Quantcast
Publié par Guy Millière le 15 janvier 2017

Le grand jour est arrivé. François Hollande va devenir le digne fils de son père pétainiste.

Il va pouvoir jeter aux orties sa défroquée socialiste. Il va pouvoir montrer pourquoi l’essentiel des grands collaborateurs pendant la Deuxième Guerre mondiale était des collaborateurs des nazis, et des contributeurs à la solution finale.

Il va trahir Israël et vendre Israël à ses pires ennemis contre une poignée de pois chiches et quelques dollars ou euros. Il va, après une carrière médiocre, prendre vraiment le statut de souillure sur l’histoire de France. Il va pouvoir accrocher le portrait du Maréchal dans son salon.

Il va faire connaître un grand jour à ses alliés arabes musulmans qui n’ont cessé de demander qu’on leur vende les Juifs du Proche-Orient.

Il va commettre un geste très positif pour les islamistes du monde entier, les terroristes djihadistes, les assassins criant Allahou Akbar. Il imaginera avoir sauvé quelques vies de Français non juifs en ayant condamné à mort quelques Juifs vivant en Israël, et il en sera même peut-être fier. Les antisémites sont comme cela, ils trouvent toujours un prétexte pour justifier les gestes sales qu’ils font vis-à-vis des Juifs.

Il fera plaisir à l’Iran dont il attend peut-être encore des contrats. Il fera plaisir a son grand inspirateur international, Barack Hussein Obama, l’antisémite islamo-gauchiste de la Maison-Blanche. Il se souviendra que son grand inspirateur français, François Mitterrand, avait reçu la francisque du Maréchal lui-même, et avait gardé une amitié indéfectible pour René Bousquet, organisateur français de la Rafle du Vélodrome d’hiver.

Il n’obtiendra pas nécessairement le texte de ses rêves dimanche soir.

En ce début d’année, Dreuz a besoin financièrement de votre soutien, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il ne pourra pas obligatoirement parvenir à ce qu’une motion demandant aux Nations Unies la reconnaissance d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967 soit votée dans deux jours à New York. Mais il se dira qu’il aura fait ce qu’il pu, et si des agressions antisémites ont lieu en France dans les semaines qui viennent il pourra dire que c’est un peu son œuvre, si des attentats terroristes ont lieu en Israël il pourra se dire que c’est son œuvre aussi.

Qu’il y ait des gens pour trouver des excuses à ce sale type, et à son acolyte Jean-Marc Ayrault me dégoûte, je l’ai dit, je tiens à le redire.

Que la plupart des autres politiciens français ne soient pas indignés me dégoûte tout autant, je tiens à le redire aussi, et me conforte dans ma volonté de ne voter pour personne au printemps prochain.

Je n’en trouve que plus admirable le combat mené par mes amis en France, et en particulier Sammy Ghozlan, directeur du Bureau national de Vigilance contre l’antisémitisme, Claude Barouch et Edward Amiach, qui dirigent l’Union du Patronat juif de France, Gilles-William Goldnadel, President de France-Israël, Meyer Habib, député de la huitième circonscription des Français de l’étranger. Ils ont mon appui fraternel et mon soutien indéfectible.

Si je n’étais à Las Vegas, je serais près d’eux. J’y serai par l’ami et par l’esprit, et je leur dis de ne pas s’inquiéter. Hollande s’en va. Obama aussi. Trump arrive dans cinq jours.

Hollande part un peu plus tard qu’Obama et ne laissera rien derrière lui, sinon un parfum de moisissure vert-de-gris.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz