Quantcast
FLASH
[13/12/2019] Royaume-Uni : Les pro-#Brexit, anti-immigration, anti-Europe rejettent le socialisme dans un raz-de-marée électoral par 368/202 sièges  |  [11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Mireille Vallette le 10 novembre 2016

unnamed-1

L’islam est une religion si brillante, si exceptionnelle, qu’elle ne doit en aucun cas être contaminée par nos sociétés. Une stratégie issue de l’OCI explique comment faire.

L’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture, ISESCO (copie musulmane d’UNESCO), représente la vision la plus menaçante du futur de l’islam en Occident. Et sa réalisation est en cours.

Un vaste dispositif destiné à imposer l’islam à l’Europe, avec la coopération active de celle-ci

L’ISESCO a été créée en 1979 par l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui comprend 57 pays musulmans. Ils font la pluie et le mauvais temps à l’ONU. Le texte qui nous occupe s’intitule «Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du Monde islamique», il a été adopté en 2000 par l’OCI et rafraîchi en 2007.

Il fait partie d’un vaste dispositif destiné à imposer l’islam à l’Europe, avec la coopération active de celle-ci. L’historienne Bat Ye’or a longuement décrit ce processus, notamment dans «L’Europe et le spectre du califat*» (2010).

Une intervention audio d’Alain Wagner diffusée récemment rappelle brièvement l’arrière-plan des manœuvres.

Je me centrerai ici sur les 120 pages de cette stratégie culturelle qui prend corps dans nos pays.

unnamed-3

L’objectif central affirmé : créer une société parallèle.

L’Occident ne cesse de céder de nouveaux espaces à cette religion et permet ainsi la progressive réalisation du rêve des pieux musulmans : vivre ensemble chacun pour soi tout en infiltrant les institutions et en imposant une image idyllique de leur religion. Telle que présentée, celle-ci ressortit du conte merveilleux.

La stratégie insiste beaucoup sur la nécessaire acquisition des méthodes, techniques et pédagogies les plus modernes afin de ferrer très tôt et solidement les enfants, et de former des cadres compétents et des prédicateurs efficaces qui sauront convaincre et communiquer. Cette thèse a d’étonnantes résonances avec (entre mille autres) les thèses de Tariq Ramadan et les activités du Centre suisse islam et société.

L’ISESCO casse sa grosse tirelire pour fournir lieux de formation et infrastructures destinées à financer ses objectifs.

Faites-vous une raison, l’islam est là pour toujours

protéger les musulmans contre «la dilution culturelle» et les vents contraires à son «identité civilisationnelle»

L’islam est présent en Europe d’une façon «stable, durable, irréversible».

«On peut conclure qu’il est devenu une réalité, fait partie de son paysage culturel et social, qu’il y a maintenant des racines qui s’enfoncent de plus en plus profondément dans le sol si bien qu’elles sont plus difficiles à arracher que ne le pensent certains. Cette expansion étant irréversible, la présence de l’islam en Europe affronte néanmoins de grands défis, des résistances farouches.»

Mais la conjoncture est idéale pour les disciples de Mahomet, car les sociétés occidentales deviendront «multiraciales et multiculturelles», composées «d’ethnies et de religions diverses». Dans cette société invertébrée, chacun aura sa sphère et l’islam est destiné à occuper solidement la sienne. Il doit répondre pour cela à un but majeur: protéger les musulmans contre «la dilution culturelle» et les vents contraires à son «identité civilisationnelle».

S’immuniser, résister aux tentatives d’«intégration forcée», à ceux qui veulent «reléguer au rebut» le sacré et réduire la religion à la vie privée. Les résistants sont aidés par les «innombrables mosquées, associations et centres culturels islamiques créés un Occident» et ceux qui sont à venir.

Un exemple de danger : les chaînes de TV «étrangères» [nos télévisions nationales] qui «véhiculent la culture de la violence, du libertinage et de la délinquance (…) comportements culturels purement occidentaux.»

La conjoncture est idéale aussi, car nos sociétés, rappellent les auteurs, ont «le culte de l’égalité», prônent le droit à la différence, les droits de l’homme, la diversité culturelle, le droit international, tous outils très utiles pour faire avancer les revendications. Même la laïcité est vue positivement, puisque dans ce cas, l’Etat ne se préoccupe pas des religions, mais autorise leurs pratiques publiques et privées. «L’islam profite donc de cette situation». Les musulmans n’ont par ailleurs aucune difficulté à adopter ces principes humanistes, car ils «ne font que confirmer ce à quoi l’islam a appelé il y a plus de 15 siècles».

Vivre dans les pays où la loi d’Allah s’applique est tout naturel. Les problèmes naissent dès qu’une communauté se retrouve minoritaire, en territoire judéo-chrétien par exemple, une culture qui n’a pas encore saisi qu’elle abrite la plus belle des religions. Dans ces terres ignorantes et parfois récalcitrantes, le danger est immense ! Il importe de faire comprendre par mille moyens les beautés de l’islam «en tant que dogme, loi et civilisation», totalement exemptes bien entendu de fanatisme et de violence.

L’Occident a fait venir ces musulmans comme force de travail «sans se soucier de leur encadrement culturel, intellectuel ou religieux…» Il faut rattraper rapidement la donne en préparant «les outils qui nous servent à construire une société islamique pure et saine». Ne pas oublier non plus de valoriser les racines laissées dans certains pays européens par l’islam, pays qui «ont déjà vécu des siècles durant sous sa conduite», «ses prescriptions et règles éclairées». Rien à voir, croit-on comprendre, avec une occupation étrangère ou avec la colonisation occidentale.

La «civilisation de substitution» s’appuiera sur «l’islam authentique» dont la chanceuse ISESCO a reçu la révélation, qui implique quelques époussetages, notamment à propos des femmes. Les hommes, qui n’avaient pas bien lu le Coran, ont adopté des valeurs qui privilégient le père, empêchent leur conjointe de travailler, alors que l’islam confère des droits égaux aux femmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Souci numéro 1 : les enfants

L’heure est gravissime, puisque certains sont même attirés par la vie occidentale !

Peut-être l’ignoriez-vous, mais les enfants musulmans vivent une situation dramatique, sont en proie à des déchirements psychologiques, à «une identité en perdition et inquiète». L’heure est gravissime, puisque certains sont même attirés par la vie occidentale !

Et qui est responsable de ce drame ? Nos systèmes éducatifs «qui refusent de s’ouvrir aux cultures des autres, la société qui rejette tout ce qui ne s’assimile pas dans les valeurs et la culture occidentale». Les pauvres innocents s’exposent à «un procédé méthodiquement conçu pour les imprégner des valeurs occidentales et leur faire adopter la pensée, le comportement, les us et les habitudes qui sont en corrélation avec ces valeurs.» La conclusion est évidente : il importe de les prémunir contre toute fusion dans ce milieu malsain, les protéger au plus tôt de «l’invasion culturelle et de l’aliénation intellectuelle».

Pour réveiller cette identité islamique déclinante, il faut faire appel à des méthodes pédagogiques et scientifiques modernes, et offrir des activités attrayantes dans les centres culturels, telles que sport, informatique, etc. Et là, on ne refuse pas les trouvailles du milieu aliénant : «… les musulmans d’Occident devraient être les premiers à bénéficier du grand progrès de la technologie des pays occidentaux en matière éducative…» Soit utiliser les outils technologiques de pointe que

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz