Publié par Gaia - Dreuz le 4 août 2016

Jean-Claude Lefort, président d’une association antisémite antisioniste, ne proteste jamais lorsque L’Humanité ou Le Monde censurent les propos de Mahmoud Abbas.

Ainsi, ce dernier s’est vanté d’avoir tué plus de 11 000 Israéliens sans avoir été cité par nos confrères, et aucune organisation de défense des Palestiniens n’a protesté contre cette censure abjecte.

Avant les élections municipales en Cisjordanie, le mouvement palestinien tente de mobiliser ses électeurs

Le mouvement palestinien Fatah palestinien s’est vanté d’avoir assassiné 11.000 Israéliens, dans un post publié sur sa page Facebook mardi.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le message, qui dresse une liste des « réalisations » du mouvement, évoque également la perte de 170.000 « martyrs », le fait d’avoir été le premier groupe à mener des attaques contre les Israéliens lors des Intifadas de 1987 et de 2000, et encore les campagnes anti-israéliennes à l’ONU.

Le texte, écrit en arabe, traduit en anglais par le groupe de surveillance Palestinian Media Watch, pourrait s’inscrire dans le cadre de la campagne pour les élections municipales palestiniennes, prévues pour le 8 octobre prochain.

abbas

Les deux principales factions palestiniennes, le Fatah, dirigé par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et le Hamas, le groupe terroriste islamiste qui contrôle la bande de Gaza, s’affronteront pour obtenir un maximum de sièges dans la plupart des municipalités palestiniennes.

Dans de nombreux villes et villages de Cisjordanie, des membres du Hamas se présenteront, sans l’étiquette de leur mouvement, qui a été éradiqué par les forces palestiniennes, dans les zones contrôlées par l’AP.

Une grande partie de la page Facebook du Fatah est d’ailleurs consacrée à la critique du Hamas, selon Palestinian Media Watch.

Selon plusieurs analystes, la forte impopularité de l’AP au sein de la population pourrait ouvrir la porte à un succès d’envergure du Hamas.

Mais le Fatah fait pression sur le groupe islamiste pour l’empêcher de mener idéalement sa campagne.

Lundi, un membre du Hamas a dénoncé les arrestations de membres de l’organisation en Cisjordanie par l’Autorité palestinienne, selon la radio israélienne. Il a affirmé que la persécution des membres du Hamas montre que les élections organisées par le gouvernement d’Abbas ne sont « ni justes, ni démocratiques ».

Les dernières élections locales palestiniennes remontent à 2012 et ne s’étaient aussi tenues qu’en Cisjordanie.

Le Hamas avait boycotté ce scrutin et interdit sa tenue dans la petite enclave côtière où il a pris le pouvoir par la force en 2007 après avoir été privé de sa victoire aux législatives de 2006.

Ce scrutin parlementaire avait été la dernière élection nationale organisée dans l’ensemble des Territoires où le Parlement ne siège plus depuis 2007, et où le mandat du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, expiré en 2009, court toujours faute d’élections.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : I24News

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz