Publié par Azénor le 21 juin 2016
Virginia Raggi
L’avocate Virginia Raggi, 34 ans, populiste dans le bon sens du terme et nouvelle maire de Rome

La candidate du Mouvement Cinq étoiles Virginia Raggi a donné une conférence de presse après avoir remporté les élections à la mairie de Rome le 19 juin 2016.

Lundi, le gouvernement italien islamophile de centre-gauche (qui a présenté sur sa liste une pieuse musulmane voilée pour attirer le vote musulman), digérait le revers électoral cinglant qui a porté des femmes du mouvement populiste Cinq étoiles aux mairies de Rome et de Turin.

Le triomphe de Virginia Raggi à Rome en fait la première femme, en deux millénaires et demi, à accéder aux commandes de la capitale.

Et cette victoire tient exactement au même désir de changement d’un électorat qui avait jusqu’ici soutenu la popularité du Premier ministre Matteo Renzi.

Mais cet électorat est excédé par sa classe politique après une décennie et demie de stagnation économique, les horreurs de l’immigration incontrôlée, l’islamisation, et les cadeaux offerts aux migrants pendant que les Italiens peinent à joindre les deux bouts.

Ce qui est inquiétant pour le Parti démocrate du Premier ministre, c’est que cette victoire historique a été obtenue par le Mouvement Cinq étoiles en s’assurant le soutien ou l’abstention des groupes anti-Renzi qui vont de l’extrême gauche à l’extrême-droite en passant par le parti majoritaire de centre-droit.

« Perdre Rome et Turin, c’est un coup dur, ça fait mal », a reconnu le président du Parti démocrate, Matteo Orfini.

Le phénomène Trump a gagné l’Italie

Les analystes s’accordent à dire que le paysage politique italien vient d’être redessiné et que cela aura des répercussions majeures sur le référendum d’octobre portant sur la réforme constitutionnelle et les élections générales de 2018. Renzi a déclaré qu’il démissionnerait s’il perdait les élections d’octobre destinées à remanier le système parlementaire et le système électoral italiens.

« Le fait est que le Parti démocrate perd du terrain au profit des partis anti-establishment », a déclaré l’économiste Lorenzo Codogno, qui ajoute que ce vote signale l’apparition d’une nouvelle espèce de politiciens « de terrain, plus pragmatiques », ce qui pourrait rendre ce parti plus facilement éligible en 2018.

« La scène politique italienne est devenue un système tripartite dans lequel Cinq étoiles est en train de prendre la tête des partis d’opposition ».

« C’est une nouvelle ère qui commence »

Les deux nouvelles élues du Mouvement Cinq étoiles sont des femmes à la carrière bien établie. En cours de campagne, elles ont généralement évité les débats nationaux tels que le référendum portant sur la question de quitter ou non la zone euro. Et leur style tout en sobriété contraste vivement avec les intonations perçantes du fondateur et meneur du Mouvement Cinq étoiles, le comédien Beppe Grillo.

La victoire de Rome a dépassé toutes les attentes, l’avocate de 37 ans, Virginia Raggi, remportant 67% des votes lors du scrutin décisif contre le représentant du Parti démocrate Roberto Giachetti.

Chiara Appendino, 30 ans, nouvelle maire de Turin
Chiara Appendino, 31 ans, nouvelle maire de Turin

À Turin, où la Ligue du Nord, anti-Europe et anti-immigration, est un acteur important de la vie politique locale, il n’a fallu que 54% des voix à Chiara Appendino, 31 ans, pour évincer le poids lourd de longue date du Parti démocrate, Piero Fassino.

La seule consolation de Renzi est que le centre-gauche s’est maintenu à Milan, où l’ancien directeur de l’Exposition internationale Giuseppe Sala a conservé sa position de justesse dans une joute plus traditionnelle avec un rival de centre-droit. Les candidats alliés au Parti démocrate ont également prétendu à des victoires anticipées à Bologne et à Naples.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Pour la première fois, Rome a une femme pour maire, à une époque où l’égalité des chances reste un mirage », a déclaré Virginia Raggi dans son discours de victoire.

« Je serais le maire de tous les Romains. Je rétablirai la légalité et la transparence dans les institutions de la ville, après vingt ans de gouvernance désastreuse. Avec nous, c’est une nouvelle ère qui commence ».

Chiara Appendino, une femme d’affaires polyglotte qui contribue à la gestion de l’entreprise familiale d’équipements laser, s’est exprimée sur le même ton.

« Nous avons fait l’histoire », a-t-elle déclaré. « Ce n’était pas un vote protestataire, c’était un désir de fierté et de changement ».

Une montagne de dettes

Comme Donald Trump, Virginia Raggi était quasiment inconnue il y a quelques mois seulement et elle n’a aucune expérience de la politique. Elle a mené sa campagne avec discernement, comprenant la colère des électeurs devant l’état de délabrement des rues de la capitale, des transports publics et de la gestion des déchets.

Elle a été aidée en cela par l’éviction de son prédécesseur, le démocrate Ignazio Marino, déchu de ses fonctions pour cause de dépenses injustifiées et d’un scandale bien plus important au sujet de l’infiltration de l’administration municipale par le crime organisé.

Elle a fait le vœu de rendre de tels abus impossibles et de remettre les services publics sur les rails.

Son challenge : affronter les gigantesques problèmes structurels de la ville, la dette de 13 milliards d’euros, laissés par le pouvoir.

Virginia Raggi est entrée tardivement en politique. Elle a récemment déclaré à l’AFP que c’était la naissance de son fils Matteo qui l’avait incitée à tenter de faire de la ville où il va grandir un endroit meilleur.

Il est probable qu’elle pourra avoir une influence immédiate sur la crédibilité de la candidature de Rome pour accueillir les Jeux olympiques de 2024 – c’est l’un de ses projets de prédilection.

Mais elle a déclaré avec un bon sens qui a été détruit par le politiquement correct, que la ville devrait régler ses problèmes avant de soumettre sa candidature aux Jeux olympiques.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © traduction et adaptation Azénor pour Dreuz.info.

Source : yahoo.com

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz