Quantcast
FLASH
[17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  |  Election Israël: Le taux de participation en Judée Samarie serait faible  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 novembre 2016

Donald Trump est président, et les stars ne s’en réjouissent pas. Entre désespoir et colère, elles s’expriment.

Donald Trump est le 45e président des États-Unis. Il a beau avoir franchi la barre symbolique des 270 grands électeurs, « The Donald », comme l’appellent les Américains, ne fait toujours pas l’unanimité auprès des célébrités. La majorité d’entre elles avaient choisi le camp démocrate, et la désillusion ne se cache pas sur les réseaux sociaux.

À mesure que les « Swing States » (comprenez les États-clés) sont petit à petit tombés dans les mains de Trump, Cher, Katy Perry, Michelle Rodriguez, Jessica Chastain, Amy Schumer ou Ellen de Generes commençaient à partager leur déception sur les réseaux sociaux. Pour la chanteuse Cher, « Si Trump gagne, il restera tel qu’il est actuellement, c’est-à-dire un vengeur insignifiant et lâche !! Comme en Allemagne dans les années 30, il y a un sentiment de colère, de rage, qui a consumé notre Amérique ». D’ajouter : « Le monde ne sera plus jamais le même. Je suis triste pour la jeunesse. Trump ne sera jamais autre chose que des toilettes, symbole que j’ai utilisé pour parler de lui, il ne peut pas s’améliorer ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Rappelons qu’en août, le candidat républicain avait déclaré, parlant de la campagne d’Hillary Clinton : « Les seules personnes qui soutiennent sa campagne, ce sont les célébrités hollywoodiennes. Dans bien des cas, ils ne sont plus vraiment à la mode ». Aujourd’hui, ces personnalités se sont endormies (ou pas) avec un goût amer dans la bouche.

Kristen Bell, la comédienne de Veronica Mars (entre autre) : « Quelqu’un d’autre va vomir ? »

Michelle Rodriguez, star de la saga Fast and Furious, met la lumière sur la condition de la femme dans une Amérique gouvernée par Donald Trump : « Je me demande quand, dans l’histoire de l’Amérique, les femmes seront réellement célébrées, pas seulement en tant que mère ou sœur mais comme des êtres humains capables de diriger et de guider ».

La belle rousse hollywoodienne, Jessica Chastain, évoque quant à elle les problèmes de racisme et de misogynie qui vont s’amplifier avec le programme trumpiste : « L’élément positif de tout ça, c’est que nous ne pourrons plus nous prévaloir de ne pas être raciste ou sexiste. La question est, que faisons-nous maintenant ? ».

Rashida Jones, l’actrice iconique de la série Parks and Recreation, n’hésite pas à rappeler un soutien controversé au nouveau président des États-Unis. « Je veux juste rappeler à tous que nous sommes actuellement en train d’élire un président approuvé par le KKK (le Ku Klux Klan, NDLR) ».

Si sa sœur a disparu des radars depuis son aggression à Paris, Khloe Kardashian s’inquiète, elle aussi, de l’avenir de son pays : « Cela ne devait pas se passer comme ça ».

Un des plus grands soutiens d’Hillary Clinton, Katy Perry, promet une révolution. « Nous ne nous tairons jamais. La révolution approche ».

La figure emblématique de la communauté transgenre, Laverne Cox, a partagé un message similaire à celui de Katy Perry : « Je resterai. J’aime toujours l’Amérique. Je pense que l’autre camp était aussi dévasté que nous le sommes maintenant quand Obama a gagné. C’est comme cela que ça se passe ».

La personnalité américaine Amber Rose et l’humoriste Mia Farrow ont toutes les deux trouvé un moyen radical pour lutter contre l’état d’esprit avec ces élections : le Xanax.

Garder le sourire

Certaines personnalités restent néanmoins positives, et fières d’avoir effectué ce parcours auprès d’Hillary Clinton. Par exemple, la présentatrice Ellen de Generes tente, via Twitter, de réconforter la malheureuse perdante. « Peu importe comment ça se termine, je suis très fière de toi et très honorée d’être ton amie ».

Lady Gaga a publié une vidéo de réconfort, en direct du Javits Center où les supporters d’Hillary Clinton s’étaient réunis. « Nous t’aimons Hillary ».

Enfin, les deux stars du Saturday Night Live, Lena Dunham et Amy Schumer, ont posté photo et vidéo sur Instagram afin de garder espoir. Pour la première, il faut « continuer à y croire ». Pour la seconde, « garder la foi » est la meilleure des solutions.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz