Quantcast
FLASH
[17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  |  Election Israël: Le taux de participation en Judée Samarie serait faible  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 janvier 2017

Tout commence il y a une semaine. Bill’O Reilly, le journaliste de Fox News que la gauche considère comme un raciste, un nazi et un imbécile– un ami qui m’est cher m’a même dit qu’il était «une insulte à l’intelligence»–, est contacté par Bill Hawkins, le principal de l’université historiquement noire Talladega dans l’Alabama (elle a été fondée par d’anciens esclaves).

La raison ? Hawkins a accepté l’invitation de l’équipe de Trump d’envoyer des étudiants modestes (ils ne sont jamais allés à Washington, la plupart ne sont jamais sortis du comté) de son établissement participer à la parade inaugurale de la journée d’inauguration de Donald Trump.

En réponse, l’intelligentsia inclusive et tolérante a fait pression sur le directeur de l’école, et a menacé de lancer des représailles contre lui, contre l’université, et contre les 230 étudiants de la parade «Marching Tornadoes», dont aucun n’a plié à la tyrannie de ceux qui voulaient leur interdire de participer.

«J’ai subi des pressions, j’ai été personnellement attaqué, et de façon très négative,» a expliqué Hawkins au micro de Fox News. «Des anciens élèves sont venus me voir et m’ont insulté, ils ont dit qu’ils ne veulent pas que le groupe de l’université participe à la fête, que j’ai fait honte à l’université, et qu’en ayant accepté, j’ai trahi la race noire africaine. C’était assez dégoûtant.»

«La réalité, poursuit Bill Hawkins, c’est que pour ces étudiants, c’est une chance fantastique de participer à cette cérémonie nationale.»

Bill Hawkins a décidé de rester ferme sur ses positions, et d’envoyer ses cadets à la cérémonie– ce qui représentait pour l’université un autre challenge : réunir les 75 000 $ nécessaires (jusqu’à son intervention sur Fox News, l’université avait reçu 50 000 $ sur un site de crowdfunding).

La conseillère de Donald Trump, Omarosa Manigault (chut ! Ne dites pas ceux qui accusent Trump d’être raciste qu’elle est noire), qui organise la cérémonie d’inauguration a vivement réagi contre les pressions exercées contre Talladega.

«Je trouve ça méprisable et dégoûtant que des individus attaquent ces jeunes qui veulent participer à cette importante journée. C’est une atteinte à leurs droits civiques, et la plupart de ces jeunes ne sont même jamais allés à Washington.»

En ce début d’année, Dreuz a besoin financièrement de votre soutien, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

«Qu’est-ce qui est derrière tout ça», lui demande Bill O’Reilly, «et n’esquivez pas ma question s’il vous plaît».

Manigault : «les gens sont furieux que leur candidate n’ait pas gagné, et ils s’en prennent à tout ce qu’ils peuvent, ils se lâchent contre les étudiants de cette université, ils réclament l’expulsion du principal».

Manigault : «ils ont un site de crowdfunding pour financer le déplacement de ces étudiants, et j’espère que les gens vont y aller et soutenir ces étudiants.»

O’Reilly : «OK. Gofundme.com, aidez ces étudiants à aller à DC».

Et là, quelque chose d’inattendu s’est produit…

Les sales racistes blancs, les demeurés, les électeurs suprémacistes de Trump qui constituent le public de Fox News sont allés sur Gofundme.com. 48 heures plus tard, l’université avait reçu près de 500 000 dollars de dons !

Assez pour envoyer les 230 étudiants assurer leur superbe spectacle à la journée d’inauguration, et pour offrir des bourses à de nombreux étudiants modestes.

Puis-je le dire : si le principal avait contacté CNN, NBC ou CBS, il n’aurait même pas été invité à l’antenne.

Puis-je le dire : je préfère ces «racistes» (du moins c’est ainsi qu’ils ont étiquetés par la gauche morale à la dérive pour délégitimer leur vote) qui aident les noirs, que les tenants du monopole du cœur qui les méprisent. De Tel-Aviv à Paris, de Berlin à Madrid, de Londres à Washington, l’internationale hypocrite a les mêmes signes distinctifs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz