Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 décembre 2016

En visite privée à Paris la semaine dernière, le fils du roi Salman souhaitait s’entretenir avec le candidat de la droite à l’élection présidentielle. Mais François Fillon n’a pour l’instant pas donné suite.

François Fillon, le candidat des Républicains à la présidence de la République, n’a pas accédé à la demande du prince Mohammed Ben Salman, ministre de la Défense et vice-prince héritier d’Arabie saoudite, de le rencontrer la semaine dernière à Paris.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

«Nous avons effectivement reçu plusieurs demandes émanant de plusieurs sources pour que le prince rencontre François Fillon, mais nous n’y avons pas répondu, pour l’instant», a confirmé au Figaro l’entourage du vainqueur de la primaire à droite.

Surnommé MBS, le ministre de la Défense, qui est également le fils le plus écouté du roi Salman, est resté plusieurs jours la semaine dernière en visite privée à Paris, avant d’en repartir.

Les autorités saoudiennes, qui avaient plutôt misé sur Alain Juppé, sont embarrassées par la perspective d’une élection de François Fillon à la présidence de la République

Les autorités saoudiennes, qui avaient plutôt misé sur Alain Juppé, sont embarrassées par la perspective d’une élection de François Fillon à la présidence de la République. Au cours de la campagne, celui-ci a multiplié les déclarations dénonçant le rôle de l’Arabie dans la propagation d’un islam rigoriste à travers le monde, et notamment en France. Les craintes saoudiennes sont renforcées par le fait que François Fillon pourrait nommer Bruno Le Maire ministre des Affaires étrangères. Celui-ci ne cache pas, non plus, sa volonté de rééquilibrer nos relations avec les monarchies du Golfe – le Qatar et l’Arabie, en particulier. François Fillon et Bruno Le Maire estiment que la France doit avoir une diplomatie moins tournée vers les monarchies sunnites du Golfe, afin d’y réintégrer pleinement l’Iran.

L’agacement de l’Élysée

Sous François Hollande, Riyad avait été promu au rang de «partenaire stratégique» de la France dans le Golfe. La France et l’Arabie convergent sur de nombreux dossiers diplomatiques, la Syrie en premier lieu où les deux pays s’activent pour faire chuter Bachar el-Assad. Mais ces derniers mois, un certain agacement était perceptible aussi bien à l’Élysée qu’au Quai d’Orsay, où l’on déplore que les promesses de contrats avec l’Arabie ne se soient pas concrétisées.

«L’Arabie a tourné la page de François Hollande», observe un homme d’affaires, familier du Golfe. Le prince Mohammed Ben Salman a boudé un récent rendez-vous pris avec Jean-Marc Ayrault, le chef de la diplomatie française.

«Que François Fillon fasse attendre MBS , quelle ironie», sourit un diplomate, qui rappelle que d’habitude ce sont les dirigeants saoudiens qui font patienter de très longues heures à Riyad leurs homologues français.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :