FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 30 décembre 2016

Le 17 décembre 2016, dans un article je mettais en cause la responsabilité des psychiatres, magistrats, et même des avocats, dans des crimes commis par des individus qui n’auraient jamais dû se trouver en liberté.

Quatre meurtres et une personne ayant échappé de justesse à la même fatalité mais qui a été grièvement blessée, viennent, hélas, illustrer cette affirmation.

Un individu se livre à des agressions dans le TGV Marseille/Paris. Il est débarqué, peu après 21 h. en gare de Valence (Drôme).

Confié aux gendarmes, il ne peut être mis en garde à vue compte-tenu de son état : importants troubles de comportement, et il est donc conduit aux urgences psychiatriques  du centre hospitalier.

Ce qui est tout de même surprenant, c’est que les gendarmes ont certainement pris connaissance de son casier judiciaire, car cet individu est bien connu des services de police depuis qu’il est mineur, et son casier judiciaire est lourdement chargé : violences, vols, trafic de stupéfiants, etc.

D’ailleurs il avait été libéré de la prison de Fresnes en septembre 2016, après 7 mois d’incarcération.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ce qui est aberrant, c’est que ce délinquant a été laissé sans aucune surveillance dans ce service des urgences, et il a pu partir en toute tranquillité avant même d’avoir pu être examiné par un médecin !

N’aurait-il pas dû être, pour le moins, menotté et surveillé ?

  • Libre, il s’est dirigé vers Chabeuil où il a assassiné à l’arme blanche Paulette, une vieille dame de 80 ans.
  • Puis il a rejoint Montvendre, à 44 kms, et il tue Marie-Thérèse et Bernard, un couple d’agriculteur septuagénaire.
  • Enfin il prend la route avec le véhicule de ces derniers et il est repéré sur une aire d’autoroute, dans le Vaucluse, après une altercation avec plusieurs automobilistes.
  • Il atteint la zone industrielle d’Orange-sud à une centaine de kilomètres, où il blesse un homme de plusieurs coups de couteau et, à l’aide d’une pierre, agresse et blesse une femme.
  • Alors qu’il est pris en chasse par plusieurs véhicules de la gendarmerie, et même deux hélicoptères, c’est un accident de voiture qui le stoppe à Noves, dans les Bouches du Rhône.

Après son interpellation, lundi, le parquet de Valence indique « que son état est incompatible avec une garde à vue » et décide de son hospitalisation d’urgence.

On ne peut qu’espérer que, cette fois, il sera sous une surveillance sérieuse afin qu’il ne puisse pas se promener tranquillement dans le parc de l’hôpital et retrouver son errance meurtrière.

Mais au fait, comment se nomme ce « déséquilibré » criminel d’origine malienne ? Personne ne nous le dit, ce qui est une façon de nous mettre sur la bonne voie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz