Quantcast
Publié par Manuel Gomez le 27 août 2016

Victor_Young_Perez_French_Boxer

Les JO de Rio de Janeiro, au Brésil, viennent de se terminer et la France fête les 42 médailles gagnées par les athlètes dans différentes spécialités, notamment en Boxe, ce qui est assez unique.

Je voudrais que l’on se souvienne d’un athlète qui, il y a 85 ans, a offert à son pays d’adoption, la France, puisqu’il était originaire de Tunisie, un titre de champion du monde de boxe professionnel, ce qui est assez exceptionnel, car ils n’ont pas été très nombreux. Il était de religion juive et il fut et sera le plus jeune champion du monde de tous les temps.

Cela se passait au mois d’octobre 1931.

Victor Younki, né le 18 octobre 1911 à Tunis, dans le quartier juif d’El Kallaline, est devenu boxeur contre l’avis de toute sa famille, et a choisi comme pseudo « Young Pérez ». Il pesait moins de 53 kgs et devint champion de France dans la catégorie poids mouche en battant l’excellent Valentin Angelman dans une salle Wagram pleine à craquer.

Le 26 octobre 1931, il avait fêté ses vingt ans 8 jours plus tôt, quand il devint champion du monde en mettant KO au 2e round, le tenant du titre, l’américain Frankie Genaro.

Cela se passait devant plus de 16 000 spectateurs, au Palais des Sports de Paris.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Plus de 100 000 personnes l’acclameront lors de son retour à Tunis, ou le Bey lui remet la plus haute décoration sous protectorat français, le Nichan Iftikhar, tout en déclarant :

« c’est une grande victoire pour la Tunisie et juifs et musulmans sont fiers de lui »

Plus jeune champion du monde de tous les temps, ce petit juif tunisien devient la coqueluche du tout Paris et entame une relation amoureuse avec la plus belle de toutes les actrices françaises de l’époque, Mireille Balin. Elle refusera de l’épouser, après un séjour en Tunisie qu’elle n’appréciait pas.

Un an plus tard, le 31 octobre 1932, Young Pérez perd son titre devant l’américain Jackie Brown par KO technique au sixième round. Il est vrai que, prenant du poids, il avait dû perdre 2 kilos au cours de la semaine précédant le match.

Montant dans la catégorie supérieure, il est défait par le très brillant Al Brown.

Il poursuivra une carrière en dents de scie, la vie parisienne lui faisant perdre la tête, Mireille Balin le quittant pour Tino Rossi et, en 1938, le lendemain de la Nuit de cristal, il boxe à Berlin en pleine période antisémite en arborant l’étoile de David sur son peignoir.

Il fallait à la propagande nazie qu’un ex-champion du monde juif soit battu par un jeune aryen autrichien.

Le 21 septembre 1943 il est arrêté et déporté au camp d’Auschwitz.

L’un des 31 survivants sur les 1000 déportés du convoi n° 60, il sera abattu le 22 janvier 1945 lors de l’évacuation de ce camp, devant l’arrivée des forces alliées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz