Quantcast
FLASH
[16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 28 mars 2017

Pilier de la campagne de Macron, Jean-Marc Borello, le monsieur social  du candidat, a été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir « facilité » le « trafic » et « l’usage de stupéfiants ». Révélations.

Surnommé « le vrai patron de Macron » (le Point), Jean-Marc Borello, 59 ans, le plus influent des neuf délégués nationaux d’En marche!, a été condamné, avec plusieurs de ses associés, à six mois de prison avec sursis le 16 septembre 1999 par la cour d’appel de Paris. Motif, selon les attendus du jugement que Valeurs actuelles s’est procuré : avoir « facilité l’usage illicite de stupéfiants, en laissant se dérouler et prospérer dans les établissements dont ils avaient la responsabilité […] un trafic de stupéfiants constitué par une revente et une consommation visibles et notoires d’ecstasy [une drogue dure principalement utilisée dans les milieux de la nuit, NDLR] ». Le même a, en outre, été condamné solidairement à payer 900 000 francs (137 000 euros) à l’administration des douanes. À l’heure où Macron vient de dévoiler son « plan de moralisation de la vie politique », réclamant notamment l’impossibilité pour un élu de posséder un casier judiciaire, c’est l’un des plus importants piliers de sa campagne, régulièrement présenté comme “ministrable”, qui se retrouve visé…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

À l’époque gérant du célèbre nightclub le Palace, à Paris, celui qui est aujourd’hui à la tête du Groupe SOS, « principale entreprise d’économie sociale et solidaire française » (15 000 salariés, 800 millions d’euros de chiffre d’affaires !), s’était défendu d’avoir été au courant de ces trafics. Peine perdue. Le tribunal a, en effet, considéré que « les éléments matériels […] rassemblés permettent de considérer que M. Borello a eu connaissance des faits de trafic et de consommation qui se déroulaient dans son établissement ». Le soutien de Macron, poursuit le jugement, y a même « consenti » pour des raisons financières : « En fait, M. Borello apparaît comme le gestionnaire d’un groupe commercial […] dont le Palace était le “vaisseau amiral” selon son expression. Ce groupe avait besoin d’un chiffre d’affaires important que le Palace était seul à lui permettre de réaliser — la relance des afters [soirées qui se prolongent toute la matinée, NDLR] a fait partie de cette stratégie commerciale. Pour y parvenir, la tolérance à la présence de dealers qui étaient en même temps des “locomotives” de clientèle était nécessaire. M. Borello y a consenti, implicitement sans doute, mais effectivement. »

Soutenez Dreuz financièrement, cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Celui-ci peut d’autant moins nier connaître les ravages de la drogue qu’il fut membre en 1982 de la… Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie ! Quant à Macron, il ne peut ignorer son parcours : les deux hommes se côtoient depuis… 2001 — année où Borello fut, à Sciences Po, le professeur du futur candidat.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Valeursactuelles

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz