FLASH
[10:57] Michael Moore demande à Nancy Pelosi de faire fermer le gouvernement pour empêcher les Républicains de nommer un juge à la Cour suprême à la place de Ginsburg  |  Le Michigan autorise la « récolte des bulletins de vote au porte-à-porte » qui autorise toutes les fraudes, pendant plus de 4 jours après le jour de l’élection  |  Selon le New York Times, plus de 60 % des Latinos rejettent la politique identitaire des « progressistes »  |  Très suspect dans le contexte : Biden indique qu’il ne publiera pas sa liste des candidats à la Cour suprême pour remplacer Ginsburg  |  30 blessés entre vendredi et dimanche matin à Chicago, ville Démocrate gérée par les Démocrates  |  Mike Pompeo : il reste moins de 200 membres d’Al-Qaida en Afghanistan  |  C’est officiel : Les Etats-Unis réintroduisent toutes les sanctions contre l’Iran  |  Un homme d’Omaha qui s’est défendu contre un agresseur de Black Lives Matter s’est suicidé après avoir été inculpé par un grand jury  |  Une Canadienne arrêtée en tenant de passer illégalement la frontière après avoir envoyé une enveloppe de ricin à Trump à la Maison-Blanche  |  2 morts, 8 blessés dans l’effondrement d’un tunnel terroriste à Gaza  |  Les troupes israéliennes arrêtent 4 terroristes qui ont traversé la frontière de Gaza armés de couteaux pour aller tuer des juifs  |  Tous les passagers inscrits sur les carnets de vol d’Epstein vont être nommés  |  Le Bahreïn dit avoir déjoué une importante attaque terroriste fomentée par l’Iran  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 29 novembre 2016

000_ig63f_2_0

L’Algérie est l’invitée spéciale du « 16e sommet des chefs d’états et de gouvernements de la francophonie » qui s’est ouvert samedi 26 novembre à Antanarivo (Madagascar).

L’Algérie est, actuellement, l’un des plus grands pays francophones du monde et elle sera représentée par son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

Malgré cet avantage, qu’elle n’apprécie pas à sa juste mesure, elle n’est pas membre de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), bien que son adhésion soit souhaitée par la France, et cela pour des raisons uniquement politiciennes, exigées par ses gouvernements successifs depuis plus d’un demi-siècle, qui considèrent l’OIF comme un espace politique, issu de la colonisation, et non pas linguistique ou culturel.

Ce sont-ils, une seule fois seulement, posés la question, ces gouvernements successifs et même l’actuel, de ce que serait l’Algérie sans les bienfaits de cette colonisation, dont l’un des principaux fut, justement, de leur avoir offert sa culture et ses valeurs ?

La langue française est présente à tous les niveaux dans ces pays qui furent « colonisés » : l’administration publique, l’éducation, l’enseignement supérieur, l’école, les médias, les systèmes de santé, l’industrie, le commerce, l’édition littéraire, etc. C’est la première langue enseignée loin devant l’anglais et l’espagnol.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Lors du 21e Salon international du livre, en novembre à Alger, le ministre des affaires maghrébines, Abdelkader Messahel, s’était élevé contre « l’aliénation de leur système d’éducation hérité de la « colonisation » et qui perdurait ».

Suivi dans cette accusation par l’Africaine Hulo Guillabert qui « estimait que son pays, le Sénégal, était encore aliéné par le système éducatif « colonial ».

Actuellement la francophonie regroupe 80 Etats, et dans 25 ans, 80% des « francophones » dans le monde seront des Africains.

La critique est sans doute aisée mais comment feraient tous ces pays d’Afrique y compris le Maghreb, pour se comprendre entre eux s’ils n’avaient pas bénéficié de la culture française ?   

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz