Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 septembre 2016

ctbkkfswgaa4woi

Ce qui est en train de se produire pour Donald Trump est impressionnant : il est passé devant Hillary Clinton dans des États qui ont voté deux fois pour Barack Obama.

Le système électoral américain, une vilaine usine à gaz, donne la victoire au candidat qui arrive gagnant dans un certain nombre d’États clés, et non pas selon la majorité nationale.

7 États clés pèsent à eux seuls plus d’un tiers des grands électeurs nécessaires pour gagner l’élection. Et selon les sondages consolidés de RealClearPolitics — la référence la plus respectée par les deux partis politiques — Donald Trump mène la danse dans 5 des 7 plus gros Etats du pays. Du rarement jamais vu pour un républicain.

Les États sans lesquels il n’est pas possible de gagner :

  • Trump devance Clinton de 5 points dans l’Iowa,
  • Il a plus de 2 points d’avance sur elle dans le Nevada,
  • 2 points d’avance en Ohio,
  • presque 1 point en Caroline du Nord,
  • un cheveu d’avance sur elle dans le Colorado,
  • En Floride, les deux candidats sont au coude à coude,
  • En Pennsylvanie, un État que les experts ont constamment dit que Trump ne pourra jamais gagner, l’écart de Clinton a fondu à moins de 2 points d’avance.

Encore une fois, il faut rappeler que tous ces États (sauf la Caroline du Nord) ont voté pour Barack Obama en 2012.

Tom Bevan, cofondateur de RealClearPolitics:

  • « La Floride est particulièrement importante pour Trump. Il ne peut pas être élu à moins qu’il gagne les 29 les grands électeurs de Floride. C’est un État essentiel pour Trump, et qu’Obama a gagné par moins d’un point en 2012. Sur le mois de septembre, l’écart entre les deux est resté inférieur à 1 point. Et c’est autour de la région de Tampa que le gagnant se décidera.
  • Caroline du Nord : Trump est contraint de la conserver dans le camp républicain. Elle représente 15 grands électeurs, et l’issue est serrée. 2 sondages locaux donnent Trump gagnant, 2 donnent Clinton gagnante, et 1 les donne à égalité. S’il perd cet Etat, comme pour la Floride, il lui faudra un miracle pour gagner la présidentielle.
  • Ohio : aucun républicain n’a jamais gagné l’élection sans l’Ohio. Trump a un avantage, faible, mais solide et stable.
  • Colorado : Il y a un mois, Hillary Clinton avait 11 points d’avance sur Trump dans cet État qu’Obama a gagné les deux fois. Clinton a donc perdu toute son avance, et Trump mène par 1/2 point, un résultat dramatique, plus qu’inquiétant pour elle. 
  • La Pennsylvanie : Clinton a beaucoup perdu dans cet Etat que les républicains ne savent pas gagner, et son avance est tombée à 2 points. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Karl Rove, ancien conseiller politique de George W. Bush:

« Pour que Clinton gagne la Pennsylvanie, il faut que le taux de participation soit le même que pour Obama. Le taux de participation de la communauté noire doit être le même. Mais tous les indicateurs montrent — et c’est naturel — que l’enthousiasme des noirs américains n’est pas le même pour Clinton que pour Obama. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz