Publié par Alain Leger le 23 mars 2017

Rasha Uthmani* (@RashaAthamni), une Arabe musulmane d’origine palestinienne, a représenté Israël au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Aucun média français n’a révélé son existence de peur que les incitations des journalistes à haïr Israël en soient perturbées.

La jeune femme, née à Baqa al-Gharbiyya en Judée Samarie, vit à Jérusalem. Elle affirme avoir affronté une constante rhétorique anti-israélienne à l’ONU.

« Un jour, et ce fut un tournant pour moi, je me suis assise à ma place habituelle au comité des droits de l’homme, et j’ai écouté avec beaucoup d’intérêt une discussion sur les violations des droits des femmes.

J’étais habituée au barrage continuel d’accusations contre Israël, comme l’ambassadrice des Etats-Unis Nikki Haley l’a récemment décrit. Mais cette fois, c’était différent…

 

Cette fois-là, j’ai écouté des discours de la Syrie, de l’Arabie saoudite, de l’Iran, de l’Irak et de l’Egypte, qui parlaient tous des ‘violations systématiques des droits de la femme’ par Israël alors que moi, une Arabe musulmane d’origine palestinienne, je représentais Israël au conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Ce jour-là, l’ONU m’a désespérément déçu et m’a en même temps encouragée à prendre les choses entre mes mains, à essayer de contredire la conduite systématique anti-israélienne dans l’arène internationale. J’ai commencé à faire cela en suivant un stage pour entrer au ministère des Affaires étrangères israéliennes. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

* A ne pas confondre avec Rasha Uthman, une Palestino-Américaine qui a travaillé pour l’OLP.

Source : ynetnews.com

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz