Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 16 décembre 2016
Trump a invité les dirigeants des plus importantes entreprises de la Silicon Valley

Michael Goodwin du New York Post se gausse des prophètes de malheur dans les médias et des gauchistes qui disent que la victoire de Trump est due à un complot dirigé directement par Vladimir Poutine.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit ce texte de Michael Goodwin paru le 11 décembre dernier dans le New York Post

La nouvelle panique des gauchistes prouve qu’ils sont incapables de s’accommoder de la vérité

Hillary Clinton se plaint d’une «épidémie» de fausses nouvelles, Brian Williams, le menteur* dénonce les «mensonges» du camp de Trump, et Dan Rather, le loufoque, s’inquiète d’à peu près tout.
Pour ne pas être en reste, le New York Times épie une nation où les gens tentent de démêler la vérité dans une mer de mensonges.

Permettez-moi de venir en aide à nos prophètes de malheur dont l’effroi évoque l’image des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse.

La première étape consiste à les aider à sortir leurs têtes coincées dans leurs postérieurs.

La deuxième étape consiste à localiser la source de leur peur et de leur dégoût, et ils n’ont pas besoin d’un psy pour cela : c’est la victoire retentissante de Donald Trump.

Parce qu’ils ne peuvent pas vivre avec la vérité, ils exorcisent leur rage en se lançant dans une chasse aux sorcières et des théories de la conspiration les plus échevelées.

Leur soudaine fascination pour les fausses nouvelles et le piratage russe ne fait que révéler leur désarroi devant la réalité.

Oui, il est vrai que certains sites Web affichent des nouvelles complètement fabriquées.

Mais , certains journaux, qui ont pourtant d’excellentes réputations, traitent leurs propres préjugés comme des vérités d’évangile.

Rappelez-vous que le Times et ses co-conspirateurs ont créé un Trump fictif arrivé au sommet grâce à des chemises brunes marchant au pas de l’oie et à des bigots édentés tout droit sortis de puants marécages.

Leur but était de terroriser les gens dans tout le pays afin qu’ils appuient Hillary Clinton, en faisant de leurs premières pages des pages éditoriales où le terme de «vraies nouvelles» était devenu un oxymore.

Avec leur distorsion amplifiée par les radiodiffuseurs perroquets et la bile gauchiste qui s’est répandue sur le câble, il ne faut pas s’étonner si ces marchands de peur n’ont pas une seconde imaginé que Trump allait gagner.

Aucune voix dissidente n’a été autorisée à interrompre leur réflexion en groupe, et aucune ne l’a fait.
Pourtant, même maintenant, au lieu d’essayer de comprendre où ils ont fait erreur, ils tapent sur la table et déclarent que tout le monde se trompe.
Pour le clergé médiatique, la Terre est encore plate.

L’un des résultats de cette attitude de déni est l’hystérie que l’on retrouve sur les campus universitaires, les sous-sols gauchistes et les salons hollywoodiens.
Ayant bu le Kool-Aid des médias nationaux, ils sont étonnés que le soleil se lève encore. Comment la vie pourrait-elle continuer avec Trump dans le bureau ovale ?
Un autre résultat est la recherche par la gauche battue à plate couture de «solutions» à la prolifération d’idées sur lesquelles ils n’ont aucun contrôle.

Leurs propositions frisent la démence ou deviennent carrément dangereuses, car elles visent à restreindre la liberté d’expression de tous ceux qui osent contester leur monopole de la vérité.

Ainsi, les anti-Trump cherchent à enrôler les responsables des médias sociaux afin qu’ils bloquent tout autant les «fausses» nouvelles que les discours « haineux » qu’ils sont les seuls à avoir le droit de définir.

Comme c’est réconfortant.

Voici un exemple des complications qu’ils doivent résoudre : brûler le drapeau américain est-ce un acte patriotique ou une forme de discours haineux ?

Qui doit décider cela en dernière instance, ceux qui brûlent le drapeau ou ceux qui ont combattu pour le défendre ?

Considérons la prétention du président Obama selon laquelle le problème des médias réside dans leur «segmentation», ce qui signifie que les gens gravitent vers leurs préférences, comme si c’était une mauvaise chose.

Dans le même souffle, il souligne que le magazine Rolling Stone a fait un «excellent travail.»
C’est étrange, car en fait, ce magazine vient de perdre une poursuite en diffamation à propos d’une fausse histoire de viol sur un campus, et il a été contraint de se rétracter.
Ah, mais voilà que sort la vérité : Rolling Stone a présenté Obama 10 fois en page couverture, donc bien sûr, il fait un excellent travail. Il est d’accord avec lui !
La plupart des vérités politiques sont comme ça, valables selon celui qui regarde. C’est pourquoi les Fondateurs (de la Constitution) ont créé un système basé sur l’idée que plus il y a de points de vue, mieux c’est.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Selon Hillary Clinton des vies seraient mises en jeu à cause des fausses nouvelles.
Le premier amendement a été conçu pour produire une cacophonie de points de vue concurrents au lieu d’en établir un seul. Et aucune autorité ne peut seule décider de ce qui est vrai et de ce qui est faux.

Le juge Louis Brandeis, qui vénérait l’idéal américain, écrivait que, lorsqu’il affrontait les faussetés et les mensonges, «le remède à appliquer (était) davantage de parole et non l’imposition du silence ».

Dans un autre cas, Brandeis écrivait : « Une expression franche d’opinions contradictoires demeure la plus grande promesse de sagesse dans l’action gouvernementale ; et c’est dans sa suppression que se trouve ordinairement le plus grand péril ».
Les suppresseurs de parole sont maintenant en force, se débattant dans leur fièvre et déterminés à faire taire une parole qui ne correspond pas à la leur.
La seule réponse raisonnable est de leur dire de rester loin du Premier Amendement.
Il est très bien comme il est.»

Conclusion

Michael Goodwin n’est pas le seul à observer la réaction hystérique des milieux de gauche aux États-Unis.
Emily Zanotti a écrit le 10 décembre dernier sur le site de Heatstreet.com :

« Pendant que le Washington Post continue dans sa mission de fomenter l’hystérie face à la future présidence de Trump, – la nouvelle concernant la CIA été imprimée directement au-dessus d’un gros titre qui disait « Donald Trump est un fasciste» – il rate complètement la vraie nouvelle de cette élection : l’échec total et complet d’une des campagnes électorales les mieux financées de l’histoire présidentielle américaine».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

*Williams était l’hôte du NBC Nightly News, il a été suspendu pendant six mois et a perdu sa place d’hôte des NBC Nightly News pour avoir exagéré des histoires sur ses reportages en Irak et en Nouvelle-Orléans après l’ouragan Katrina. Il a prétendu pendant des années que l’hélicoptère dans lequel il était avait essuyé des tirs en Irak. MSNBC l’a réembauché.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz