Quantcast
FLASH
[21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  |  Israël : léger tremblement de terre à Tel-Aviv  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 décembre 2016

Au nom du respect qui serait dû à l’islam, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) s’acharne à vouloir remettre en cause la liberté d’expression, fondement de la démocratie française. Débouté le 1 er décembre de son appel du jugement du Tribunal de Grande instance de Paris du 29 octobre 2015, qui a accordé la relaxe à Marc-Olivier Fogiel et à moi-même dans une affaire de supposée diffamation commise le 15 novembre 2012 lors de l’émission On refait le monde sur RTL (dossier à retrouver ici), ce Collectif a décidé de se pourvoir en cassation. La Cour d’appel de Paris a estimé, me concernant, que mes propos ne peuvent être qualifiés de diffamatoires, puisqu’ »ils ne relèvent que de la liberté d’expression ».

Cette stratégie judiciaire du harcèlement, suivie par le CCIF, s’apparente de plus en plus à un procédé visant à décourager, notamment chez les journalistes qui mettent en alerte contre l’islamisme et ses méthodes, toute approche critique de l’islam politique et de ses doubles discours. Proche du théologien Tariq Ramadan, ce Collectif tend à rendre intouchable, y compris à l’aide d’intimidations procédurales, une idéologie qui n’accepte pas la critique. Voici les arguments de la Cour d’appel de Paris me concernant :

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Considérant que l’ADDF-CCIF (Association de défense des droits de l’homme- Collectif contre l’islamophobie en France) soutient que les propos tenus par Ivan Rioufol sont diffamatoires en ce qu’ils imputent, ainsi qu’à ses membres, d’une part, de représenter l’islam radical et fondamentaliste alors que le but de l’association est de combattre les pratiques et les propos islamophobes sans prendre position sur des sujets d’ordre religieux, d’autre part, une volonté de refuser les valeurs françaises allant jusqu’à prétendre que l’association et ses membres voudraient exclure du champ de la nation française ceux qui ne seraient pas des adeptes de l’islam radical et de participer par cette campagne d’affichage à une offensive islamiste, de prendre des positions communautaristes extrêmes et de refus d’assimilation à la laïcité alors que l’association se revendique comme laïque ; que les reproches qui lui sont adressés reviennent donc à affirmer que son but réel se situe à l’opposé de son but affirmé, ce qui implique une duplicité et une fausseté manifestes de sa part et de la part de ses membres ;

« Considérant qu’il convient de rappeler que les propos litigieux ont été tenus à l’occasion d’un débat portant sur le refus de la RATP d’une campagne d’affichage, les participants à l’émission étant conduits à s’exprimer sur le bien-fondé de ce refus et donc sur la signification qui pouvait être donnée à ces affiches ; que c’est dans ce cadre qu’Ivan Rioufol a exprimé l’opinion, selon laquelle l’affiche en cause véhiculait non pas un message en faveur du respect de la laïcité, ainsi que le soutient la partie civile, mais bien au contraire, un refus d’assimilation de la part des personnes de confession musulmane revendiquant le port de signes distinctifs religieux, voire un message offensif d’intégrisme adressé à la population ; que quel que soit le caractère discutable de l’interprétation qu’a faite Ivan Rioufol de la portée symbolique de cette affiche, interprétation qui, d’ailleurs, n’a pas été partagée par d’autres personnes présentes à l’émission, les propos d’Ivan Rioufol qui ne visent nullement à imputer à la partie civile des faits de tromperie ou de duplicité mais se limitent à traduire son opinion sur le sens qui pouvait être donné à l’affiche faisant l’objet du débat ne relèvent que de la liberté d’expression et ne peuvent donc, ainsi que l’a estimé le tribunal, être qualifiés de diffamatoires au sens de la loi sur la presse ;

« Considérant que le jugement sera en conséquence confirmé en ce qu’il a débouté la partie civile de l’ensemble de ses demandes (…)  »

© Gaïa pour www.Dreuz.info
Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz