Publié par Rosaly le 10 août 2016

Köln-Bonn Airport

Officiellement, depuis la fermeture de la route des Balkans, le flux des réfugiés en Allemagne a fortement diminué : moins de trains ou de bus spéciaux sont loués pour le transport des « promeneurs » des Balkans.

Rien d’étonnant à cela : les « réfugiés » arriveraient maintenant par vols charters, à la faveur de la nuit. De nombreux « touristes », attirés sans doute par la beauté des paysages allemands, embarquent en Turquie et en Grèce et atterrissent dans plusieurs aéroports allemands, dans l’obscurité de la nuit. Ils sont ensuite pris en charge par des employés du Bureau fédéral allemand des migrations, et emmenés par bus vers des centres d’accueil.

Si on observe, par exemple, le tableau des arrivées du 8 août dernier à l’aéroport de Köln/Bonn, on constate aisément qu’à partir de minuit trente, commence le « Rush hour des Réfugiés » : des avions en provenance de Turquie et de Grèce atterrissent régulièrement jusqu’à six heures du matin. Pendant la journée, toutefois, un seul vol au départ d’Istanbul était mentionné.

00:30 Uhr: Heraklion (Griechenland)

00:55 Uhr: Istanbul (Türkei)

00:55 Uhr: Adana (Türkei)

01:25 Uhr: Izmir (Türkei)

01:55 Uhr: Antalya (Türkei)

02:40 Uhr: Antalya (Türkei)

03:55 Uhr: Istanbul (Türkei)

04:10 Uhr: Marsa Alam (Ägypten)

05:30 Uhr: Istanbul (Türkei)

06:05 Uhr: Izmir (Türkei)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il s’agirait de la mise en place en catimini de la politique de regroupement familial, en dépit de la promesse du gouvernement, suite aux nombreuses critiques, de durcir les conditions pendant deux ans – même pour les Syriens – en suspendant la possibilité de faire venir les familles.

Après la « Lügenpresse » , voilà le gouvernement menteur!

je cherche

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : “Tief in der Nacht: Bundesregierung schleust Flüchtlingsmassen über Flughäfen ein “ Markus Mähler Kopp Online (extraits)/PI.News

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz