FLASH
[19/08/2017] JPG le prévoyait ce matin, et voilà: 3 sénateurs demandent 1 enquête sur Sebastian Gorka, conseiller de Trump et des liens aux nazis  |  #Finlande, la police traite l’attaque comme un acte terroriste. Le jihadiste marocain était un migrant demandeur d’asile  |  #Barcelone : c’est l’Etat islamique en Allemagne qui a revendiqué les attentats de Barcelone  |  #Barcelona: Un imam de Ripoll pourrait être impliqué dans la série d’attentats  |  L’État islamique revendique également l’attentat de #Cambrils (1 mort 6 blessés)  |  Effet #Trump : le nombre hebdomadaire de chômeurs vient de baisser à son plus bas point depuis mars 1973  |  #Barcelona: Les explosifs de l’atelier de fabrique des bombes d’Alcanar qui a sauté sont les mêmes que pour les attentats de Paris  |  Russie : attaque au couteau à Surgut – 8 blessés. Assaillant tué par la police  |  Attentat de #Finlande : le jihadiste est un marocain (comme à Barcelone) – 5 autres ont été arrêtés  |  [18/08/2017] Quand il y a 1 attentat en Israël, Barcelone dit « les islamistes résistent aux crimes d’Israël ». Barcelone a commis quels crimes?  |  On peut supposer que le général Kelly a exigé le départ de Steve Bannon, conseiller de Trump  |  Après les attentats, la Pologne appelle l’UE à «fermer la porte» à l’immigration  |  Steve Bannon évincé de la Maison-Blanche. Pourrait retourner à Breitbart News  |  Venezuela : l’assemblée pro-gouvernement confisque le pouvoir à l’opposition  |  Sur Facebook, la députée du Missouri dit espérer que « Trump sera assassiné ». Le gouverneur demande sa démission  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 juin 2016

sheep-13779_960_720

Le Brexit est l’occasion (involontaire) pour la presse britannique de donner une grosse leçon d’indépendance aux journalistes français, tous alignés comme des petits moutons derrière une pensée unique.

En 2001, Jean-François Kahn expliquait que : « les journalistes, dans leur immense majorité [sont] issus du même milieu, formés à la même école, fréquentant les mêmes espaces, porteurs des mêmes valeurs, imprégnés du même discours, façonnés par la même idéologie, structurés par les mêmes références, ayant souvent connu la même évolution ou le même cursus, [et ils] finissent pas penser presque tous pareils ».

Voilà de quoi en prendre pour leur grade :

  • The Times, qui appartient à Rupert Murdoch, s’est positionné pour le maintien, et titrait le 18 juin : « pourquoi rester [dans l’UE] est meilleur pour la Grande Bretagne », tandis que The Sun et The Sunday Times, qui appartiennent également au magnat conservateur, sont en faveur du Brexit, de la sortie de l’UE.
  • Mail on Sunday, un quotidien qui penche à droite, s’est plongé dans la campagne pour le maintien dans l’EU, expliquant que la Grande Bretagne serait plus en sécurité, plus libre et plus prospère si elle reste dans le bloc européen.
  • Le Daily Mirror, un tabloïde de gauche, a appelé ses lecteurs à voter pour rester dans l’EU : « pour l’amour du futur de notre grande nation … nous ne devons pas quitter [l’UE] ».
  • The Financial Times, principal journal financier du pays, est pour rester dans l’Union, dénonçant qu’un « vote de retrait serait irrévocable. »
  • The Observer et The Guardian, deux quotidiens résolument de gauche appartenant au groupe du Guardian Media Group, supplient leurs lecteurs de rester dans l’EU tout en précisant que l’EU n’est pas parfaite.
  • The Sun, premier quotidien du pays avec 1.7 millions d’exemplaires vendus, appelait les Anglais à « partir » en première page le 14 juin, expliquant « nous devons nous libérer de la dictature de Bruxelles. »
  • Idem pour le Daily Mail, un quotidien de droite et second journal le plus vendu en Grande Bretagne, qui titre « Quittons ! » aujourd’hui 22 juin.
  • The Sunday Telegraph, quotidien conservateur, appelle ses lecteurs à sortir car « l’UE appartient au passé ».
  • The Telegraph soutient la sortie, le Brexit, en déclarant : « voter Brexit pour bénéficier d’un monde d’opportunités ».
  • Et The Sunday Times plaide pour sortir de l’UE pour forcer le bloc à d’importantes réformes, ce qui permettrait à la Grande Bretagne de rester dans l’UE après un second référendum.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le jour où les médias français auront chacun leur discours, c’est que les rédactions auront appris à faire fonctionner leurs cerveaux, et non leurs cartes du Front de gauche (ou du Parti socialiste).

Et vous ne le verrez pas de votre vivant…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz