Publié par Azénor le 28 juin 2016

standing o

Les rabbins d’Israël ont-ils incité à empoisonner les puits palestiniens ? Le président Mahmoud Abbas l’a affirmé dans un discours prononcé jeudi dernier devant le Parlement européen.

« Il y a une semaine seulement, un certain nombre de rabbins d’Israël ont clairement annoncé qu’ils exigeaient que leur gouvernement empoisonne l’eau pour tuer les Palestiniens », a déclaré Abbas à Bruxelles. « Cela ne constitue-t-il pas clairement une incitation à commettre des meurtres de masse à l’encontre du peuple palestinien ? »

Cette accusation au sujet de l’empoisonnement de l’eau, qui a largement circulé dans les médias arabes la semaine dernière, a été tournée en ridicule dans les canaux d’information internationaux, a été froidement démentie par les Israéliens, qui ont comparé cette déclaration d’Abbas aux diffamations sanguinaires de l’Europe médiévale où les juifs étaient accusés d’empoisonner l’eau des puits, mais elle a été applaudie par des députés européens qui se tenaient debout pour acclamer Abbas.

Ce prétendu édit rabbinique a été mentionné en premier par l’agence d’information turque Anadolu. D’après Reuters, on y lisait qu’« un certain rabbin Shlomo Mlma, président du Conseil des rabbins des colonies de Cisjordanie » avait publié un avis autorisant les colons juifs à commettre de telles actions.

  • Mais ni Reuters ni aucune autre agence d’information en Israël n’a pu retrouver de rabbin du nom de Shlomo Mlma ou Mlmad,
  • et aucun organisme intitulé « Conseil des rabbins de Cisjordanie » n’est enregistré nulle part.

Abbas et le président israélien Reuven Rivlin se trouvaient à Bruxelles la semaine dernière pour rencontrer des fonctionnaires européens désireux de faire revivre le processus de paix israélo-palestinien. La France, avec un soutien international, a lancé sa propre initiative de paix (et il semble que ces initiatives de paix se mettent soudainement à pousser un peu partout ; voir washingtonpost.com).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Abbas est allé jusqu’à changer d’hôtel, le président israélien séjournant au même endroit que lui

Martin Schulz, président du Parlement européen, espérait que les deux présidents pourraient se rencontrer à Bruxelles, mais Abbas a refusé. Il est allé jusqu’à changer d’hôtel, le président israélien séjournant au même endroit que lui.

« À Bruxelles, Abu Mazen a montré son véritable visage » a déclaré par écrit le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, en désignant Abbas par le nom qu’il portait lorsqu’il a été impliqué dans un attentat terroriste.

« Quelqu’un qui refuse de rencontrer le président Rivlin et répand une rumeur diffamatoire au Parlement européen ne peut pas prétendre qu’il a la main tendue en signe de paix ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © traduction et adaptation Azénor pour Dreuz.info.

Source : Ruth Eglaz washingtonpost.com

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz