Publié par Christian Larnet le 30 novembre 2016

woman-with-white-mask

La police de Hambourg a arrêté un mineur de presque 18 ans, réfugié de Guinée-Bissau, accusé d’avoir violemment frappé cinq femmes à coup de tessons de bouteilles pour les voler.

Les femmes (19 ans, 27 ans, 32 ans, 37 ans et 49 ans) ont toutes été attaquées dans les abords de la station Horner Rennbahn, Legienstraße et Billstedt du métro, après être sorties de la gare, ou de nuit, rentrant chez elles en bus.

Une seule analyse vidéo a permis de voir que le suspect se trouvait dans le même métro et au même moment qu’une des victimes. Dans les autres cas, les enquêteurs n’ont toujours pas réuni les éléments qui permettent de déterminer comment l’agresseur a approché ou attiré ses victimes.

Le migrant a agressé ses victimes avec un scénario identique et une débauche de violence. Il les a frappées au visage ou à la tête avec des tessons de bouteille, puis leur a volé leur sac.

Les victimes souffrent de blessures considérables à la tête et au visage.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Dès la première agression, les enquêteurs ont fait des recherches, qui hélas n’ont rien donné, et n’ont pas permis d’identifier le criminel.

Mais la veille de son arrestation, un officier de sécurité de Legienstrasse a repéré un homme qui correspondait au portrait-robot établi par les victimes. La police l’a rapidement appréhendé, et interrogé. Il portait sur lui les mêmes vêtements que lors de la seconde agression. Un mandat d’arrêt à son domicile permit ensuite de retrouver chez lui les preuves de ses agressions : des sacs, des portefeuilles, etc.

Le réfugié a été incarcéré dans l’attente de son procès. Les cinq victimes sont défigurées à vie, certaines très gravement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz