FLASH
[20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 10 janvier 2017

 

La DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) estime à environ 450 enfants, Français ou nés de Français, susceptibles de revenir en France en provenance de territoires en guerre (Syrie, Irak, Libye, Sahel, etc.)

L’ONU estime à environ 900 enfants, âgés de 5 à 15 ans, susceptibles de rentrer en Europe. Parmi ces centaines d’enfants, il y a ceux des djihadistes étrangers venus combattre dans les rangs de l’Etat islamique, mais également des enfants de combattants musulmans, des orphelins de guerre, des enfants kidnappés dans les territoires occupés par Daech.

Ces enfants ont été divisés en deux groupes par l’Etat islamique : les 10/15 ans dans des camps de formation militaire. Les 5/10 ans dans des centres d’éducation, formés à l’idéologie islamiste, avant de rejoindre leurs aînés dans les camps d’entraînement militaires.

Ils ont appris à se servir d’armes de guerre, d’explosifs, ils apprennent qu’exécuter un être humain est, pour eux, un honneur, un privilège qui leur est accordé.

De nombreuses vidéos ont mis en scène des enfants égorgeant des hommes, notamment celle d’un jeune Français, au mois de mai dernier.

Ils sont très faciles à convaincre, à manipuler, à instrumentaliser. Les enfants «kamikazes» sont baptisés par Daech «Les lionceaux du Califat». Quand ils explosent, ils deviennent des héros et leur nom est glorifié.

Ces enfants-bombes ne sont que la partie immergée de l’iceberg. Ils sont 259, selon le Centre de lutte contre le terrorisme de West Point (USA).

60% de ces enfants-bombes ont été utilisés contre des cibles militaires et paramilitaires, car on se méfiait moins d’eux, ils éveillaient moins l’attention. À présent, ils ont d’autres objectifs, l’attentat de Gaziantep (Turquie) samedi dernier, aurait été perpétré par un adolescent. Dimanche, à Kirkouk (Irak), un jeune de 15 ans a été arrêté porteur d’une ceinture d’explosifs.

En ce début d’année, Dreuz a besoin financièrement de votre soutien, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En termes de propagande un enfant «kamikaze» frappe davantage l’esprit d’une population.

L’Etat islamique voit dans ses enfants de meilleurs combattants que les convertis actuels car, plutôt qu’être convertis ils ont été endoctrinés dès leur plus jeune âge.

Ils ont été élevés, éduqués dans la haine de l’ennemi, l’Occident, et notamment, pour les enfants français, d’un côté par l’Etat islamique et de l’autre par leurs parents.

Tous ces enfants, accueillis en France, ne seront pas demain des terroristes, des kamikazes, des fous d’Allah mais, parmi eux, quelques-uns ont déjà égorgé, assassiné, exécuté.

Dès leur arrivée, ils vont se sentir stigmatisés, avec un père en prison, une famille, une mère, conditionnées par Daech.

Ils seront pris en charge par des familles musulmanes qui, même si elles ne montrent aucune sympathie pour les terroristes, ont une certaine compréhension pour leur idéologie. (C’est ce qui ressort d’un sondage publié par l’Institut Montaigne –27% sur l’ensemble de la population et 50% sur les jeunes).

Qui va nous protéger de ce danger qui nous guette demain ? Ni Vigipirate, ni la police, ni l’armée, ni la gendarmerie, ni les services de renseignement, seule la reconnaissance faciale programmée pourrait permettre de les situer dans l’espace et dans le temps.

Qui prendra la décision de l’appliquer ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz