Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juin 2016

Wife-2-jpg

Déguiser, cacher, inverser les faits, c’est la nouvelle règle de la gauche médiatique. Ce n’est donc pas chez eux que vous lirer les infos importantes sur la tragédie qui s’est produite hier à Orlando.

  • Vous n’entendrez pas sur France 2 que des jeunes de la Goutte d’Or se sont réjouis de l’attentat d’Orlando.

Omar Mateen a tué parce qu’il avait la haine des juifs, des chrétiens, des noirs, des gays et de l’Amérique, par parce qu’il était homophobe.

“Quand j’ai vu sa photo aux infos, je me suis dit bien sûr qu’il a fait ça,” explique Eric Baumer, un de ses collègues officier de sécurité [Omar Mateen était garde dans une société de sécurité, G4S] à Newsday. “Il disait des choses affreuses contre les noirs, les juifs, les gays, de nombreux politiciens [il était membre inscrit au parti Démocrate], et nos soldats. Il avait beaucoup de haine en lui. Il me disait que l’Amerique avait détruit l’Afghanistan.”

Son ex-femme Sitora Yusufiy, 27 ans, a expliqué à ABC News que “lorsqu’il était en colère, il lui arrivait quelques fois de s’en prendre aux homosexuels », mais, ajoute la jeune femme qui est restée en couple pendant 4 mois parce qu’il l’a frappait, “dans ces moments d’instabilité émotionnelle, il exprimait sa colère contre la culture [américaine], l’homosexualité parce que dans la culture islamique, ce n’est pas vraiment toléré, l’homosexualité. Et je sais qu’à cette époque, il tentait de mettre de l’ordre dans sa vie et de suivre sa foi.”

Son père soutient les terroristes taliban

Seddique Mateen, le père de Omar affirme qu’il ne pense pas que son fils avait des liens avec l’islam radical. “Je ne pense pas qu’il était radicalisé,” expliquait Seddique Mateen depuis chez lui à Fort Pierce, en Floride. “C’est ce que me dit mon instinct.”

Mais il ment.

Seddique Mateen, qui a quitté l’Afghanistan dans les années 80, a toujours des liens avec son pays d’origine, et arbore fièrement le drapeau afghan. De plus, il soutient les Taliban, qui combattent les forces américaines.

Seddique Mateen anime un programme en Dari qui est diffusé sur la chaîne Payam-e-Afghan et sur YouTube. Dans une des émissions, Mateen explique : « nos frères du Waziristan [Pakistan], nos frères guerriers du mouvement Taliban, et les Taliban nationaux Afghans sont en train de se soulever. Inshallah le problème de la ligne Durand sera bientôt réglé, » en référence à une dispute territoriale entre le Pakistan et l’Afghanistan.

Seddique Mateen a cependant déclaré à NBC News que l’attaque « n’a rien à voir avec la religion, » mais parce que Omar était furieux d’avoir vu deux hommes s’embrasser.

“Pas de radicalisme, non. Il ne porte même pas la barbe . . . je ne crois pas que la religion ou l’islam ait quoi que ce soit à voir avec ça.”

Mais il ment :

1465793637291

Omar

Et avant de commettre son acte, Omar a appelé le numéro de la police (911), a annoncé son allégeance au calife de l’Etat islamique, et a cité les terroristes du marathon de Boston.

Dans une vidéo, Seddique Mateen explique que “Dieu lui-même punira ceux qui sont impliqués dans l’homosexualité, ce n’est pas à ses serviteurs de le faire”.

S’il ne pense pas que l’acte d’Omar ait quoi que ce soit à voir avec l’islam, pourquoi avoir fait ce commentaire ?

Les liens d’Omar Mateen avec l’islam radical

omar mateen teenager

Les liens d’Omar Mateen avec l’islam ont de quoi perturber, ils montrent qu’un musulman modéré peut commettre un terrible attentat sans éveiller les soupçons.

  • Selon son ex-femme, Omar était croyant, mais il ne donnait aucune indication de radicalisation.
Abu Taubah, le maîatre à penser qui a participié à la radicalisaion d'Omar Mateen
Abu Taubah, le maîatre à penser qui a participié à la radicalisaion d’Omar Mateen

Pourtant, l’homme qui a tué 49 personnes et blessé 53 dans un club Gay d’Orlando dimanche dans la nuit était affilié à un islamiste récemment libéré de prison, dont un magistrat avait prévenu qu’une fois libéré, il recruterait certainement des gens pour commettre des actes violents, a expliqué une source à FoxNews.com.

Omar Mateen était en relation avec un musulman radical du nom de Abu Taubah, anciennement Marcus Dwayne Robertson, selon une source dans la police.

“Ce n’est pas une coïncidence si l’attentat s’est produit à Orlando,” déclaré cette source qui a travaillé sur le dossier de Taubah et de ses opérations de recrutement de terroristes et d’incitation à la violence. “Mateen était inscrit aux séminaires internet de la connaissance fondamentale de l’islam de Abu Taubah.”

Robertson-Taubah et d’autres personnes affiliées ont d’ailleurs été interrogées par le FBI dès dimanche.

Mais Taubah n’était pas la seule source de radicalisation d’Omar Mateen. Il fréquentait le centre islamique de Fort Pierce dirigé par l’Imam Shafiq Rahman. C’est cette mosquée que fréquentait le fedayin né en Amérique Monar abu Salha, qui s’est fait exploser en Syrie en 2014, et Mateen et Salha se connaissaient bien et se fréquentaient. C’est d’ailleurs les liens entre Mateen et Salha qui ont déclenché la troisième enquête du FBI et l’interrogatoire de Mateen en 2014. Cependant, Michael McCaul, président du Conseil sur la sécurité intérieure de la Chambre des représentants a déclaré que l’enquête ne mena nulle part car les agents conclurent que les liens entre les deux hommes étaient « minimes ». Une mortelle erreur qui coutera 49 vies humaines.

L’école et le séminaire d’Abu Taubah, connus sous le nom de séminaire Timbuktu, a des milliers de fidèles. Là, il prêche entre autres contre l’homosexualité…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Dans un autre dossier, un procureur de Floride a déclaré qu’en 2011, selon des écoutes du FBI, Robertson- Taubah avait donné des instructions à un des ses « étudiants » converti, Jonathan Paul Jimenez, de frauder le fisc pour demander un remboursement d’impôt et avec l’argent de financer un voyage en Mauritanie pour suivre un entrainement terroriste avant de revenir en Amérique.

Jimenez plaidait coupable en 2012 et a été condamné à 10 ans de prison.

Alors qu’il était emprisonné à l’établissement pénitentiaire John E. Polk du comté de Seminole, Robertson-Taubah a été placé en isolement après que les autorités pénitentières le soupçonnent d’avoir radicalisé 36 prisonniers.

Robertson-Taubah, qui sera l’un des guides d’Omar Mateen, a également servi de garde du corps à Omar Abdel Rahman, dit “le Sheik aveugle,” qui a dirigé le groupe terroriste du bombardement du World Trade Center en 1993.

Les mosquée de Floride et la taqiyya 

CkzsVtzXEAAFubP

Mateen assistait à la prière trois ou quatre fois par semaine au centre islamique de Fort Pierce avec son fils de 5 ans, explique l’imam de la mosquée.

Les membres de la mosquée, le centre islamique Husseini (HIC), ont déclaré être solidaires de leurs compatriotes américains et ont condamné l’attentat …

Mais il y a 3 mois, ils invitaient un Sheikh, Farrokh Sekaleshfar, qui déclarait que tuer les homosexuels était un geste de compassion. (Nous avons conservé une copie de cette vidéo pour le cas où elle serait supprimée) :

De plus, l’imam de la société islamique du centre de la Floride, Muhammad Musri, qui a le premier déclaré hier matin, immédiatement après l’attentat, qu’il ne faut pas faire de conclusions hâtives, s’est empressé de dire qu’il n’y a “aucun lien [entre Omar Mateen] et qui que ce soit d’autre”. Pourtant, ni la police ni le FBI n’avaient commencé leur enquête…

Mais si l’on creuse un peu, on s’aperçoit que cet Imam Musri qui a été vu sur toutes les télévisions l’avait filmé en 2010 organisant une quête de fonds pour George Galloway, un soutien des terroristes, et récolta 50.000 dollars pour le Hamas.

Après la diffusion de la vidéo, le visa de George Galloway pour entrer aux Etats Unis fut révoqué.

Puis en mai 2011, l’Imam Hafiz Khan de Floride du sud, ses fils Irfan et Izhar Khan, sa fille Amina Khan, et son petit fils Zeb furent arrêtés pour avoir envoyé 50.000 dollars aux Taliban pakistanais et pour complicité de meurtre et d’enlèvement à l’étranger. Hafiz Khan est l’Imam de la mosquée Jamaat al-Mu’mineen de Margate, en Floride.

Puis le 23 août 2011, le FBI arrêtait l’Imam Abu Taubah (Marcus Dwayne Robertson) pour espionnage et comme agent d’une puissance étrangère. La mosquée de l’Imam Robertson se trouve au 6630 Pershing Road à Orlando…

L'imam d'Omar Mateen, Syed Shafeeq Rahman
L’imam d’Omar Mateen, Syed Shafeeq Rahman

L’imam d’Omar Mateen, Syed Shafeeq Rahman, a déclaré au sujet d’Omar :

« Il travaillait dans la sécurité, il travaillait pour la police, donc nous pensions qu’ils avaient vérifié son passé. Pourquoi aurions-nous pensé autrement ? Nous pensions même que ce pourrait être un facteur de sécurité pour nous. »

« Notre impression est que la famille était très pro-américaine, qu’ils étaient même peut être plus en phase avec les Américains que nous ».

Bien que Omar Mateen est le second terroriste connu qui a fréquenté sa mosquée, l’imam affirme qu’elle est pacifique et modérée.

« Ce qui s’est passé n’a rien à voir avec ce que la mosquée leur apprend, » a-t-il déclaré aux médias. « Ils ont trouvé ça sur Internet. »

Fiché par le FBI

Omar Mateen a été interrogé trois fois par les agents du FBI, en 2013 et en 2014, après avoir tenu des propos de soutien à des groupes terroristes, mais selon l’agent spécial Hopper, aucune enquête n’a mené nulle part.

En 2014, explique Hopper, Mateen a été interrogé au sujet de ses connections avec Moner Mohammad Abu-Salha, un terroriste américain qui s’est fait explosé en Syrie, mais « nous avons trouvé que ses contacts avec Abu-Salha étaient rares et qu’il ne représentait pas une menace substantielles à ce moment là ».

Le chef de la police d’Orlando John Mina a confirmé hier que Omar Mateen avait prêté allégeance à l’Etat Islamique – et qu’il s’agit donc de la première attaque de l’Etat islamique sur le sol américain.

Le FBI a confirmé que Mateen était « dans le radar » du FBI mais pas nécessairement sur sa liste des personnes surveillées. Il en était de même avec les frères Tsarnaïev de l’attentat de Boston. Mais, ajoute le porte parole du FBI, « même s’il avait été sur nos listes, cela n’aurait pas forcément évité qu’il pu se procurer des armes.

MSNBC, citant des officiels du FBI, indique que Mateen s’est rendu deux fois en Arabie Saoudite en 2011 et 2012 — sans qu’on sache ce qu’il y faisait. Cependant, un porte parole du ministère de l’intérieur saoudien a précisé qu’il s’est rendu au pelerinage à la Mecque.

En fin d’année dernière, Barack Obama qui après 7 ans de présidence a toujours des vues de l’islam « très teintées », déclarait en réponse aux critiques qu’il ne prenait pas sérieusement en considération la menace islamique, que l’Etat islamique ne représentait plus un danger, et que c’était un groupe d’amateurs en train de s’évanouir.

La gauche s’acharne à empêcher que l’on décrive l’islam comme homophobe, sexiste, suprémaciste, antisémite, raciste et impérialiste. Pourtant, la gauche combat – ou dit combattre – l’homophobie, le sexisme, le suprémacisme, l’antisémitisme, le racisme et l’impérialisme, et elle ne réclame pas que les prêches de haine délivrés dans les mosquées soient interdits.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

32
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz