Publié par Rosaly le 5 juin 2016

dts_image_8430_ennccpsisi_310_1000_700-jpg

Après la douceur des loukoums, vient le temps des piques enrobées de fiel.

Blessé dans son amour propre, le Sultan d’Ankara se sent trahi par son amie Angela.

Après la reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag, le président turc Erdogan s‘est dit déçu par la Chancelière Merkel et menace l’Allemagne de sanctions.

Erdogan ne comprend pas pourquoi les représentants de la CDU n’ont pas réussi à convaincre leur propre parti à ne pas voter en faveur de la résolution.

La Chancelière lui avait pourtant promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher l’adoption de la résolution.

Ce qui explique sans doute l’absence « courageuse » d’Angela Merkel et de son vice-chancelier Sigmar Gabriel lors du vote au Bundestag. Pour certains Allemands, Merkel s’est comportée en traîtresse à la nation.

Erdogan avertit l’Allemagne qu’elle pourrait perdre un ami important, et fit explicitement référence aux millions de Turcs résidant en Allemagne. Cette dernière partie de la phrase résonne de manière sibylline aux oreilles des Allemands. Va-t-il demander aux Turcs de rentrer dans leur pays ou de semer des troubles en Allemagne ?

Très remonté, le président turc se demanda: « après une telle décision, comment les dirigeants politiques allemands pourront-ils se présenter personnellement devant moi et mon premier ministre ? »

Mais Erdogan ne fut pas le seul turc à se sentir offensé par la décision allemande…

A l’annonce de la reconnaissance du génocide arménien par le Bundestag, les Turcs, en solidarité avec leur président bien aimé, manifestèrent aussi leur déception et leur colère.

Le ministre de la justice turc cracha son venin. Tout aussi indignée, la presse turque fulmina, et les oeufs s’écrasèrent sur les murs de l’ambassade allemande à Ankara.

Ministre de la justice turc

Réaction du ministre turc de la justice Bekir Bozdag, rapportée par l’Agence de presse de l‘Etat Anadolu :

« D’abord vous brûlez les Juifs dans les fours, ensuite vous vous levez et accusez le peuple turc de génocide. »

Et d’ajouter :

« Allemagne: Occupe-toi de ta propre histoire. »

« Les accusations de génocide contenues dans la résolution relèvent de la «diffamation» du peuple, de l’Etat, de l’histoire et des ancêtres des Turcs ».

nationalistes turcs

Des nationalistes turcs en colère, revêtus d‘habits ottomans, ont protesté jeudi contre la résolution allemande reconnaissant le génocide arménien.

Selon les médias turcs, plusieurs manifestations rassemblant des dizaines de milliers de Turcs hostiles à l’Allemagne se sont déroulées à Istanbul et à Ankara.

  • Le journal Sabah, qui soutient le parti islamo-conservateur d’Erdogan, l’AKP, se référant aux liens entre le Reich et l’empire ottoman, pendant la première guerre mondiale, titra son article :

« Nos frères d’armes nous ont poignardés dans le dos ».

  • Le journal Hürriyet, autrefois critique envers l’AKP, publia une photo du Bundestag, titré « Honte à vous ». Dans ses colonnes, le journal s‘épancha sur « le génocide d’une amitié. »
  • Le journal kémaliste Sözcü fit paraître un photomontage d’Angela Merkel avec une moustache à la Hitler, en uniforme nazi, devant un drapeau à croix gammée. Le journal sous-titra en allemand : « Schämen Sie sich! »

szocu

Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et choisissez le montant de votre don.

Rien n’est plus fragile qu’une amitié ou une alliance politique … Rien ne justifie de sacrifier son propre peuple pour satisfaire les ambitions d’un allié, qui à la moindre contrariété, n’hésite pas vous enfoncer un poignard dans le coeur.

Au vu des réactions violentes des Turcs, je n’ose imaginer toute l’horreur qui s’abattit sur les Arméniens et les Syro-Chaldéens, sans oublier les Grecs, lors des génocides perpétrés par les Ottomans. Le reconnaître aurait été des plus honorables pour le peuple turc et lui aurait permis de tourner la page. Hélas pour la Turquie et son peuple, admettre le génocide reviendrait à reconnaître que certains héros de la construction de l’Etat moderne étaient aussi des assassins. Toute l’imagerie glorieuse de histoire du pays tomberait en lambeaux.

Et cela, leur orgueil incommensurable ne peut le supporter.

La déportation des Arméniens

« Le camp où ils se trouvent offre une scène de L’Enfer de Dante. On ne saurait imaginer plus grande misère. (…) Il y a des morts et des mourants partout. (…) d’autres femmes et enfants sont à ce point émaciés que leur profil a exactement l’aspect d’un crâne de squelette ; un petit garçon qui ne portait qu’un lambeau de chemise et une unique chaussette déchirée n’était lui, effectivement plus qu’un squelette ; d’autres enfants au ventre ballonné étaient couchés au soleil ; très rarement un homme, dans la plupart des cas des femmes et des enfants, tous au dernier degré de la misère et attendant que la mort vienne les délivrer. Je suppose qu’on apporte un peu de ravitaillement à ces gens, mais la plupart ne sont plus en état de manger.»

« Lorsque s’accomplit la déportation générale, c’est-à-dire l’expulsion complète de la population arménienne de toutes les villes et villages arméniens, les familles arméniennes étaient en grande majorité déjà privées de la protection de leurs hommes. Là où ce n’était pas le cas, les hommes furent le plus souvent séparés des femmes au début de la déportation, emmenés à part et fusillés. Là où les hommes furent mis en route, avec les femmes et les enfants, ils en furent souvent séparés durant le transport, ou tombèrent dans des guet-apens organisés d’avance et furent fusillés en première ligne. »

femme arménienne
Veuve arménienne portant sur son dos son enfant et le peu qu’elle possède

Photographie de la collection Armin Wegner, qui fut, selon ses propres mots, « un des quelques Européens à avoir été le témoin oculaire de l’atroce destruction du peuple arménien depuis ses débuts dans les champs fertiles de l’Anatolie jusqu’à la liquidation des tristes survivants de la race sur les rives de l’Euphrate »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

Erdogan droht Deutschland mit Sanktionen/ Armenien-Resolution des Bundestages | Die Türken toben (Das Bild) (extraits traduits et adaptés par Rosaly)

Génocide arménien : Déportation des Arméniens et Camps …Génocide arménien

 

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz