Publié par Christian Larnet le 26 juin 2016

Pendant sa visite à Yerevan, la capitale de l’Arménie, le pape François a décrit le massacre de 1915 des chrétiens d’Arménie par les forces ottomanes musulmanes comme un génocide, une grande catastrophe du siècle dernier, sans crainte de provoquer la réaction turque, alors qu’il s’apprêtait à rencontrer le président Serzh Sargsyan.

« Cette tragédie, ce génocide, a malheureusement marqué le début d’une triste série de grandes catastrophes du siècle dernier, » a déclaré le souverain pontife depuis le palace présidentiel de Yerevan vendredi dernier.

Après sa déclaration de 2015, qui avait rendu la Turquie furieuse, c’est la seconde fois que le pape évoque le massacre des chrétiens comme un génocide.

Ankara avait alors rappelé son ambassadeur au Vatican pendant 10 mois en signe de protestation, et les relations étaient depuis glaciales.

La Turquie a immédiatement réagi aux propos du pape en l’accusant d’avoir « la mentalité des Croisés ».

« Les remarques du pontife n’ont aucune relation avec la réalité », a déclaré l’adjoint du Premier ministre Nurettin Canikli.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« On peut voir les repères de la mentalité des Croisades dans les activités du pape, » a-t-il déclaré, rapporte l’agence d’information d’Etat Anadolu, en référence aux campagnes militaires du Moyen-Âge encouragées par la papauté contre les musulmans au Moyen-Orient.

En réaction à cette accusation, le Vatican a vivement réagi, ce dimanche.

« Le pape n’est pas en croisade. Il n’essaye pas d’organiser des guerres ou de construire des murs, mais il veut construire des ponts, » a déclaré le père Federico Lombardi, un porte-parole du Vatican aux journalistes. « Il n’a pas dit un mot contre le peuple turc. »

S’adressant au président arménien, au gouvernement et aux diplomates, François s’est écarté du discours qui lui avait été préparé, et a utilisé le mot « génocide », une description qui rend folle la Turquie, car tuer des chrétiens, même 1,5 million d’entre eux, ne peut en aucun être un génocide.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz