Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 novembre 2016

sen-jeff-sessions-point-getty-640x480

Jeff Sessions, sénateur de l’Alabama, nommé ministre de la Justice par Donald Trump, est accusé par les médias français de racisme.

Voici à quel point vos journalistes français vous mentent :

  • Quand il était sénateur, Jeff Sessions a voté en faveur de l’extension de 30 ans la loi sur les droits civiques égaux pour les noirs,
  • Alors qu’il était procureur général d’Alabama, il a intenté de nombreux procès en déségrégation,
  • Sessions a voté la confirmation du ministre de la Justice d’Obama, Eric Holder – qui est noir,
  • Sessions a dénoncé et fait campagne contre le gouverneur démocrate ségrégationniste George Wallace, qui s’était physiquement tenu à l’entrée d’une université pour en interdire l’entrée à des noirs, et contre lequel Kennedy a menacé d’envoyer l’armée pour le contraindre à accepter l’intégration raciale,
  • Il a honoré pendant 20 ans l’icône noire des droits civiques Rosa Parks,
  • Alors qu’il était procureur général, il a traduit en justice le leader du KKK,
  • En 1999, Sessions a fait campagne pour que Rosa Parks reçoive la médaille d’or du Congrès d’Alabama, lors d’un appel passionné devant les législateurs d’Alabama au respect de l’égalité des droits des noirs et des blancs devant la loi.
  • En 2000, il faisait voter un budget de 1 million de dollars pour la bibliothèque et le musée Rosa Parks.
  • En 2005, au décès de Parks, Jeff Sessions lui rend un profond hommage devant le Sénat, déclarant que « l’histoire se souviendra de Rosa Parks pour avoir secoué les consciences de l’Amérique et changé le cours de notre nation pour le bien. »
  • En 2012, il déposait une résolution devant les sénateurs pour célébrer le 100e anniversaire de la naissance de Rosa Parks.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Frédéric Autran dans Libération, Le Point, Anne Renaut dans TVA nouvelles, Sud Ouest, Belga et LeVif.be, Christophe Guirard sur RTL et Gilles Paris dans Le Monde, ont été parmi ceux qui véhiculent le mensonge dans le but de diffamer Jeff Sessions et le faire passer pour un monstre raciste.

Pourquoi ces mensonges concernant le nouveau ministre de la Justice ? Parce qu’il est probablement le plus grand opposant à l’amnistie des immigrants illégaux, et que les journalistes progressistes n’acceptent pas que l’on puisse désirer autre chose qu’un monde sans frontières — ou alors on est raciste.

Ainsi, les journalistes se préparent à dire que c’est parce qu’il est raciste qu’il prendra des mesures contre les illégaux – pas parce qu’il est pour le respect de la loi. Habituelle façon des médias d’endormir les gens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz