Quantcast
FLASH
[23/04/2019] #Wisconsin : une arabo-israelienne admet avoir planifié des attaques terroristes aux États-Unis  |  Lourdes : Un homme tire des coups de feu et se retranche dans une maison, le RAID sur place  |  [22/04/2019] Qui en doutait ? Les attentats au Sri Lanka revendiqués par un mouvement local de la religion de paix d’amour et de tolérance, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ)  |  Effet Trump : Le secrétaire d’État Mike Pompeo annoncera qu’à compter du 2 mai, le département d’État n’accordera plus de dispense de sanctions à aucun pays qui importe actuellement du pétrole iranien  |  [21/04/2019] L’acteur juif Zelinskiy vient de remporter haut la main les élections présidentielles en Ukraine  |  Des écoles de Barcelone retirent 200 livres jugés sexistes de leurs bibliothèques : dont le petit chaperon rouge et la belle au bois dormant.. Les ayatollahs de la bien-pensance nous étouffent  |  Attentats Sri Lanka mise à jour : 200 morts, 525 blessés, 8 bombes  |  Le bilan provisoire des attentats du Sri Lanka se monte à 130 morts, et plus de 460 blessés  |  [18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 19 décembre 2016

Certains, voici peu, doutaient encore des intentions de Donald Trump concernant Israël, et pensaient que la promesse de voir l’ambassade des Etats-Unis en Israël être enfin installée dans Jérusalem, capitale d’Israël, resterait à l’état de promesse.

Des signes très nets montrent que Donald Trump a des intentions très claires vis-à-vis d’Israël et entend installer l’ambassade des Etats-Unis en Israël à Jérusalem au plus tôt.

Quand, au cours des récentes semaines, un journaliste a demandé à Donald Trump qui il envisageait de consulter avant de revoir sérieusement et sévèrement les accords passés par Barack Obama avec l’Iran, il a immédiatement cité un nom, celui de Binyamin Netanyahu. Quand un autre journaliste lui a demandé s’il envisageait de choisir un émissaire pour traiter du conflit israélo-arabe, il a cité un autre nom, celui de son gendre, Jared Kushner, un entrepreneur juif religieux américain proche de la droite israélienne. Quand il a décidé de nommer un ambassadeur des Etats-Unis en Israël, il n’a pas hésité et a nommé l’un de ses principaux conseillers pour ce qui concerne le Proche-Orient, David Friedman, un homme partisan non pas de la tristement célèbre solution à deux Etats qui ne verra jamais le jour, mais de la solution à un Etat, appelé Israël, et partisan de l’annexion par Israël de la Judée-Samarie.

Ces propos et ces décisions ne sont pas seulement favorables à Israël, ils sont favorables à la justice la plus élémentaire.

il n’y a pas de territoires palestiniens occupés parce que la Judée-Samarie n’a jamais été Palestine

Ils permettent de discerner que Donald Trump est un homme qui sait qu’il n’y a pas de Cisjordanie, car la Jordanie a annexé la Judée-Samarie par la guerre et l’a perdue par la guerre. Ils permettent de voir que Donald Trump sait qu’il n’y a pas non plus de territoires palestiniens occupés parce que la Judée-Samarie n’a jamais été Palestine, et aucun territoire libéré de l’occupation par une puissance étrangère, la Jordanie, n’est, sinon chez des propagandistes de type soviétique ou islamiste, un territoire occupé. Ils permettent de comprendre que Donald Trump connaît la différence entre une démocratie et une dictature criminelle sans légitimité telle que l’Autorité palestinienne.

Les propos et décisions de Donald Trump ont tout pour plaire au gouvernement israélien actuel, et devraient avoir tout pour plaire à la grande majorité de la population israélienne. Ils font d’ores et déjà de Donald Trump le plus grand ami d’Israël à avoir été élu à la présidence des Etats-Unis. Ils ont, bien sûr, tout pour déplaire à la gauche israélienne, qui, ici ou là, commence déjà à invectiver Donald Trump et à insulter David Friedman, bien qu’il n’ait pas encore pris ses fonctions. Ils ont tout pour déplaire à la quasi-totalité des politiciens et journalistes européens.

Ils ont, et c’est consternant de le constater, tout pour déplaire aux principales organisations juives américaines et, c’est un fait, à la majorité des Juifs américains.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Plusieurs organisations juives américaines ont, voici peu, décidé de boycotter les festivités de Hanukkah organisées à l’hôtel Trump de Washington, DC.

Je cite leur nom :

  • The Union of Reform Judaism,
  • The Central Conference of American Rabbis,
  • The National Council of Jewish Women,
  • Americans for Peace Now,
  • Jewish Women International,
  • HIAS,
  • Ameinu,
  • et The Workmen’s Circle.

D’autres organisations, dont la Zionist Organization of America, que préside remarquablement un homme pour qui j’ai une très vive estime, Morton Klein, ont participé et se sont rendues à l’hôtel Trump.

Parmi les prétextes débiles utilisés par les boycotteurs figurait le fait que l’un des organisateurs des festivités était l’ambassade d’Azerbaïdjan, un pays allié stratégique d’Israël dans lequel Binyamin Netanyahu vient de se rendre en visite amicale. Un autre prétexte, plus débile encore, a été que Donald Trump voulait un contrôle extrême des réfugiés musulmans susceptibles de rentrer aux Etats-Unis, et certains dirigeants des organisations susdites ont osé dire que cela leur rappelait de mauvais souvenirs, à savoir ceux du non-accueil des Juifs d’Europe au moment de la Deuxième Guerre Mondiale au moment où ceux-ci cherchaient refuge. Si mes souvenirs sont exacts et je sais qu’ils sont exacts, le Président des Etats-unis à l’époque s’appelait Franklin Roosevelt. Il était démocrate et n’était pas d’un philosémitisme débordant. Il avait néanmoins le soutien des grandes organisations juives américaines de l’époque, qui ne se sont pas du tout distinguées par leur activisme en faveur de l’accueil des Juifs d’Europe. Si mes analyses sont exactes, et je sais qu’elles sont exactes, les Juifs cherchant à fuir l’Europe n’avaient pas parmi eux des candidats potentiels au terrorisme djihadiste, car le djihadisme n’est pas une pratique juive.

Les boycotteurs n’ont pas hésité à se rendre à une autre célébration de Hanukkah, organisée à la Maison-Blanche, par le Président le plus anti-israélien et le plus amical envers l’islam que les Etats-Unis aient eu dans leur histoire, Barack Hussein Obama, qui, fort heureusement, sera bientôt ex-Président.

Cette célébration a été plus grotesque et déplacée que celles organisées par Barack Hussein Obama les années précédentes. L’an dernier, Susan Talve, une femme rabbin de Saint-Louis, avait officié en invoquant l’esprit de l’organisation antisémite Black Lives Matter.

Cette année, un dénommé Steven Exler a qualifié Obama de «phare de lumière divine». Le ridicule ne tue pas, sinon il y aurait eu des morts à la Maison-Blanche.

C’était la dernière fois que Barack Hussein Obama violait l’esprit de Hanukkah. J’aimerais penser que les grandes organisations juives remettront les pieds sur terre. Je crains que le jour où ce sera le cas n’est pas près d’arriver.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :