Quantcast
Publié par Guy Millière le 27 septembre 2016

unnamed-1

Je sais, les commentaires des médias français diront qu’Hillary Clinton a gagné le débat qui l’a opposée à Donald Trump.

C’est logique : elle tient un discours très socialiste, comme la quasi totalité des médias français. Elle ment à chaque phrase, comme la quasi totalité des médias français. Elle est corrompue, et chez les bien pensants de gauche à la française, on aime les politiciens de gauche corrompus. Passons aux choses sérieuses.

Hillary Clinton n’a cessé d’un bout a l’autre du débat d’être agressive, voire insultante : cela peut sembler l’avoir servi, car Donald Trump n’a que très modérément riposté. Elle a énoncé des fragments d’un programme inepte où l’économie américaine était censée être sauvée par une forte augmentation du salaire minimum, par des panneaux solaires et par des “investissements” gouvernementaux massifs qui signifieraient une aggravation considérable des déficits budgétaires.

Elle n’a vu que des choses positives dans les quartiers noirs des grandes villes et a ignoré la multiplication des meurtres qui s’y produisent, pour s’en prendre à la police et proposer que le gouvernement fédéral dicte à celle-ci des règles de conduite, ce qui va plaire à ses amis de Black Lives Matter.

Elle a vaguement dit qu’il fallait continuer a agir contre l’Etat Islamique, et a répété que l’accord passé avec l’Iran des mollahs était un superbe accomplissement. Elle avait appris de nombreuses répliques par coeur, ce qui a montré que son cerveau n’était pas aussi atteint qu’on pourrait le penser.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz