Publié par Alain Leger le 12 février 2017

Une Nathalie Gal...

peut en cacher une autre :

Nathalie Gal, comédienne

Sur France 2 lors de «L’Emission politique», Léa Salamé et David Pujadas ont piégé Marine Le Pen en provoquant un face à face avec une «Chef d'entreprise» française, qui s'avère être avant tout une comédienne et activiste qui avait appris son texte par cœur, soigneusement préparé par la rédaction.

On se souvient de CNN qui a fait passer les questions qu'allait poser à Hillary Clinton, une personne «prise au hasard dans la salle» lors d'un débat présidentiel.

Qui aurait imaginé que Salamé et Pujadas seraient encore plus fourbes que les Américains ? CNN a trouvé son maître en malhonnêteté journalistique.

Présenté comme une séquence «inattendue. Marine Le Pen débat avec un invité qu'elle découvre en direct, en même temps que les téléspectateurs,» l'invitée en question s'est présentée comme Chef d'entreprise d'une société 100% française qui se plaint du programme du FN...

Nathalie Gal, c'est son nom, a revêtu le rôle de gérante de la «Tannerie Gal dont elle a hérité, pour sortir des contre-vérités qui font sourire n'importe quel chef d'entreprise sérieux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Après avoir été encensée par le présentateur, comme “patronne d'une entreprise 100% française qui fabrique des selles pour cavaliers 100% françaises et haut de gamme”, l'industrielle a décrit son activité, et s'est plainte que si Marine Le Pen est élue présidente, elle ne pourrait plus acheter des peaux en Europe du Nord, précisant “c'est triste de ne pas pouvoir acheter ses matières premières à l'étranger”.

On aurait presque versé une larme... jusqu'au moment où elle annonce que 60% du prix de ses produits est dans la matière première. Si c'est vrai, elle est en faillite et ne le sait pas !

Marine Le Pen a-t-elle dit qu'elle fermerait les frontières aux importations ? Plus de pièces détachées pour les avions, les voitures, les machines-outils, plus d'ordinateurs, de téléphones dans les magasins, plus de logiciels de sécurité israéliens pour protéger les sites officiels français, c'est l'économie qui s'arrête en quelques mois !

Le programme du FN est rudimentaire, stupide et très à gauche, et l'on peut regretter que des gens qui se disent de droite approuvent sans rechigner ce programme collectiviste, mais je ne le crois pas assez rétrograde et coupé de la réalité pour interdire les importations.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz