Quantcast
FLASH
[21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  |  Un juge californien retoque une loi qui voulait obliger #Trump à présenter ses déclarations d’impôts pour entrer en lice aux élections primaires de Californie en 2020  |  [19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Alon Gilad le 6 janvier 2017

Consternant.
Consternant, c’est le mot qui revient le plus fréquemment pour qualifier le propos de ce candidat aux primaires du PS, Vincent Peillon.

On aurait pu ajouter, et prioriser, outrageant. En effet, mettre sur le même plan, comme des phénomènes et des situations analogues, les lois de Vichy prises en 1940 contre les Juifs — dont l’étoile jaune — et la manière dont seraient —dit Peillon — maltraités français et étrangers de confession musulmane, relève de l’outrage et de la provocation grossière. 

Les censeurs du candidat Peillon n’ont pas manqué de relever son peu de familiarité avec l’arithmétique, se traduisant dans le fait que l’étoile jaune aurait été imposée aux Juifs de France, il y a… quarante ans.

Le candidat Peillon cherche manifestement à courir après un suffrage déjà courtisé par Mélenchon et Montebourg. Pour mieux séduire cet électorat, l’ancien ministre de l’Éducation nationale trouve intelligent de surenchérir :

  1. En faisant remonter à 1976 (40 ans), l’obligation du port de l’étoile jaune par les Juifs de France ; une humiliation qui résulterait, — comme les interdits professionnels et les mesures d’aryanisation des biens économiques et des entreprises appartenant à des Juifs —, des lois laïques s’avérant lois oppressives, et lois antisémites.
  2. De déclarer persécutées, toujours par les lois laïques, les populations « musulmanes ».

Mon père qui dût, en juin 1942, s’en aller se cacher à des centaines de kilomètres du domicile familial, avant d’être dénoncé, arrêté, déporté et, pour finir, assassiné, aurait bien voulu que sa situation, de 1940 à 1944, soit celle de ces jeunes gens dont ce brave Peillon se fait l’avocat et le chantre ; jeunes gens nombreux à se retrouver DRH, conseiller technique, directrice ou directeur de cabinet, maire, député, sénateur, ministre, journaliste, avocat, comédien ou comique vedette, ministre d’Etat, vice-président du Sénat…

Effectivement, Peillon a raison, toutes ces positions sociales sont la marque évidente que les musulmans en France, en 2017, sont traités comme les Juifs discriminés par les lois de Vichy ; qu’ils sont objets d’interdits professionnels, empêchés de se rendre au théâtre, proscrit, ne pouvant emmener leurs enfants dans les squares, empêchés de pratiquer publiquement leur culte religieux, et tout cela — dit notre impayable Peillon — à cause de cette bougresse de loi de 1905 de séparation de l’église (de la religion) et de l’Etat…

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il y a de la concurrence pour être Président, avec pour programme commun non des mesures socialisantes (« anticapitaliste »), mais un discours virulent de dénigrement de la laïcité, visant à la promotion d’une sorte de super-discrimination positive au plan religieux. C’est ainsi que d’Apparu (Juppé, puis Fillon) à Peillon, en passant par quelques autres, on voudrait bien pouvoir sortir officiellement, légalement, des caisses de l’Etat (c’est-à-dire de la poche des contribuables) les frais de construction de nouvelles mosquées avec la fourniture des terrains et des parkings attenants et quelques autres innovations.

Je voudrais dire au sieur Peillon : vous avez tout à fait le droit de vouloir devenir dhimmi. Il y a bien des femmes qui, comme dans la chanson de Boris Vian, rêvent et chantent « Johnny fais-moi mal, envoie-moi au ciel »… Vous avez, vous aussi, le droit de rêver à la jouissance procurée par les coups, ici les coups moraux de l’infériorité légale, l’inégalité « divine » découlant de la dhimmitude.

Vous avez le droit de rêver à ce que l’humiliation légale vous procurera. Mais de grâce, Monsieur Peillon, ne justifiez pas votre masochisme politique en réinventant les années quarante, placées en 1976, en déclarant sans pouffer et éclater d’un rire cynique que la situation des populations musulmanes en France, en 2017, est comparable à celle des Juifs victimes des lois laïques sous les autorités de Vichy. Là, vous outragez les 76 000 Juifs de France traqués, déportés et assassinés.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alon Gilad pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz