Publié par Alon Gilad le 15 juillet 2016

Nice

Oui, ce drôle pas si drôle « état d’urgence » est prolongé :

  • Avec des militaires n’ayant pas le droit de tirer,
  • Avec Abdeslam et son avocat exigeant que le tueur sans remord combattant pour l’abolition du droit pénal humain dispose de ce droit dans son intégralité,
  • Avec des mosquées ou l’on continuera de vouer à l’enfer et à être combattu, les égarés juifs et chrétiens, les apostats de l’islam et les athées,
  • Où les recrues des salafistes nargueront avec leurs uniformes (khamis, niqab, hijab, bourqa…),
  • Où le CFCM dirigé par les amis de ceux qui mettent l’Égypte à feu et à sang (les Frères musulmans) continuera de dire qu’un musulman, même français, ne dispose pas de la liberté de conscience, avec le droit de ne plus avoir de religion ou d’en changer,
  • Avec les Edwy Plesnel faisant comme ces Espagnols, accusant les Basques après l’attentat du train à Madrid. Plesnel vend sa salade idéologique pour sauver la réputation de la forgerie du djihadisme, écrasant sous un quinze tonnes les promeneurs, femmes, enfants, vieillards…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alon Gilad pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz