Publié par Guy Millière le 23 mars 2017
Pas de démocratie, nous voulons seulement l’islam. – Vous voulez seulement l’islam ? Et bien retournez dans votre trou à merde du tiers-monde d’où vous suintez !

Une fois de plus, à Londres, une attaque terroriste islamique a eu lieu.

Une fois de plus, elle a reposé sur une technique mise au point par des Palestiniens tueurs de Juifs en Israël et entérinée par des gens comme Mahmoud Abbas, que les Européens de gauche aiment tant: la technique dite de la voiture bélier.

Une fois de plus, il y a des morts, des blessés, des mutilés, une scène d’horreur.

Je ne compte pas le nombre de fois ou des attaques de ce genre ont eu lieu en Israël. En Europe, il y a eu l’attaque de Nice au mois de juillet (l’islamiste, là, avait utilisé un camion), il y a eu l’attaque d’un marché de Noël à Berlin au mois de décembre dernier. Il y a maintenant cette attaque, à Londres.

L’islamiste assassin a suivi les directives de l’Etat Islamique, qui demande à tout bon Musulman de tuer des infidèles partout, par n’importe quel moyen. Les islamistes savent transformer des éléments de la vie quotidienne en armes létales. Ils savent semer la barbarie, la désolation et la peur. Ils savent que les sociétés occidentales sont vulnérables. Ils savent qu’elles sont complaisantes. Ils savent qu’elles sont otages du “politiquement correct” et de la présence en leur sein de communautés musulmanes où ils trouvent aisément des recrues prêtes à passer à l’action.

Cela doit être dit à nouveau : tous les Musulmans ne sont pas des terroristes islamiques, mais tous les terroristes islamiques sont musulmans.

L’éradication de l’Etat Islamique serait déjà, en soi, un vaste programme dès lors que celui-ci est présent bien au delà de l’Irak et de la Syrie, dans plus de vingt pays, mais l’éradication de l’islamisme serait un programme plus vaste encore. Celle-ci n’aura pas lieu tant que le monde occidental ne tiendra pas un discours bien plus ferme et menaçant vis-à-vis des pays du monde musulman et pratiquera l’aveuglement volontaire vis-à-vis du terrorisme palestinien. Celle-ci n’aura pas lieu non plus tant que le problème posé par la présence de l’islam au sein du monde occidental ne sera pas abordé sans pusillanimité.

Pour l’heure, le seul dirigeant occidental au pouvoir qui ait tenté de tenir un discours plus ferme et menaçant, le seul qui soit sorti de l’aveuglement volontaire vis-à-vis du terrorisme palestinien, le seul qui ait évoqué le problème posé par la présence de l’islam au sein du monde occidental est Donald Trump, et il subit depuis des mois une campagne de diabolisation et de déstabilisation qui entrave ses actions et qui le dépeint à l’échelle planétaire comme un monstre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Au sein de l’Europe, les hommes et les femmes politiques qui s’essaient à dire que la situation est grave sont eux-mêmes diabolisés et conduits vers la défaite politique, voire traités de fascistes, le nom que la gauche européenne donne désormais, par une monstrueuse déformation de l’histoire et du sens des mots, à ceux qui défendent encore la civilisation occidentale contre le fascisme islamique.

Si l’Europe ne sort pas de l’apaisement, elle cessera d’exister en tant que civilisation

Après l’attaque de Nice, Manuel Valls avait dit peu ou prou qu’il fallait s’habituer à vivre avec le terrorisme, un discours très proche de celui tenu par le maire musulman de Londres, Sadiq Khan. Après l’attaque de Berlin, Angela Merkel était allée dans la même direction. Après l’attaque de Londres, Theresa May a parlé de “l’unité” du peuple britannique et de la tradition de “tolérance” du Royaume Uni. La police britannique décrit l’attaque de Londres comme un “incident terroriste”.

Un “incident”! Pas une attaque !

L’Europe occidentale est dans l’apaisement. Si elle ne sort pas de l’apaisement, elle cessera d’exister en tant que civilisation. Les islamistes, qui font la guerre, et raisonnent en termes de rapports de force, le perçoivent. Il faudrait qu’ils soient aveugles pour ne pas le percevoir.

Les lendemains que se prépare l’Europe occidentale ont d’ores et déjà des allures de crépuscule.

J’ai la plus vive estime pour ceux qui se battent, malgré tout, mais je crains que leur combat soit une façon de rester debout quand tout est déjà perdu ou presque.

Je pense plus que jamais que si l’Occident doit être sauvé, ce sera parce que les Etats-Unis seront sauvés, et c’est pour cela que je suis de près le combat qui se mène aux Etats-Unis. Si les Etats-Unis devaient tomber, il n’y aurait plus rien à attendre.

En France, il faudrait un miracle désormais pour que ce ne soit pas Macron. Je préfère ne pas dire ici ce que je pense de ceux qui s’apprêtent à voter Macron, je craindrais d’être insultant, et je veux plutôt penser aux victimes de Londres. Ce ne seront pas les dernières en Europe, hélas. La liste des victimes est déjà longue. Elle va sans doute s’allonger encore.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

22
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz