Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 juillet 2016

Des prédicateurs venus du continent qui tentaient de faire une prière sur la plage de Bodri, près d’Ile Rousse, ont été priés de quitter les lieux par des personnes présentes sur place.

Une prière de rue, ou plutôt une prière de plage, a tourné court mercredi 20 juillet à Bodri, une plage située sur la commune de Corbara près d’Ile-Rousse en Haute-Corse.

Six prédicateurs, qui depuis plusieurs années viennent en Corse prêcher auprès des jeunes musulmans notamment, ont tenté de faire une prière sur le sable.

Des personnes présentes leur ont demandé de quitter les lieux, les responsables de la mosquée d’Ile-Rousse n’ont a priori pas souhaité mettre à leur disposition le lieu de culte de la commune.

Plus tard ces religieux venus du continent ont retrouvé leur camionnette avec les pneus crevés. Ils ont depuis quitté la Corse mais n’ont pas déposé plainte.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Méfiance du Conseil Régional du Culte Musulman 

Ces prédicateurs sont présentés comme des salafistes piétistes, une tendance qui pense qu’il est nécessaire de revenir aux fondamentaux de l’islam mais ne prône pas la violence.

Leurs visites en Corse font toujours l’objet d’un contrôle discret des services de sécurité, ces prédicateurs se signalent d’ailleurs au commissariat de Bastia à chaque arrivée.

Ils font ensuite le tour des principaux lieux de culte insulaires pour porter leur vision de l’islam.

Une vision, ou une manière de faire, qui ne semble pas être du goût des imams locaux.

Un représentant du Conseil régional du culte musulman basé en Corse-du-Sud nous confiait «cela fait bien longtemps que nous leur avons fermé la porte de nos mosquées, nous discutons avec eux mais nous ne les laissons pas prêcher dans nos lieux de culte. Le responsable d’Ile Rousse qui a la même vision que nous a dû faire pareil».

Même si les circonstances précises sont encore floues, c’est a priori ce qui a pu se passer à l’Ile-Rousse conduisant les prédicateurs – privés de lieu de culte – à tenter une prière sur la plage.

La réaction de Gilles Simeoni 

Dans la journée de samedi, le président du Conseil exécutif de l’Assemblée de Corse, Gilles Simeoni, réagissait sur son compte Twitter en rappelant la tradition corse de liberté de culte mais en signifiant aussi son refus de l’intégrisme et du communautarisme.

Capture d’écran 2016-07-24 à 18.32.27

Jean-Guy Talamoni, le président de l’Assemblée de Corse, a quant à lui signifié son refus du salafisme « inconciliable » avec les valeurs corses.

Capture d’écran 2016-07-24 à 18.32.58

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : France3

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz