FLASH
[16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  |  ‪La Courneuve : un musulman a poignardé un homme en hurlant Allahou Akbar‬  |  Aubervilliers : attaque au couteau à cris d’Allah Aoukbar : probablement un couteau déséquilibré  |  Cologne: la police parle d’une prise d’otage à la gare  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Alain Leger le 10 mars 2017

Le dossier Macron s’épaissit de jour en jour.

Après l’affaire Servier, le soupçon de favoritisme pour le passager d’un marché public, la sous-déclaration de son patrimoine pour éviter l’ISF, son étrange déclaration de patrimoine à l’HATVP, et son « oubli » de déclaration d’administrateur d’une société privée qui font désordre, un spécialiste des questions financières, le député UDI Charles de Courson, qui s’interrogeait en juin 2016 sur un prêt de 550 000 euros entre particuliers au profit du ministre de l’Economie de l’époque n’a obtenu aucune réponse en mars 2017, aucune explication sérieuse.

Emmanuel Macron a déclaré au JDD avoir obtenu un prêt de 550 000 € de son ami milliardaire Henry Hermand sur 10 ans.

La même année, Macron réalisait un investissement immobilier de 970 000 €.

Première anomalie : Macron emprunte 550 000 € à un ami + il contracte un prêt immobilier estimé à environ 650 000 € (vu qu’il indique dans sa déclaration qu’il reste 600 000 € à refinancer en 2011) selon le blog de l’expert Olivier Berruyer, « soit 1 200 000 €, donc 230 000 € de plus que ce dont il a besoin.

Seconde anomalie : ce prêt est fait sans paiement des intérêts, avec remboursement en fin. Pourquoi cette bizarrerie qui ne se justifie que pour diminuer les impôts de gros revenus que Macron n’a pas à ce moment-là ?

Troisième anomalie : Macron gagnait 40 000 € par an en 2007. Comment a-t-il convaincu la banque qu’il pourrait rembourser son crédit, alors que le montant mensuel de remboursement du seul prêt au Crédit Mutuel est d’environ 3380€ par mois sur 20 ans au taux de 4,50% de 2007 – sans parler du remboursement du prêt de 550 000 € à son ami.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Interrogé il y a deux jours par France info, le chef de file des députés LR Christian Jacob est impatient « que le PNF (parquet national financier) se saisisse rapidement » du dossier Macron, soupçonné de favoritisme concernant une soirée organisée à Las Vegas en janvier 2016 pour près de 390 000 € payés par les contribuables.

A côté de la discrétion des médias sur les grosses casseroles de Macron, l’affaire du prêt de 50.000 euros accordé par l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière à François Fillon fait tant de bruit qu’elle donne à sourire de la perte de tout repère moral de la gauche.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a été mise en place après le scandale Cahuzac.

Si le patrimoine de Macron est aussi peu transparent sans que l’Etat ne pose les bonnes questions, la HATVP risque d’être soupçonnée d’avoir été une création hypocrite de la gauche destinée non pas à la transparence, mais à l’opacité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz