Publié par Manuel Gomez le 14 août 2016

image1

Une centaine de villageois a répondu aux appels au secours de quelques touristes et familles corses, et une bagarre générale s’est ensuivie, provoquant 5 blessés, 2 corses, dont l’un touché par deux flèches de fusil harpon, et 3 maghrébins, à Sisco, au Cap Corse.

Voici le témoignage d’une maman corse, qui se trouvait sur les lieux, et dont l’enfant aurait été agressé. (source : Corse Net Infos)

« Nous étions installés tranquillement, comme chaque jour, sur cette plage, et nos enfants ont regardé un groupe de musulmans (environ dix personnes) qui se baignait en burka.

Des touristes ont commencés à prendre des photos et ils ont été caillassés par ces musulmans, qui se sont considérés comme agressés.

Puis, nos enfants, spectateurs de cette scène, ont été également pris pour cible et ils ont été copieusement insultés.

Ensuite, certains musulmans du groupe se sont dirigés vers eux, armés de couteaux et de harpons.

L’un d’eux a donné un coup de crosse sur la tête du plus petit de ces enfants et le copain de ma fille, sous ses yeux, a esquivé de justesse un coup de couteau dans le ventre.

Il y a eu un blessé et, affolés, nous avons appelé au secours.

Mon mari et deux papas sont arrivés pour tenter de régler cet incident.

Les femmes voilées ont alors crevé les pneus de notre voiture à coups de couteaux, et l’un des hommes a voulu donner un coup de couteau à mon mari, puis un autre a blessé d’un coup de harpon le papa du petit garçon agressé.

Il était hors de question que nous laissions nos enfants se faire agresser.

Et qu’on ne dise pas qu’il s’agissait là de racisme, ces jeunes sont des adolescents sans histoire.

A ce moment-là des villageois sont arrivés en renfort et cela est devenu une vraie scène de guerre. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ces musulmans sont-ils venus sur cette plage pour provoquer ?

Est-il d’un usage habituel de trouver dans des sacs de plage des couteaux et des fusils harpons ?

Une centaine de villageois ont accouru sur les lieux et ont mis le feu aux trois voitures des maghrébins.

40 gendarmes et 20 CRS ont été dépêchés afin de s’interposer et éviter que la foule ne lynche les blessés musulmans.

Plusieurs centaines de Corses se sont réunis, dimanche matin, tout d’abord devant la mairie de Bastia, puis, ensuite, devant la préfecture, dénonçant une agression caractérisée contre des enfants du village et des touristes. Plusieurs dizaines ont pris la direction du quartier de Lupino, situé au sud de Bastia, où réside l’importante communauté maghrébine dont faisait partie le groupe à l’origine de cette bagarre, la veille.

A l’heure où nous écrivons ces lignes le calme est loin d’être revenu, malgré la présence d’une centaine de membres des forces de l’ordre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous