Quantcast
Publié par Rosaly le 17 novembre 2016

Première interview de l’Ambassadeur israélien Ofer Sachs, depuis sa nomination en septembre dernier, accordée au journal  » Il Foglio ». Il est invité d’honneur à la conférence organisée par le quotidien à Rome ce jeudi 17 novembre sur le thème « Israël, frontière de l’Europe. »

israel-ue

« Le titre de la conférence, « Israël, frontière de l’Europe », n’est plus une possibilité, un risque ou un futur lointain » a déclaré Ofer Sachs. « Ce titre reflète une réalité que chaque membre de l’UE devrait garder présente à l’esprit. A nos voisins, nous rappelons qu’une société ouverte est possible. »

« Le Moyen-Orient conditionne déjà dramatiquement la vie des citoyens européens. Du Yémen au sud, de l’Egypte à l’Ouest, l’Iran à l’est et la guerre en Syrie, Israël est un rocher solide de stabilité et la seule grande démocratie de la région. Le moindre changement dans le délicat équilibre au Moyen-Orient conditionne l’Europe. Israël n’est pas seulement la frontière contre l’islam radical mais rappelle également aux pays de la région qu’il y a une différence qui peut être rattrapée par la démocratie et une société vive et ouverte. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le sens de la conférence d’aujourd’hui à Rome porte sur l’importance pour Israël d’avoir une Europe amie. (De 2006 à 2011, Ofer Sachs a été en poste à Bruxelles, en tant que responsable des rapports économiques entre Israël et l’UE.)

« C’est important pour les mêmes raisons citées ci-dessus, poursuit l’ambassadeur. Israël a besoin de l’Europe. Et il en est un allié important. Une rapide analyse de la profondeur de notre coopération démontre l’importance de l’Europe pour Israël et vice-versa. On commence par la science jusqu’à l’économie, ainsi les intérêts politiques sont tels que la seule alternative est de renforcer encore plus ce que nous avons en commun. Sans oublier la coordination entre Israël et l’Europe sur la sécurité. »

Et pourtant, aujourd’hui en Europe, le nom d’Israël est submergé de mensonges et d’offenses de la pire espèce.

« Pour moi, l’explication est l’ignorance. Nous vivons à une époque de messages rapides et brefs. Les gens ne se posent pas de questions et cherchent des succès de marketing.

« Les derniers évènements à l’Unesco (les deux résolutions de l’agence de l’ONU pour la culture et la science, qui ont nié les racines juives de la ville sainte) en sont un bon exemple. En laissant faire l’inclination de trop nombreux pays à ne pas affronter la majorité automatique des pays arabes, soutenir la distorsion de l’histoire, de la science et de l’archéologie, ce n’est que de l’ignorance. Nous le voyons chaque jour avec la dé-légitimation constante d’Israël. »

Dans un Moyen-Orient, qui s’écroule entre sectarismes, guerres civiles et faillites des printemps arabes, que peut offrir Israël ?

« L’ Etat Hébreu fait face à de nombreux défis et il faudra encore beaucoup de temps pour les relever. Et pourtant, Israël est un miracle. Le succès israélien d’avoir su créer une démocratie forte et dynamique allant de pair avec une intégration de millions de migrants est impressionnant sans l’ombre d’un doute.

« Au cours de ces trente dernières années, l’économie israélienne a été stupéfiante : diminution constante du chômage, accroissement du produit intérieur brut et un système d’éco-innovation dans de multiples secteurs tels la médecine, l’agriculture, les déchets, l’espace, le cyber et de nombreux autres domaines. Israël est un pays qui fait entrevoir une futur positif à ses jeunes et cela ne doit pas être considéré comme évident. »

Merci Monsieur l’Ambassadeur !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « Siamo il vostro confine con l’islam radicale» – Il Foglio – Giulio Meotti

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz