Publié par Rosaly le 9 décembre 2016

atteinte à la dignité humaine. D’ailleurs ils n’en parlent même pas – elle n’existe pas c’est un fantasme des islamophobes.

Honteuse inversion du réel qui ne semble pas perturber les Autorités occidentales, prêtes à interdire toute critique de l’islam.

C’est donc encore et toujours à l’Occident à faire des efforts, de s’adapter aux musulmans et non l’inverse. Et notez que parce qu’Israël refuse la demande de l’Occident de faire ces mêmes efforts, ces mêmes adaptations aux musulmans, qu’Israël est la cible de leurs critiques.

C’est la peine des musulmans en Occident qui préoccupe les grands démocrates de ce monde, et jamais celle des chrétiens en terre musulmane, encore moins celle des Occidentaux menacés par l’arrivée massive de millions de musulmans en provenance de pays où règne la charia.

L’un des grands défenseurs des musulmans, Barack Hussein Obama, s’inquiète aussi et met en garde contre la stigmatisation de ses protégés. Cela alimenterait la propagande anti-américaine des terroristes.

Obama a déclaré à Tampa en Floride, à la base aérienne de MAcDill :

« Nous luttons contre les terroristes qui prétendent se battre au nom de l’islam. Mais ils ne s’expriment pas au nom de plus d’un milliard de musulmans dans le monde, ni en celui des musulmans patriotes américains, y compris ceux qui portent l’uniforme militaire américain. Si nous stigmatisons les bons musulmans patriotes, cela nourrit simplement la propagande terroriste et les mêmes faux griefs, qu’ils utilisent pour motiver les gens à tuer.

Toujours la même rengaine gauchiste qui consiste à blâmer l’autre.

Si nous faisons du terrorisme une guerre entre l’islam et les USA, nous perdrons non seulement plus de vies américaines lors de prochaines attaques terroristes, mais également les principes mêmes que nous prétendons défendre, a-t-il ajouté.

Que mes dernières paroles en tant que commandant en chef soient un rappel de ce pourquoi vous vous battez et ce pourquoi nous nous battons. Les États-Unis d’Amérique ne sont pas un pays qui impose des tests religieux pour obtenir le droit à la liberté. Notre pays a été fondé afin que les gens puissent pratiquer leur foi librement. Les États-Unis d’Amérique ne sont pas un endroit où certains citoyens doivent se soumettre à un examen plus minutieux ou porter une carte d’identité spéciale ou prouver qu’ils ne sont pas un ennemi de l’intérieur. »

Toujours ce même travers gauchiste de refus de regarder la réalité que toutes les religions ne sont pas équivalentes, car cela ne cadre pas avec le narratif anti-discriminatoire et égalitaire.

En d’autres termes, le Commander in Chief demande aux Américains de ne pas stigmatiser les bons musulmans patriotes américains pour éviter que ces derniers, placides et doux patriotes, ne se transforment en violents terroristes islamistes anti-américains.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources: « Islam : banned for blasphemy ? » Raymond Ibrahim /“Obama: If We Make Terrorism a War Between the U.S. and Islam, We Will Lose More Lives,” by Pam Key, Breitbart (Traduction et adaptation par Rosaly)

 

 

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz