Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 novembre 2016

hqdefault

Le Président Donald Trump désire rapidement se retirer des accords sur le réchauffement climatique signés à Paris à l’initiative de François Hollande. C’est une nouvelle humiliation pour le président le plus impopulaire de la 5e république.

Pour Trump et de nombreux scientifiques qui ont été censurés — souvenez-vous de Philippe Verdier, l’ancien Monsieur Météo de France 2 limogé parce qu’il conteste les dégâts du réchauffement — le changement climatique est un hoax.

Chez Dreuz, deux écoles cohabitent : ceux qui pensent que le réchauffement climatique n’existe pas, et ceux qui pensent qu’il existe peut-être, mais qu’il n’est aucunement le fait de l’homme.

Trump pense que le concept de réchauffement climatique a été inventé par la Chine afin de rendre les entreprises occidentales moins compétitives en leur imposant des taxes et des réglementations draconiennes qui augmentent leurs coûts de fabrication, tandis que la Chine refuse toute contrainte.

Pour avoir eu plusieurs conversations avec des élus, et particulièrement une avec un ami dont le fils travaille pour la principale ONG américaine de lutte contre le réchauffement climatique financée par l’administration Obama, mon attention a été portée sur le fait que les principaux défenseurs de la théorie sur le réchauffement se situent sur l’arc-en-ciel rouge brun vert de la gauche à l’extrême gauche, qui partagent le même dégoût du capitalisme. Ca ne sent pas bon l’authenticité.

Mais revenons à Trump. Reuters rapportait samedi que le président élu a donné instruction à des membres de son équipe de rechercher les moyens d’annuler l’engagement de quatre ans signé par son prédécesseur, et exclure les Etats-Unis de tout futur accord international sur le sujet.

« C’était irresponsable [de la part de l’Administration Obama] d’avoir ratifié les accords de Paris avant l’élection», a déclaré à Reuters une source qui travaille pour l’équipe de transition de Trump.

Les accords de Paris ont pris effet le 4 novembre, soit quelques jours avant le résultat de l’élection présidentielle, et ils visent à réduire l’émission de CO2.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

On notera avec intérêt que suite à la victoire de Trump, la Chine a affirmé son soutien aux accords sur le climat, lors de la rencontre de Marrakech, au Maroc, qui se tient jusqu’au 18 novembre.

En septembre, Barack Obama a décrit les accords de Paris comme un « tournant décisif » pour sauver la planète.

Le tournant décisif, c’est l’élection de Donald Trump, et si vous avez le moindre doute, regardez comment les journalistes ont perdu la tête !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

52
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz