ans à venir. Ils siègeront pour environ 30 ans. Une des raisons de l’importance de l’élection présidentielle de novembre est que le futur président proposera ses candidats, qui devront ensuite être validés par le Sénat.

Donald Trump a réuni une première liste, tous des juges conservateurs. Hillary Clinton fera élire des juges gauchistes qui s’efforceront de prendre leurs distances avec la Constitution pour limiter au maximum possible les droits individuels qu’elle protège : liberté d’expression, liberté religieuse, liberté de posséder une arme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Annika pour Dreuz.info.

Sources :

usatoday.com
usatoday.com

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz