FLASH
[23/08/2017] Rotterdam : le concert d’un groupe US annulé ce soir. Un van contenant des bonbonnes de gaz découvert à proximité  |  Israël : un arabe palestinien neutralisé au moment de commettre un attentat au couteau dans le Tramway de Jérusalem  |  [22/08/2017] France, St Denis : la DGSI arrête un homme qui allait commettre un attentat – combien de morts évités ?  |  [21/08/2017] Houston : un antifa arrêté alors qu’il tentait de poser un explosif sur une statue confédérée  |  #Barcelona Younes Abouyaaqoub a bien été abattu, comme notre 1ere info le disait, en criant Allahu Akbar: 1 crevard islamo-nazi en –  |  Hidris B. l’auteur des deux attaques à la voiture bélier de #Marseilles, a 8 condamnations mais n’est pas fiché S  |  #Barcelona : selon certains médias le terroriste n’a pas été tué mais seulement arrêté (ce serait bien mieux)  |  A l’ouest de #Barcelona, la police a tué Younes Abouyaaqoub qui portait un ceinture d’explosifs  |  Bannon dt la parole est libéré veut que Trump déplac l’ambassade à Jérusalem et dit que c’est Kushner (son gendre Démocrate) qui bloque  |  En 2016, ISIS, et ceux qui s’en revendiquent, a fait plus de 1400 attaques dans le monde, et tué 7000 personnes (Reuters)  |  A Villeurbanne, un musulman étrangle une femme parce qu’elle fumait devant sa mosquée  |  L’ex vice président Joe Biden dit aux Kurdes qu’on verra un Etat Kurde dans cette génération  |  Leçon n°5 : une erreur n’est pas une Fake News. Une Fake News est une info avec *l’intention* de tromper  |  Le LIban vient d’éviter un attentat suicide sur un vol Australie – Abu Dhabi  |  #Barcelona : la police confirme que Younes Abouyaaqoub a tué Pablo Pérez avant de foncer sur 3 policiers  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 juin 2016

Wife-2-jpg

Des détails accablants s’accumulent concernant Noor Zahi Salman, 30 ans, la femme d’Omar Mateen, le terroriste d’Orlando.

De parents palestiniens, née aux Etats Unis, elle a été précédemment mariée en Judée Samarie, et ses parents sont enregistrés comme étant nés en « Palestine » et arrivés aux Etats Unis en 1984.

Remariée le 29 septembre 2011 à Omar Mateen, garde de sécurité, pieux musulman, homosexuel refoulé, colérique et violent, body-builder, puis combattant de l’Etat islamique qui a tiré sur cent personnes dans un club gay d’Orlando, tuant 49, blessant 53, le couple a un garçon de 3 ans, et Noor Zahi Salman a affirmé dans un premier temps qu’elle sentait que son mari allait commettre un attentat, mais n’a pas prévenu les autorités.

Peu à peu, des détails apparaissent au sujet de Noor Zahi Salman, 30 ans, qui a grandi en Californie à Rodeo, une petite ville près de San Francisco.

Ainsi, on apprend que Salman accompagnait son mari, quelques jours avant l’attentat, lors de l’achat du fusil automatique et des cartouches qui serviront dans le nightclub Pulse. Elle était aussi avec lui lors de l’achat de l’étui pour le fusil.

Elle accompagnait encore son mari, quelques jours avant l’attentat, pour repérer le nightclub, situé à 200 km de leur domicile.

En avril dernier elle était aussi avec son mari lors d’une visite à Disney Spring, un parc à thème et complexe commercial de Disney, car Mateen projetait d’y massacrer des familles entières, avec leurs enfants. Les caméras de sécurité ont repéré le couple ayant « un comportement étrange qui ne correspondait pas à des visiteurs du parc ». Mais le couple est revenu début juin faire de nouveaux repérages à Disney Spring, les logiciels d’origine israélienne de Disney ont reconnu leur visage, comparé à leur précédente visite, ce qui a déclenché de la part de la sécurité de Disney Spring un signalement au FBI…

Aussi, les autorités fédérales, après avoir suspecté que la femme de Mateen savait que son mari allait commettre un attentat, ont maintenant acquis la conviction de sa complicité et ont convoqué un jury fédéral pour enquêter sur elle.

Jasbinder Chahal, qui vit en face de la maison d’enfance de Salman depuis 15 ans, affirme que Salman est “très gentille … pas très futée, mais très jolie.”

Au sujet de Mateen, Chahal dit qu’“il était plus petit qu’elle, et n’avait pas l’air très sympathique.”

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Salman a reconnu qu’elle connaissait les plans de son mari, et qu’il l’a « peut-être appelée au téléphone depuis le club Pulse d’Orlando » pendant qu’il commettait son acte barbare. On a appris il y a quelques minutes que Mateen a appelé plusieurs amis pour leur dire adieu, alors qu’il se trouvait dans le club en train de tuer et d’achever une par une ses victimes.

Chahal explique aussi que la mère de Salman, Ekbal Salman, était très en colère lorsqu’elle est arrivée voir sa mère avec des agents du FBI, lundi, et elle craint pour la sécurité de sa fille et de son petit fils.

“Noor ne jouait jamais dans la rue avec nous, et les filles n’ont jamais été autorisées à conduire une voiture,” ajoute Chahal.

Chahal ajoute que Mateen non plus n’a jamais autorisé sa femme à conduire, jusqu’à très récemment où il l’a autorisé à prendre des cours pour passer son permis.

Comme avec son ex-femme, Mateen interdisait à Salman de rendre visite à sa famille. Chahal rapporte également que Mateen avait tenté d’empêcher Salman de rendre visite à son père à l’hôpital avant sa mort.

Salman est une femme remariée, explique Chahal. Mateen aussi, et son ex femme, qui est restée avec lui 4 mois parce qu’il l’a frappait, a décrit un homme instable et violent qui s’est rapproché de l’islam.

Selon Chahal, le premier mariage de Noor Zahi Salman était un mariage arrangé avec un arabe palestinien de Judée Samarie, mais le mariage ne s’est pas bien passé.

“Il était à Chicago et ils vivaient ici, mais ils ne sont pas restés mariés longtemps,” explique Chahal. “Ils avaient des différents culturels du fait qu’elle a grandi ici et qu’elle est américaine”, et son mari palestinien y trouvait ombrage.

Depuis le début de l’enquête, le FBI a récupéré deux smartphone Samsung appartenant au couple, et les agents ont réussi à accéder au contenu, qu’ils sont en train d’inspecter pour découvrir les complices – car il est très peu probable qu’il n’y en ait pas, Orlando étant un nid islamiste, un peu le Molenbeek américain.

L’examen de son téléphone Samsung, de son ordinateur et de son appareil photo digital indiquent que Mateen a téléchargé des documents terroristes : des sermons d’Anwar al-Awlaki, le propagandiste d’al Qaeda tué en 2011, des vidéos de décapitations d’ISIS, mais aucun document ou écrit qui indique une tendance anti-gay qui pourrait expliquer pourquoi il a choisi cette cible plutôt que les enfants de Disney Spring ou d’autres Américains.

Quelques heures avant de commettre la barbarie islamiste, Mateen s’est rendu une nouvelle fois à Disney Spring. On ne sait pour l’instant pas pourquoi ce n’est pas là bas qu’il a commis son acte. Les pertes humaines auraient été numérairement infiniment plus désastreuses.

Sur une des pages Facebook d’une des sœurs de Salman, à coté d’une photo de famille, est présent un gros pavé avec écrit « solidarité avec Gaza.”

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz