Quantcast
FLASH
[12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  |  En riposte à des tirs de missiles depuis le Golan syrien, l’armée israélienne a frappé plusieurs cibles de l’armée syrienne. Au moins 3 morts et 7 blessés parmi les soldats syriens  |  [01/06/2019] États-Unis : Un homme ouvre le feu à Virginia Beach, 12 morts et 9 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 23 octobre 2016

neue-detusche

Il se produit des miracles dans l’Allemagne de Merkel. Le Président du Bundestag, Norbert Lammert, dans son discours du 3 octobre dernier, a déclaré que les Allemands devraient se sentir calmes et sereins, car l’Allemagne n’a jamais été aussi heureuse depuis 2001.

Plus les gens sont heureux, plus ils sont ouverts au multiculturalisme et à la tolérance. Et le contact personnel avec d’autres cultures est déterminant pour une société heureuse. Que voilà de belles paroles réconfortantes ! A se demander pourquoi l’AFD progresse dans ce pays béni des dieux.

Oui, la vie des Allemands est devenue tellement paradisiaque, grâce au multiculturalisme imposé par le gouvernement Merkel, qu’ils sont de plus en plus nombreux à quitter la future République islamique d’Allemagne.

A mon avis, au cours de son discours, les pensées du Président du Bundestag devaient se focaliser essentiellement sur le bonheur et la joie sereine des nouveaux Allemands ! Toutes ces élites dont l’Allemagne a cruellement besoin pour continuer à être performante.

nouvelle-famille-allemande

Mais quittons la planète Utopia des gens heureux et revenons sur terre, afin d’examiner quelle est la réalité quotidienne des Allemands de souche dans cette Allemagne multiculturelle à l’identité heureuse, nageant dans le bonheur, selon les élites dirigeantes shootées à la drogue de l’illusion.

  • En octobre 2015, au plus fort de la crise des migrants, près de 800 habitants de Kassel/Lohfelden se rendirent à la mairie pour protester contre la décision des autorités locales d’ouvrir des centres d’accueil pour migrants. Walter Lübcke, président de Kassel, leur rétorqua que les personnes hostiles à la politique d’immigration du gouvernement étaient « libres de quitter l’Allemagne à tout moment ».
  • En octobre 2016, Aras Bacho, un migrant syrien de 18 ans, appela aussi les Allemands en colère à quitter l’Allemagne. Il écrivit cette lettre ouverte dans le journal Der Freitag :

« Nous réfugiés… en avons assez des Allemands en colère (Wutbürger). Ils lancent des insultes et s’agitent comme des fous…. Ces chômeurs racistes passent leur temps sur Internet à guetter un article sur les réfugiés, afin de mieux déverser leur fiel par la suite, cela suffit !

Bonjour, vous les citoyens chômeurs en colère (Wutbürger) sur Internet.

Quels sont vos diplômes ? Combien de temps encore allez-vous continuer à déformer la vérité ?

Savez-vous que vous répandez un flot continu de mensonges au quotidien ?

Qu’auriez fait si vous aviez été à notre place ? Eh bien, vous auriez fui aussi !

Nous réfugiés… ne voulons pas vivre dans le même pays que vous. Vous pouvez, et même vous devriez, quitter l’Allemagne. Et n’oubliez pas d’emmener la Saxe et « Alternative für Deuschland » (AFD) avec vous.

Si l’Allemagne ne vous convient pas, pourquoi y vivez-vous ? Pourquoi n’allez-vous pas dans un autre pays ? Mais si votre pays est ici, chers concitoyens en colère (Wutbürger), comportez-vous normalement. Sinon, quittez l’Allemagne et bâtissez ailleurs un nouveau foyer. Réfugiez-vous dans l’Amérique de Donald Trump, il vous aimera certainement beaucoup.

Nous en avons assez de vous ! »

Un tel culot laisse sans voix.

Ces migrants, faux réfugiés, ne viennent pas ici pour vivre avec nous, mais sans nous !

Jusqu’où ira leur arrogance ?

feuilles-au-vent

En mai 2016, le magazine Focus avait fait état d’un début de migration des Allemands en direction de la Hongrie.

L’agent immobilier d’une ville située près du lac Balaton, une destination touristique très prisée à l’ouest de la Hongrie, affirma que 80 % des Allemands justifiaient leur installation en Hongrie par la crise des migrants.

Un Allemand a publié sur le site Politiquement Incorrect (PI.News) une lettre ouverte au gouvernement allemand :

« J’ai quitté l’Allemagne il y a quelques mois. Ma décision n’était pas dictée par des raisons économiques. Elle était la conséquence d’un profond mécontentement dû aux transformations politiques et sociales qui affectent ma patrie. En d’autres termes, mes enfants et moi-même estimons qu’une vie meilleure ne peut avoir lieu…

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz