Publié par Christian Larnet le 2 janvier 2017

La police allemande a confisqué des centaines de milliers de copies d’une traduction la plus pure du coran, car il promeut la haine au nom d’une religion.

Pendant toute l’année 2016, les autorités allemandes ont discrètement fait des raids dans des centaines de lieux de distribution gratuite du coran, dans dix Etats fédéraux, lors d’une opération de répression contre un groupe salafiste, «Vraie Religion», dirigé par un extrémiste palestinien, et a confisqué des dizaines de milliers de copies d’une traduction fondamentaliste du coran.

L’information, publiée pour la première fois par la chaîne WDR, et reprise par plusieurs médias allemands vendredi dernier, indique que le gouvernement doit maintenant décider comment les détruire.

Rien que dans un entrepôt de la banlieue de Cologne, à Pulheim, précise WDR, environ 22 000 corans confisqués sont stockés sur des palettes filmées.

Ironiquement, ces traductions non expurgées sont barrées du mot «Lies!» qui en anglais veut dire «mensonge», mais «Lisez-le!» en allemand.

Cette édition intégrale du coran distribuée gratuitement dans les rues d’Allemagne a été imprimée par les Frères musulmans, et a été retirée de la circulation parce qu’elle» diffuse des messages de haine et une idéologie anticonstitutionnelle,» a déclaré le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière.

De Maizière a d’ailleurs déclaré dans un communiqué que plus d’une centaine de jeunes musulmans sont partis d’Allemagne pour la Syrie et l’Irak rejoindre l’Etat islamique après avoir été exposé à cette version stricte de l’islam et de la loi de la charia.

Parallèlement à la saisie des corans, le groupe salafiste «Vraie religion» qui s’occupait de leur distribution a été interdit de «promouvoir la haine».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Accessoirement, les autorités allemandes ont fait appel à des experts en études islamiques pour savoir comment détruire ces copies, car étant strictement conformes, elles sont considérées comme «saintes» et ne doivent pas être brûlées. Toujours selon WDR, la façon traditionnelle pour les détruire est de les envelopper dans du tissu et de les enterrer dans le désert là où les risques qu’ils soient piétinés sont très faibles.

En novembre, plusieurs villes de Suisse ont envisagé de suivre l’exemple allemand et d’interdire la distribution du coran et d’interdire le prosélytisme salafiste dans les rues du pays.

Alors que l’Allemagne a pu interdire la diffusion du coran parce que sa législation prévoit le cas d’incitation à la haine et d’atteinte à la constitution, la Suisse respectant beaucoup plus la liberté d’expression n’a pas de base légale pour interdire ces groupes et ces livres d’incitation au meurtre.

Parce que les médias français considèrent qu’ils doivent donner à croire que l’islam est une religion de paix, ils vont cacher cette importante information.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : dw.com

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

42
0
Merci de nous apporter votre commentairex